La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nimrod - Maître Espion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Maître Espion
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25

• Feuille de Personnage
Âge apparent:
Pouvoirs:
Situation:
Maître Espion
MessageSujet: Nimrod - Maître Espion   Lun 8 Mai 2017 - 15:39




Rajh'khaervar Nimrod Lugos

Surnom(s) : Pour ceux qui osent, la plus part du temps c'est Nim', seigneur ou "petit con". Rajh' aussi en est devenu un. Libre aux esprits d'en trouver d'autres.
Âge : 499ans
Race : Démon
Classe : Seigneur Démoniaque
Préférence : Être aventureux.

Rang personnalisé :
Code:
[color=#660000]Maître Espion[/color]

Description Mentale


Deimos - Espion du nouveau réseau de la Ville-Basse
“De l’extérieur on voit pas grand chose transparaître chez lui. On apprécie tous le fait qu’il soit droit dans ses bottes pour ce qui est de son boulot. Fiable et efficace, avec un certain soucis du détail. C’est un passionné. Il aime le travail bien fait et ne laisse personne entacher ses petits projets. Ah ça, il ne fait pas de favoritisme et pas de traitement de faveur, le jeune seigneur. Les liens sociaux ne rentrent pas en ligne de compte quand il s’agit d’exécuter un ordre. Je suis pas sûr qu’il soit capable de tisser de véritables liens autrement que par stratégie. Mais pour le savoir, il faudrait déjà arriver à en être relativement proche.
Comme on arrive jamais vraiment à savoir ce qu’il pense, on sait pas trop sur quel pied danser. Y a pas mal de mystères qui tournent autour de sa personne, et les gars qui s’ennuient se prêtent à relayer des rumeurs ou des hypothèses. Vous savez ce qu’on dit, y a toujours une part de vérité dans les histoires qu’on raconte. Par exemple… qu’il a une approche de la propriété toute particulière et qu’il passerait assez facilement outre les interdits en raison d’une appartenance maritale ou matérielle. On prétend aussi qu’il a un si grand manque de considération envers les individus que porter un manteau en peau d’infernaux ne lui poserait aucun problème - ce serait peut être même de la peau de démons qu'il aurait dévoré mais vous savez ce qu’on dit sur les histoires d’ivrognes -.
En parlant d’ivrogne, ce n’était pas le dernier à profiter dans les fêtes, mais plus il a pris du galon, moins il a touché à l’alcool. C’est dommage, il était plus amusant quand il buvait.
Une dernière chose, vous qui allez travailler avec lui… Ne le laissez pas s’ennuyer.”


Adrastos Eimhear Rajh'khaervar - Grand-père de Nimrod
“Nimrod est un faux calme et un faux sage. Je suis toujours surpris de le voir aussi changeant .S’il est patient et réfléchit, c’est qu’il a dû apprendre à se maîtriser tout au long de sa vie, pour sa survie et par stratégie, et parce qu’il sait quand la retenue le met à son avantage. Il n’est pas toujours avenant mais sait s’adapter, il suffit de le voir évoluer lors des mondanités où sans être démonstratif, il reste à l’aise et fait bonne figure. En réalité, il n’est pas aussi stoïque que ce qu’il laisse voir, notamment dans son rôle de Maître Espion ou de digne héritier.  
Même si je suis fier de cette capacité, je ne suis pas dupe et je sais qu’il n’a pas abandonné ses travers. On n’abandonne pas sa sauvagerie, en particulier lorsqu’elle est de famille. On ne fait que l’adapter, et si on tente de la renier, elle peut s’avérer cruelle et ne pas jouer à notre avantage. Je le vois bien à ses prunelles, qu’il se consume avec cette envie de se laisser aller. L’imperturpabilité de mon petit-fils dans son travail méticuleux n’a d’égal que son tempérament explosif lorsqu’il est en petit comité et entouré de gens qui ont appris à composer avec son caractère, ou qui sont obligés de faire avec. Je m’étonne toujours qu’il soit capable de véritables coups d’éclats par frustration ou par colère, alors qu’il a l’air si froid et mesuré les minutes précédent le drame, presque paresseux. Il a cette manie de laisser entendre un pianotement annonciateur qui peut potentiellement prévenir son entourage, mais il en joue aussi beaucoup quand il s’ennuie et qu’il n’a plus envie de faire semblant. Il faut qu’il s’occupe, c’est un bon moyen d’enrayer la machine. Les soirées peuvent être pleines de surprises.”

Description Physique


Démerria - Belle mère de Nimrod
“Du côté de son physique, Nimrod est un digne descendant des seigneurs démoniaques de la famille Rajh'khaervar et n'a rien à leur envier. Tout comme eux, et depuis des générations, sa stature est haute - bien qu'il ne soit pas le plus grand de la famille - et athlétique, avec des épaules solides et un corps taillé par et pour le combat. Il arbore à l'image de ses ancêtres et de son père le charme exotique d’une peau hâlée, d'une couleur appétissante qui rappelle le caramel au plus gourmands d’entres nous en faisant terriblement bien ressortir ses yeux semblables à deux pierres d’ambre polies et brillantes. Parfois, lorsqu'il est en colère, que son regard s’assombrit, c'est comme de l'or liquide en ébullition qui vous ébouillante au premier regard. Moins épais et carré que son père, il a malgré tout hérité des mâles de la famille, de traits assez durs, d’un visage angulaire et d’une mâchoire puissante.

Contrairement à la coutume de sa famille cependant, il a cessé relativement vite de porter les cheveux longs pour les couper au dessus des épaules, quelques mèches plus longues lui caressant la nuque, d'autres moins longues lui tombent sur le front, ce qui lui donne souvent un air de jeune berger du désert fou à la crinière désordonnée malgré le temps incalculable qu'on a passé à lui demander de les discipliner. Certains racontent que la couleur rouge de certaines mèches seraient dues à une pratique sordide liée au fait de les tremper dans du sang mais ce n'est qu'une rumeur stupide.

Sa peau est marquée par des cicatrices qu'il ne compte plus, mais la plupart ont été bien soignées et se voient assez peu sur sa peau dorée. Celles de son dos sont les plus visibles de toutes en comparaison du reste du corps. Son bras est orné d’un grand dragon tatoué qui s’enroule tout autour de celui ci, rampant de son poignet jusqu’à son épaule et son omoplate. Il n’est pas encore tout à fait terminé, et en tant qu’amateur d’ornements de ce genre, Nimrod compte ne pas en rester là, malgré mon avis plutôt opposé sur la question. Ces marques, il en veut sur le reste de son corps de la plante des pieds en passant par ses hanches étroites et probablement jusqu’au cou si on l’écoute.

Il a cette façon d’être, lascif et nonchalant comme un prince sur son trône, avec ce regard hautain en quête d’amusement.”

Lilvar - Général
“Le jeune Seigneur Rajh'khaervar ? Il est presque toujours couvert de la tête aux pieds, même ses mains arborent des gants en cuir qu’il ne retire jamais, non content de porter des tenues sombres le plus souvent dont de longs manteaux même quand il fait chaud. Il pue la noblesse de sa famille et de son rang, ça oui, dans sa démarche, son port de tête haut, ses pas sûrs, et en notre présence, il se tient très droit, avec un visage plutôt fermé, presque trop sérieux et assez peu avenant, presque comme s’il s’ennuyait. Si on ne lit pas dans ses yeux la paranoïa d’un jeune démon aux lourdes responsabilités, il a cependant toujours l’air plus ou moins attentif à ce qu’il se passe autour de lui.

Quand on le fréquente depuis quelques temps dans un cadre strict, on peut apercevoir ses crocs sous ses babines retroussées en un sourire en coin, et je ne sais toujours pas si c’est un signe de bonne ou de mauvaise augure. Je déteste ces jeunes premiers. Leur apparence à elle seule peut jouer des tours.”

Histoire


Atalante - Mère de Nimrod
“ Nimrod a toujours été un enfant turbulent et ce depuis sa naissance. Toujours agité, et à vouloir tout voir, tout toucher, tout comprendre et par la suite, il est devenu un vrai petit sauvage malgré tout nos efforts pour l’éduquer comme ce doit de l’être le futur héritier d’une famille ancienne et respectée. Il ne passait pas un jour sans qu’il ne fugue et ne fasse faux bond à sa propre mère ou ses précepteurs pour aller traîner dans la Géhenne avec des enfants de classes inférieures et des animaux errants et à demi sauvages. Je ne comptais plus ses retards aux réceptions, le nombre de fois où j’ai dû le renvoyer changer ses vêtements déchirés pour être présentable à nos repas familiaux, ces nombreuses fractions de secondes où il nous filait entre les doigts malgré nos remontrances quelques heures auparavant et ses égratignures causées par ses bagarres; avec des enfants et non des animaux, du moins je l’espérais. Les réprimandes n’avaient aucun effet, et son père et moi avons même pensé durant quelques temps, qu’il n’avait pas la même sensibilité que d’autres à la douleur puisque nos punitions ne semblaient pas l’effrayer. Cette particularité avait déjà été décelé chez certains démons… Mais il hurlait sous le martinet, il pleurait. Pourtant il recommençait toujours, et ne restait tranquille finalement, que lorsque Kerberos se laissait un peu trop emporter, lui brisant un ou deux os durant une correction. J’aurai aimé le protéger de tout ça. Cet extrême aurait pu ne pas être nécessaire et je ne prenais pas le plaisir de mon époux à le punir. Mais il ne nous laissait pas le choix, son indiscipline était de moins en moins acceptable pour notre famille.
Cette fois ci, il n’avait pas été plus loin que d’habitude mais Kerberos était d’une humeur massacrante et quand il l'aperçut dans le couloir, ses cheveux en bataille et sa mine sale et revêche alors que nous guidions nos invités dans la salle à manger, je su dans son regard que mes prochains jours seraient destinés à prendre soin de mon fils. Mon époux avait poliment pris congés de nos amis, avec ce sourire doucereux et irritant, et il quitta la pièce non sans m’avoir lancé un regard lourd de sévérité et de mécontentement en attrapant fermement notre sauvageon par la nuque pour le faire plier. Je baissais les yeux, et attendis.
Quand Kerberos revint, il était seul, évidemment… Alors je me levais, le laissant reprendre la conversation là où il l’avait arrêté pour monter rejoindre Nimrod. J’aurai pensé qu’il me l’aurait interdit, la cruauté n’était pas un problème pour lui, mais il n’esquissa aucun geste pour m’arrêter.
Sans chercher à savoir, sans poser de questions, je relevais mon garçon et en lui rappelant qu’il devait cesser ces escapades et ne plus faire honte à notre famille quelque soit les personnes présentes au manoir, j’appliquais par des actions répétitives et machinales, les soins habituels sur la peau mordue par le fouet.”


Azeraphal - Esclave du manoir Rajh'khaervar
“Cela faisait deux mois que dame Atalante nous avait quitté et la vie du manoir semblait déjà avoir repris son cours. Le Seigneur Rajh'khaervar ne sembla pas vouloir porter le deuil plus longtemps et avait imposé de faire de même pour ses enfants et tout autre habitant de sa demeure. Ses filles se replièrent pour cacher leur chagrin et il ne s’en soucia pas, il n’attarderait son attention sur elles que lorsqu'elles seraient en âge de se marier, mais je voyais bien que de son côté, Nimrod n’avait pas le loisir de faire de même. En tant qu’aîné, son géniteur était plus que jamais à l'affût de ses travers de jeunesse. Je ne suis pas persuadé qu'il ait vraiment eu le temps de pleurer sa mère, alors que ce fut lui qui lui apporta le plateau sur lequel se trouvait le thé empoisonné.
Je n'ai jamais éprouvé le moindre attachement envers cette famille malgré les années à vivre près d'eux. Mais je n’ai pu m'empêcher de ressentir de la compassion pour ce jeune démon. Il l’avait vu mourir mais personne n’avait pris la peine de lui dire que ce n’était pas de sa faute. Il en avait besoin. Ses yeux d’ambre avaient perdus leur éclat, et je n’y trouvais même plus son mépris habituel. Mais ma place ne me permettait pas d’aborder un tel sujet.
Les démons ont une bien étrange façon de prendre soin de leur progéniture tout de même. Le chef de famille, bien loin de songer à tout ce qui m’inquiétait, moi un esclave, pensait déjà à faire entrer son futur héritier dans l'âge adulte. Il n’avait jamais vraiment rien respecté, même envers son propre sang.
Je peine à le formuler, encore aujourd'hui, mais le jeune démon était déjà promis à un vieil  ami de la famille chargé de… L’éduquer. J'ai peut être eu tort de m’offusquer le jour où j’ai appris qu’ils violaient leurs ennemis, car ils marchandent aussi bien la virginité de leurs enfants que la nôtre, esclaves. Quelle ironie.
Et si je ne disais toujours rien cette fois, ce n'était pas uniquement en raison de ma place, mais bien parce que le jeune seigneur était loin de l'ignorer.

Ce soir là, je serais bien incapable de décrire de manière exacte ce qu’il s’est passé. Nimrod se tenait bien droit, avec une aisance surprenante. J’ignore si les démons peuvent ressentir la pureté de l’un des leurs, ou si le seigneur Rajh'khaervar a lu dans les yeux de son fils qu’il avait été doublé dans ses projets
Quand les deux hommes ressortirent des quartiers du maître de lieux, je n’avais pas pu me résoudre à obéir sagement à l’interdiction d’approcher la chambre, continuité de la punition infligée à l’insolente progéniture. Je le retrouvais dans un état pitoyable et j’osais à peine le regarder, par gêne, dégoût et pudeur, contrairement à lui, qui me fixait de ses yeux rougis et hargneux. Je m’occupais de ses blessures en fixant les débris d’un guéridon au sol. Quand le courage me vint finalement de lui demander si l’interprétation de son géniteur était correcte, il utilisa ses dernières forces pour me chasser, son genou heurtant ma mâchoire et ses ongles entaillant mon bras. Je quittais la pièce en courant presque.”


Kerberos Sheytan Rajh'khaervar - Chef de la famille Rajh'khaervar
“En tant que chef de famille, un démon place énormément d’espoir en son héritier et à l’image de mon géniteur, j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir de père et de chef pour préparer mes enfants à leur vie future. Je me souviens parfaitement du moment où Nimrod a enfin commencé à cesser de passer son temps à me décevoir. Jusque là, même les coups n’arrivaient pas à l’assagir. J’admets avec fierté que sa témérité et sa sauvagerie viennent de notre sang et c’est une bonne chose qu’il ne se soit pas brisé à la moindre de mes corrections, mais je ne pouvais pas laisser passer une telle indiscipline. La désobéissance d’un fils est un fléau que l’on devrait pouvoir tuer dans l’oeuf, mais faute d’avoir pu le faire à ce moment là, j’ai été la main de fer dans un gant de métal.

A la surprise de tous, je mis un certain  temps avant de choisir ma seconde épouse mais il était hors de question de piocher dans la masse grouillante des familles de démons majeurs et nous avons simplement attendu qu’une alliance intéressante soit possible avec une autre famille de seigneurs démoniaques.
Puis Démerria a été en âge de se marier et je l’ai installé au manoir, que mon fils semblait fuir autant que possible. Je crois qu’il a commencé à réfléchir le jour où elle donna naissance à notre première progéniture. Des jumeaux : un garçon et une fille. Je sais que Nimrod est un jeune homme intelligent, têtu et borné certes mais pas stupide. Un nouveau garçon dans la famille signifiait que plus tard, sa place de légitime héritier ne serait pas aussi paisible que lorsqu’il n’était entouré que de deux soeurs. Et il le savait. De mon côté, après avoir fait disparaître sa mère, je n’écartais pas l’idée de lui faire subir le même sort s’il ne rentrait pas dans le rang, puisque j’avais un nouveau mâle à façonner.

A ma plus grande surprise, cette fois, je n’eu pas besoin de plus qu’un regard en tenant dans mes bras le nouveau petit Rajh'khaervar. Il était bien frêle mais son existence suffirait à canaliser mon premier fils.
A partir de ce jour, les liens de notre famille se resserèrent. Nimrod fut beaucoup plus présent à mes côtés, ceux de ma nouvelle épouse et de tout nos enfants, pour enfin assumer son rôle de fils promis à hériter du titre de chef de famille. J’aurai pensé m’amuser de le voir tenter de racheter mes faveurs avec une conduite plus qu’exemplaire et probablement pesante pour lui, mais il se trouva qu’en réalité, le bougre se débrouilla mieux que prévu, sans doute aidé par son grand-père que j’aurai dû chasser du manoir il y a longtemps  et qui n’avait jamais vu  mon remariage d’un très bon oeil. Malgré ses frasques de jeune démon, il devenait discret et prudent, pire encore, il changeait et s’éloignait de plus en plus du petit garçon que je pouvais punir. Son maître d’armes le trouvait doué...
J’avais beaucoup moins de choses à lui faire payer, hormis peut être une insolence ronronnante dans son attitude générale et il s’averra être un élève… motivé. Réceptions, cercles politiques, il était devenu mon ombre et s’appliquait à apprendre ce qu’était la vie de seigneur qu’il devait mener. Il était évident que le projet de le marier était sous jacent à cette visibilité publique que je mettais en oeuvre, pendant que les guildes de démons majeurs se rassemblaient sous nos pieds.

L’idée n’était plus de l’écarter, mais de lui faire intégrer ma cause.


Nimrod Lugos Rajh'khaervar
La Géhenne est un immense panier de murènes du Léthé.  Les démons ont un comportement assez proches de ces sales bêtes : personne n’a confiance en personne et tout le monde essaie de s’entredévorer entre deux parties de jambes en l’air.
Il faut du temps pour trouver sa place au milieu de toutes ces putains et de ces bras armés. En tout cas moi, il m’en a fallu et au départ, je ne pensais pas que mon géniteur pourrait m’y aider un jour.
Finalement, après avoir compris que je risquais ma vie bêtement en m’éloignant de ma famille et de mon nouveau petit frère, en me rapprochant de mon père, j’ai beaucoup appris : le jeu des apparences, l’intérêt de la patience et à tuer l’ennui en observant. J’ai beaucoup observé, longuement et mon chemin a fini par se tracer dans les faux pas de mon chef de famille, lui qui était si consciencieux dans le fait de me faire payer les miens.

J’ai toujours été fier de l'importance notre rang et de la proximité privilégiée que nous avons nous, seigneurs démoniaques, avec notre souverain, quoi qu’en démontre ma jeunesse agitée. Nous nourrissons tous une certaine fascination à son sujet, que j’ai moi même éprouvé depuis toujours avec le sentiment de ne devoir rendre des comptes qu’à sa suprématie. Et quand mon géniteur a dévié de ce chemin qui pour moi était une vérité absolue et intangible, je n’eu pas une révélation, mais plutôt un sentiment de devoir à accomplir.
Être dans son ombre m’avait permis d’apprendre mais aussi de savoir et de comprendre. Comprendre que la montée des ligues lui déplaisait et qu’il trouvait dans leur acceptation un comportement laxiste et dangereux dont il aurait bien voulu se débarrasser. Découvrir qu'il œuvrait dans l'ombre pour que le pouvoir change enfin de mains. Je pense qu’il s’est laissé submergé et qu'il ne s'est pas rendu compte de l'absurdité de ses idées. Il avait longtemps essayé de me faire ravaler ma fougue et ma fierté à grands renforts de coups en tout genre, et c’était peut être de famille, mais cette fois il avait failli. Et c’était inacceptable. Je devais lui rendre les coups.

J’ai trouvé ma place dans la Géhenne en vendant celle que mon père n’avait pas été capable de conserver en préférant le pouvoir à la loyauté. J’y avais longtemps réfléchis, et mûrit mille fois dans ma tête l’audience réclamée à Satan. Si ma décision fut influencée par la vacance d’un poste important auprès de lui ? Il aurait été idiot de fermer les yeux sur une telle information et une telle opportunité. Aussi, en me présentant devant lui, je ne comptais pas uniquement prouver ma loyauté et laver le nom de ma famille avant que le scandale n’éclate au grand jour. Trouver, dénoncer et écarter un seigneur démoniaque complotant contre le souverain des Enfers était ma voie royale.

Mon père en prison attendant son exécution, et mon grand-père retiré depuis bien longtemps de la gestion familiale, je devenais chef de famille tout en prenant mes nouvelles fonctions en temps que Maître espion. Si j’étais inquiet ? Non. J’étais plutôt plongé dans une sorte d’euphorie grisante alors que tout me tombait dessus au même moment. Mais j’étais la cause de tout ça, libéré du joug de mon géniteur, en pleine ascension et j’admets avoir le goût du défi.

Prouver mon efficacité et ma légitimité au sein de mon nouveau poste me paraissait cependant nettement moins compliqué que de remettre de l’ordre dans le manoir déserté par le traître. Si je n’avais pas prêté attention au lien marital de mon père et Démerria pour séduire celle-ci, je ne pouvais décemment pas la prendre pour femme maintenant que l’existence de son époux ne valait plus rien. Je n’en avais d’ailleurs aucune envie. Elle était accompagné de son lot de problèmes : mes demi-frère et soeur dont je n’arrivais pas à définir réellement le statut. Mon grand-père s’était prononcé sur le sujet malgré l’abandon de son rang de chef le jour où il l’avait laissé à mon père, car il avait toujours été considéré comme un sage et par ses pairs et par sa famille. Sa solution était simple et radicale : il fallait que je me débarrasse de toute cette seconde branche qu’il n’avait jamais approuvé. Je le comprenais. Des complots entre frères pour leur nom et leur fortune, c’était monnaie courante aux Enfers. Mais mon père avait bien trop souillé notre nom pour que je puisse encore le bafouer en supprimant sa seconde épouse, ses enfants et l’alliance précieuse avec la famille de Démerria. D’autre part, je restais persuadé qu’ils ne me gêneraient pas. S’il s’avérait que je sois finalement dans l’erreur, je n’hésiterai pas, mais pour l’instant, vider le manoir ne me semblait pas être le plus important.

Tout ce dont j’étais vraiment sûr, c’est que j’allais faire un certain nombre d’infidélités à l’ennui.



Derrière l'écran


Pseudo - Prénom : C'est le Mahaziah ! Et si on contracte Maha et Nim, ça fait Mahanim, et magnanime ! ... Bref.
Age : Je me suis arrêtée à 21 y a 4ans.
Comment as-tu découvert le forum ? J'ai suivis des gens bizarres... C'était intense.
Pourquoi t'être inscrit(e) ? Ils m'ont menacés. Et ça aussi c'était intense.
Code du règlement : /3 PARTIES A TROUVER DANS RÈGLEMENT ET CONTEXTE/
Validé o/
Autre chose à ajouter ?  nomnommy
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer

___________________



Dernière édition par Nimrod L. Rajh'cael le Lun 8 Mai 2017 - 22:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seigneur de Guerre
avatar
Messages : 861
Date d'inscription : 18/05/2014

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 29
Pouvoirs: Ténèbres - Foudre - Faux des enfers
Situation:
Seigneur de Guerre
MessageSujet: Re: Nimrod - Maître Espion   Lun 8 Mai 2017 - 16:27

Bienvenue à nouveau !

Me voici donc lancé dans le pavé de validation ! Parce qu'est-ce qu'il y a comme trucs à revoir, dans cette fiche !
Alors. Tiens toi bien.
On a trouvé... seulement le nom de famille (qui de l'avis de Shala également fait trop angélique de par sa terminaison).
Du coup, on a bien cherché, et on a une remarque à faire !

Citation :
souvent un air de jeune lion fou
Comme c'est le discours de quelqu'un et non du récit, est-ce possible de trouver un animal plus proche dans le beestiaire, ou sinon, inventer un nom (et on trouvera une image léonine adaptée Smile à rajouter dans le beestiaire) ?

A part ce micro point de détail qui, s'il n'est pas corrigé, et loin d'être traumatisant, y'a juste le nom à changer Very Happy On a hâte de te valider et jouer avec toi ♥️

___________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître Espion
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 25

• Feuille de Personnage
Âge apparent:
Pouvoirs:
Situation:
Maître Espion
MessageSujet: Re: Nimrod - Maître Espion   Lun 8 Mai 2017 - 22:59


Merci tout plein ! J'espère que j'aurai un cadeau *clin d'œil appuyé.*

Comme tu m'as fait stresser !
J'ai fait ma longue liste de modifications cher vous ^w^. Un berger du désert et un Rajh'khaervar ( on en a plein la bouche comme ça ;) ).
Par contre je pourrais pas modifier moi même le pseudo je crois... Donc je te laisse la main !

J'ai hâte aussi ❤️ et cœur sur ta fesse gauche, oui juste la gauche.

___________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seigneur de Guerre
avatar
Messages : 861
Date d'inscription : 18/05/2014

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 29
Pouvoirs: Ténèbres - Foudre - Faux des enfers
Situation:
Seigneur de Guerre
MessageSujet: Re: Nimrod - Maître Espion   Mar 9 Mai 2017 - 1:18

Je voulais pas te faire flipper D: (mais ça me fait ricanner, dans un sens)... DU coup, modification de pseudo effectuée ! Merci pour ta réactivité Smile

Amuse toi bien sur le forum avec ce second compte Very Happy

*pose un Andréa-cadeau, comme ça, au passage*

___________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nimrod - Maître Espion   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nimrod - Maître Espion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aferbas Baziageth [Assassin & Espion de la Dothka]
» Nalfein Nathrae [Espion/Assassin de la Dothka]
» Carnet d'un espion malade | Luigi di Paliano
» Espion des Nuits~Terre~Mâle [Libre]
» [FB 1623] Acheter un navire ou berner un espion?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Présentations Validées-