La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Safyanel El Farethel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Safyanel El Farethel   Mar 14 Aoû 2012 - 22:22





Safyanel El Farethel

Surnom : Saf
Âge : 377 ans
Race : Ange
Classe : Archange
Préférence :  … Ni l'un ni l'autre, je ne veux rien avoir à faire avec ça...

Rang personnalisé : Guerrier de lumière intransigeant

Description Mentale


Pour un ange, je suis particulièrement intransigeant, à commencer avec moi-même. C'était déjà le cas dans ma jeunesse, et ça n'a fait que s'accentuer avec le temps. J'en suis venu presque à une sorte de perfectionnisme un peu extrême, tout comme mon amour de l'ordre et de la discipline. Cela peut paraître outrancier, mais en réalité, c'est une manière de me protéger. En maintenant tout en place autour de moi, je cherche à effacer, ou du moins à me préserver d'un nouveau renversement de ce qui se passe normalement. Cet amour des choses en ordre, loin de me gêner, correspondait bien à mon métier dans l'armée. Mais cela ne veuille pas dire que je ne sache pas m'adapter si besoin est. Sinon, je ne serais pas digne de me battre pour le Seigneur.

En règle générale, je suis quelqu'un d'assez discret, presque indifférent par moments, contrairement à l'image des anges doux et compréhensifs. Les autres anges, connaissant mon histoire, me comprennent et ne m'en tiennent pas rigueur, d'autant plus qu'ils savent bien que ce n'est qu'une apparence, et que je suis peut-être même plus sensible que beaucoup au malheur d'autrui. Du moins en ce qui concerne les victimes des démons...

J'apprécie beaucoup la musique, et je chante moi-même depuis que je suis enfant. A mon grand regret, je n'ai jamais réussi à jouer d'un instrument pour m'accompagner, mais au final, cela ne me dérange pas tellement, puisque cela me permet de partager de bons moments avec ceux d'entre nous qui savent en jouer. Car à part cela - et l'entrainement militaire, bien entendu - je n'ai pas beaucoup de loisirs qui me permettent de voir mes frères anges, puisque j'aime avant tout étudier à la bibliothèque et observer le ciel. Principalement la nuit, pour voir les étoiles - et encore mieux, les étoiles filantes - et lors des levers et couchers de soleil. Certes, les étoiles peuvent se regarder à plusieurs, mais c'est une observation silencieuse, qui permet juste de partager un instant d'éternité en compagnie d'autres personnes, mais pas réellement de faire quelque chose avec elles.

Pour finir, même si cela paraît assez évident pour ceux qui connaissent mon histoire, toute évocation de mon frère, de malédiction, de folie, etc... va m'ébranler profondément. J'ai tout de même un certain contrôle de moi-même, je ne vais pas nécessairement m'effondrer en larmes, inconscient de ce qui se passe autour de moi - même si cela peut m'arriver en de rares occasions. Et je ne supporte pas non plus tout ce qui touche au sexe, depuis ma séquestration, ce qui me rend encore plus prude que les autres anges. Tant que nous sommes aux traumatismes liés à cet épisode de ma vie, je ne supporte pas, au sens le plus fort du terme, les endroits clos, sans la moindre ouverture, et je déteste par dessus tout être attaché, même si ce n'est que pour ma sécurité, comme m'attacher à une branche de l'Arbre lorsque je décide d'aller m'y reposer.

Description Physique


Je suis plutôt de petite taille, c'est généralement la première chose que disent ceux qui veulent me décrire. D'autant plus que je suis moins élancé que beaucoup d'anges, tout en gardant un corps souple et relativement mince, tout de même. N'aimant absolument pas montrer mon corps aux autres, je garde en permanence des vêtements me couvrant entièrement. Même lors des fortes chaleurs, je ne dénude pas ne serait-ce que mes bras. Quand aux vêtements en question, je ne suis vraiment pas difficile... Celui que je porte le plus souvent est mon uniforme d'officier de la Légion céleste, aux couleurs d'argent, de pourpre et de bronze, et orné de nombreuses pierres, que je revêts non pour moi, mais en l'honneur de mon frère.

Mes cheveux sont assez clairs, entre le gris et le beige, et ils ont tendance à briller au soleil, dont ils réfléchissent particulièrement les rayons. La taille de mes mèches varie, puisque je ne fais pas particulièrement attention à ma coiffure, me contentant de me peigner pour ne pas avoir de noeuds, et mes cheveux peuvent tomber en dessous de mes épaules. Cela peut être gênant au combat, c'est pourquoi je coupe fréquemment les quelques mèches qui me viennent le plus souvent dans les yeux. Parlons-en, de mes yeux. Ils sont assez fins, d'une couleur à peu près semblable à celle de mes cheveux, et n'ont pas de pupille apparente, ce qui me donne un regard assez particulier, que certains disent indéchiffrable, et d'autres indifférent.

Mon épaule droite est ornée d'une longue cicatrice, que le temps n'a pas effacée, et que je ne tiens d'ailleurs pas à faire disparaître. Elle est un témoignage de mon histoire, et même si je ne peux pas la regarder sans tristesse, j'aime savoir qu'elle marque ma peau à cet endroit, comme le dernier souvenir laissé par mon frère, à la fois doux et amer... Mais je dois être à peu près le seul à l'avoir jamais vue, puisque je ne me découvre pour ainsi dire jamais.

Histoire


Le bonheur d'une enfance au Paradis

Comme tous les anges, j'avais eu une enfance parfaitement heureuse. Aimé par mes parents, apprécié de mes camarades, la maison de sa famille retentissait en permanence de mes jeux et de mes rires, pour le plus grand plaisir de tous. Les histoires qu'on me racontait sur les démons me faisaient frissonner, à l'instar de tous les jeunes Chérubins, et je rêvais du jour où je serais suffisamment puissant pour pouvoir lutter contre leur influence néfaste. Mon frère m'y encourageait tout en m'astreignant à la patience, me répétant que ma volonté était noble et que je devais la conserver, mais qu'il me fallait attendre d'être prêt.

Car oui, j'avais un frère. Un frère d'un siècle mon aîné, qui disposait à sms yeux de toutes les plus belles qualités propres aux anges. La douceur, l'amour de la justice, d'excellentes compétences de combat, le don de toujours trouver les mots justes... Eleyan était un modèle pour moi, au sens le plus fort du terme. Je rêvais d'un jour pouvoir l'égaler, et être aussi utile au Seigneur. C'est pourquoi je ne perdais jamais une occasion d'étudier ou de s'entraîner avec lui. Je progressais rapidement et ne tardai pas à devenir un Ange, peinant à ne pas en ressentir une satisfaction excessive, puisque le Seigneur ne faisait que décider la place qui était la mienne.

Oh, mon frère, pourquoi n'ai-je pu t'aider... ?

Puis vint ce jour terrible. Je rentrais chez moi après avoir passé de longues heures à étudier à la bibliothèque lorsqu'un attroupement devant sa maison m'alerta, faisant battre mon cœur avec force sous l'effet de la panique. Mon frère était parti en mission avec certains de ses camarades, une simple mission de patrouille à la frontière entre le Ciel et les contrées inférieures. Se pouvait-il qu'il lui soit arrivé malheur ? Non, pas à lui... Ce n'était pas possible... Je me mis à courir, les autres anges s'écartant sur mon passage en me portant des regards tristes. Je crus que mon cœur allait s'arrêter de battre en voyant Eleyan allongé sur un drap devant leur maison, les ailes couvertes de sang et les yeux fermés, sans le moindre mouvement.

"Eleyan !" hurlai-je en me précipitant vers lui. "Leeeeeeeey' !"

Mon père se tourna vers moi en entendant mes cris, très pâle, et m'ouvrit les bras, dans lesquels je me jetai en pleurant, les épaules secouées de sanglots. Je sentis sa main passer dans mes cheveux, m'apaisant peu à peu, et me permettant d'écouter ce qu'il me disait, le sens de ses paroles montant peu à peu dans mon esprit affolé. Mon frère... n'était pas mort ? Cette couleur blanche sur ses joues, cette immobilité... n'étaient que le fruit de l'inconscience, et non pas du trépas ?

"Ecoute-moi calmement, Saf'... Il... Un démon, rencontré tandis qu'ils s'aventuraient sur les frontières du Champ de bataille après avoir entendu des appels au secours, criés en angélique... Il est resté pour l'affronter tandis que ses deux camarades ramenaient l'ange qui y était tombé après que la foudre d'un orage eut frappé son aile... Au terme du combat, et comme il était gravement blessé, le démon a rassemblé tous ses pouvoirs pour maudire l'ange qui s'opposait à lui... Eleyan a eu la force de remonter au Ciel, et il s'est effondré, inerte, dans les bras de ceux qui venaient à son secours après avoir mis l'ange qui venait d'être sauvé à l'abri..."

D'autres explications suivirent, dont je se désintéressai peu à peu pour aller m'asseoir sur le sol à côté de mon frère. Ainsi donc, il était inconscient à cause de cette malédiction, et nul ne savait quand il se réveillerait... Il fallait donc que je veille sur lui, que je prenne soin de lui jusqu'à ce que le mauvais sort se dissipe, ou soit brisé. D'une manière ou d'une autre, il finirait par en être libéré, et je devais s'occuper de lui jusqu'à ce jour.

Quelques années passèrent. Puis un soir, alors que je lisais, assis près de la fenêtre dans la chambre où mon frère était étendu, un bruit attira mon attention. Un bruit de pas. Je sursautai et refermai vivement l'ouvrage que je consultais, me levant et me retournant pour voir Eleyan debout, marchant vers la porte. La stupeur me figea tout d'abord, et je l'observai sans réagir tirer la porte pour la refermer soigneusement, puis le bonheur m'envahit, faisant briller mes yeux et trembler mes ailes. Je m'avançai vers lui, mais les paroles de joie que j'allais prononcer se figèrent sur mes lèvres en voyant l'expression de mon frère lorsqu'il se retourna vers moi. Ses traits étaient figés dans une expression haineuse et souffrante à la fois, et il me regardait comme s'il ne m'avait jamais vu de sa vie. Et le regard qu'il portait sur moi était si effrayant que je reculai jusqu'au mur, tandis que l'autre ange s'avançait vers moi.

Mais je ne pouvais pas reculer davantage, et des tremblements commencèrent à me parcourir tandis que des lianes de lumière se matérialisaient autour de moi, s'enroulant autour de mes membres avant de se resserrer brusquement autour de mes genoux, me faisant pousser un cri et me jetant à genoux sur le sol. Une main attrapa mes cheveux et me releva la tête de force, m'obligeant à regarder mon frère debout devant moi. Je ne comprenais absolument pas ce qui lui prenait. Etait-ce la malédiction qui le faisait agir ainsi ? Toujours est-il que je ne me souviens qu'avec horreur de ce qui se passa ensuite. Mon frère, après s'être déshabillé devant moi, m'obligea à m'occuper de lui comme l'aurait fait un démon, me faisant horriblement souffrir si je tentais de lui désobéir, tout en me bâillonnant soigneusement pour que je l'alerte personne. Après m'être débattu un long moment, et après avoir été coupé de toutes part par ces fils de lumière, je finis par abandonner, la voix rauque de toutes les suppliques adressées à mon frère, et fis ce qu'il voulait.

Il avait fermé la porte de la chambre avec sa magie de lumière, et puisque j'étais tout le temps là bas pour m'occuper de lui, personne ne s'inquiéterait de ma disparition pendant un moment. D'autant plus que mon frère me força à déclarer à travers la porte à nos parents que j'allais rester quelques jours avec lui parce que j'espérais que rester seul au calme avec lui pourrait l'aider à se réveiller. Je restai donc enfermé avec lui, à le caresser et lui procurer du plaisir lorsqu'il m'en demandait. Mais lui ne me toucha jamais, et malgré tout ce qu'il me faisait faire, ma pureté resta intacte. J'aimais à penser que c'était qu'une partie de lui restait consciente d'elle-même... Et la suite me donna raison... malheureusement.

Trois jours avaient passés, et j'étais agenouillé devant lui, toujours ligoté et en train de m'occuper de lui comme il me l'avait demandé une fois de plus, lorsqu'il saisit brusquement mes cheveux et me rejeta sur le sol à ses pieds, sans que je ne comprenne ce qui lui prenait. Je relevai le regard vers lui et vis qu'il s'était levé, et que ses yeux étaient emplis de désespoir et de culpabilité. Je reconnaissais à nouveau les traits de mon frère, même si la douleur les envahissait. Il était... revenu à lui... ? Je me redressai et voulus m'approcher de lui pour le serrer dans mes bras, mais il me repoussa violemment, m'envoyant me cogner contre la table. Un verre qui y était posé tomba sous le choc, et l'un de ses éclats m'entailla profondément l'épaule.

Le cri de douleur que je poussai, sans que rien ne le contienne désormais, alerta mes parents, et je les entendis bientôt frapper à la porte, inquiets. Mais mon attention était concentrée sur mon frère, qui me regardait également. Qu'avait-il ? Qu'est-ce qui lui prenait... ? Je n'osai pas dire le moindre mot ni faire le moindre mouvement, me contentant de tenir mon épaule blessée en tremblant. Puis Eleyan prit la parole. Je n'oublierai jamais ce qu'il m'a dit, car ce sont les derniers mots que j'ai entendu de sa part.

"Saf'... Je suis désolé... Je ne suis plus celui que j'étais... Cette malédiction ronge mon être et me fait perdre le contrôle de moi-même... Mais c'est la dernière fois que je te fais souffrir... Alors écoute-moi... Ecoute-moi... Tu m'as toujours confié tes rêves et tes espoirs... Continue dans cette voie. Sois simplement celui que tu veux être... Et surtout, agis toujours de manière à ce qu'aucun de tes actes ne soient tels que tu rougirais de me les avouer. Si tu fais ainsi... tu me rendras heureux, là où je serai. Adieu, mon frère. Puisse le Seigneur t'apporter le bonheur que tu mérites. Tu as toujours occupé la première place dans mon cœur..."

A ces mots, il s'avança vers moi, saisit d'une main ferme le morceau de verre qui m'avait entaillé l'épaule, et se l'enfonça sans un bruit dans le cœur. Je le vis tomber lentement sur le sol, son visage enfin apaisé, tandis que la porte s'ouvrait, le sceau qui la maintenait se dissipant. Aucun cri au monde n'aurait pu exprimer ma rage et ma douleur tandis que je hurlais le nom de mon frère.

A la recherche de la paix de l'âme...
A défaut d'un bonheur à jamais enfui...

Je passais plusieurs mois dans un désespoir tel que tous mes proches craignirent pour ma vie. Je me souviens encore avec émotion de leur dévouement, de leur soutien et de leur présence de chaque seconde. Ils firent tout pour me redonner l'envie de vivre, et peu à peu, grâce à eux, j'arrivai à reprendre courage. Même si mon cœur, tout comme mon épaule, portait pour toujours les marques de ce qui s'était passé.

Je me lançai corps et âme dans l'apprentissage, me concentrant sur le combat et apprenant à utiliser mes pouvoirs de lumière, parvenant après de longues heures d'entraînement à les maîtriser convenablement. Ce fut à cette époque que je découvris mon autre pouvoir élémentaire. J'étais capable de contrôler l'eau, mais uniquement sous sa forme glacée. Je ne suis qu'en penser, car j'avais l'impression que c'était la manifestation extérieure de mon cœur, gelé depuis le suicide de mon frère, qui s'était tué pour cesser de faire du mal autour de lui sous l'effet de sa malédiction.

Toujours est-il que je devins Archange grâce à ce pouvoir, et que j'intégrai l'armée du Seigneur dans le but de combattre les démons, ces monstres qui avaient causé tous mes malheurs et la mort de Ley'. Cela m'aida également beaucoup à me remettre, mes camarades soldats parvenant à m'empêcher de me morfondre et de me torturer en repensait à ce qui s'était passé. J'étais heureux d'avoir réussi à surmonter ma souffrance, car cela me permettait d'accomplir les dernières volontés de mon frère bien-aimé. Suivre mon rêve et être digne de lui... Mon zèle et mon énergie me permirent de gravir peu à peu les échelons de la hiérarchie militaire jusqu'à devenir lieutenant, ainsi que le second du commandant de ma Légion.

Mais une chose resta impossible pour moi. Je ne pouvais pas envisager de me marier un jour. Après ce que j'avais été obligé de faire, je ne pouvais pas envisager d'avoir de rapports sexuels avec qui que ce soit, même une femme que j'aimerais de tout mon cœur. Surtout que cela n'est jamais arrivé, renforçant mon impression que mon cœur ne pouvait plus rien ressentir. De nombreuses années s'écoulèrent ainsi, et j'avais l'impression d'avoir trouvé la paix que je recherchais.

Ley', je te vengerai ! Même si je dois descendre
au plus profond de l'Enfer !

Puis un jour, je fus chargé d'accompagner, avec certains de mes camarades, un ange que le Seigneur avait déchu pour s'être vautré dans le vice. Nous nous rendîmes donc dans le Ginnungagap pour l'amener jusque dans la Vallée morte, là où était désormais sa place, loin de nous puisque sa pureté n'était plus. Et au loin, je vis une silhouette que j'aurais reconnue entre mille. J'avais longuement interrogés ceux qui étaient avec mon frère lors de sa dernière mission pour savoir qui était le démon qui l'avait maudit, et je sus immédiatement que c'était lui. Leurs descriptions correspondaient parfaitement au démon que je voyais, dans les airs du Champ de bataille. C'était lui...

La rage me submergea en quelques secondes, une rage forte de toute la douleur qui m'avait étreint pendant des années, forte de tout le désespoir qui avait failli avoir raison de moi. Une rage, et un désir de vengeance si grand qu'il en devenait presque une faute pour un ange. Mais je n'y pouvais rien, je ne pouvais pas réagir moins violemment en voyant celui qui était l'assassin de mon frère, même si Eleyan avait mis fin à ses jours de sa propre main. En fait, c'était encore pire que s'il l'avait tué... puisqu'il l'avait condamné à s'écarter des voies du Seigneur, en l'obligeant à se tuer pour ne pas continuer à faire le mal autour de lui.

Je jetai à peine une phrase à mes compagnons avant de m'élancer vers lui de toute la force de mes ailes, ma hallebarde à la main, bien décidé à verser son sang pour lui faire payer son crime. Il me vit arriver, et mon attitude était suffisamment claire pour qu'il n'ait pas de doute sur ce que j'avais l'intention de lui faire. Peut-être même devina-t-il que je cherchais à me venger de la malédiction qu'il avait lancée. Je n'avais aucun moyen de le savoir. Et à vrai dire, cela m'était égal. Je voulais juste le tuer, et je m'élançai à sa poursuite malgré les cris de mes compagnons.

Même le voir atteindre l'Enfer avant que j'aie pu le rejoindre ne m'arrêta pas, et je l'y suivis, aveuglé par mon désir de justice et ma tristesse. Je plongeai donc dans les ténèbres, espérant parvenir à venger mon frère. Il le fallait... Mais rien ne m'avait préparé à l'atmosphère viciée qui m'entoura tout à coup, et je perdis de vue le démon que je poursuivais, tandis que ma respiration devenait difficile, mon corps protestant de là où il se trouvait. Cela avait dû ralentir mon vol, et permettre à ma proie de m'échapper. Epuisé, physiquement comme nerveusement, je finis par descendre vers le sol, me résignant avant que mes ailes ne parviennent plus à me porter.

J'étais donc en Enfer, d'où aucun ange ne pouvait s'échapper, à bout de forces et sans même avoir réussi à venger mon frère. Mais je refusai de perdre espoir. Même si j'étais condamné depuis l'instant où j'avais mis le pied dans un tel lieu, au moins, j'accomplirai ma vengeance, pour que l'âme de Ley' puisse reposer en paix. Et pour la suite... Que la volonté du Seigneur s'accomplisse.

Derrière l'écran


Pseudo - Prénom : … Alice ? Ou bien vous voulez mes autres prénoms ?
Age : … 20 ans, je n'ai pas traversé de portail temporel entre temps...
Comment as-tu découvert le forum ? En regardant des étoiles filantes ! … En compagnie de Shala' et Xan' ~
Pourquoi t'être inscrit(e) ? Bah euuuuh... Pour compléter ma panoplie de personnages ? °°
Code du règlement : Ploum ploum tralala ! Inyel dit très bien !
Autre chose à ajouter ? Plog plog ! o/
 
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer


Dernière édition par Safyanel El Farethel le Mer 15 Aoû 2012 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Safyanel El Farethel   Mar 14 Aoû 2012 - 23:03

Bwac et re-bienvenue, Safyanel ! Encore un prénom impossible à prononcer. ><

Dans l'ensemble :

Une fiche très bien écrite, très agréable à lire, avec de nombreux détails. J'aime ! Quelques petites fautes d'inattention, mais c'est tout pardonné. ♥

Plus en détail

Comme je te l'ai déjà dit sur la cb, fais attention lorsque tu joueras ton personnage. Intransigeant est à ne pas confondre avec borné, et indifférent avec blessant ~

Voilà voilà, je crois bien que c'est tout ! Tu es donc Validé avec grand plaisir. Amuse-toi bien ! ♥

Edit : un petit rang perso avec couleur, au passage ? =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Safyanel El Farethel   Mar 14 Aoû 2012 - 23:07

Merciiiiii ! o/

Je vais donc mobiliser Shala' pour la partie administration, ça ne lui fera pas de mal, à ce démon, de se bouger un peu è_é

Et vui, je ferai attention, promis ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Safyanel El Farethel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Safyanel El Farethel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-