La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ji'han Orphéal, Gardien des Nuées Célestes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Ji'han Orphéal, Gardien des Nuées Célestes.    Mar 4 Sep 2012 - 19:57



JI'HAN ORPHEAL







    Age : 229 ans
    Race : Ange
    Classe : Archange
    Préférence : Aucune, Ji’han est un être pur.
    Ce que vous aimez:La Création et ses merveilles, la poésie, la paix.
    Ce que vous détestez: La destruction et la disharmonie.




Physique




Plus éthéré encore que le commun des anges, Ji’han dégage une aura de calme et de douceur ineffable. Son visage est la pureté même, sa peau aussi douce et fraiche qu’un pétale de fleur sous la rosée du petit jour. Son front pâle est orné d'une goutte d’eau céleste, d’un bleu limpide aussi clair que ses yeux .Ses cheveux d’ange sont légers et soyeux, d’une blancheur argentée, et volent en de longues mèches.
Il n’est pas très grand, aussi léger qu’une plume et possède un corps harmonieux, même s’il n’est pas aisé d’en percevoir les contours sous les longs voiles aux couleurs du ciel qui le drapent, disposés de manière à laisser ses ailes aux plumes blanches irisées de lumière se déployer lorsqu’il chevauche les vents. Les quelques bijoux qu’il porte sont des présents des familles d’anges qu’il a sauvé des orages.
Sa voix est en adéquation avec le reste de sa personne, douce et mesurée, d'une tonalité grave des plus agréables à l'oreille.
Même lorsque ses pieds foulent le sol, sa démarche est aérienne, et ne laisse aucune trace. Ses mouvements sont lents, gracieux et semblent parfois aussi futiles que les battements d'ailes d'un papillon.


Mental




Ji’han est un ange particulièrement calme, qui ne comprend ni la colère, ni quelque sentiment excessif que ce soit. Que ce soit la joie, le chagrin, ou même sa dévotion à Dieu, ses émotions sont feutrées, et n’ébranlent pas la paix de son âme. Il aime sa famille et son précepteur du même amour égal qu’il porte à tout être créé par le Tout-Puissant. Passant de longues heures immobile à flotter dans les Cieux, il possède une affinité particulière avec les oiseaux qui se perchent sans crainte sur son corps.
Il irradie d’une telle sérénité bienveillante que sa seule présence calme les cœurs et les ardeurs, apaise les tensions tout comme il apaise les tempêtes en se tenant au cœur des bourrasques, paisible et confiant.
L’Archange à le regard si lointain que certains pensent que c’est parce qu’il est plongé dans de profondes réflexions, mais Ji’han ne perd pas son temps en longues réflexions intellectuelles : il ressent, il rêve, il médite en harmonie avec ce qui l’entoure. Il est silencieux le plus souvent, et ses rares propos sont souvent décalés, trahissant sa perception poétique du monde.


Histoire




Dés les premiers jours qui suivirent sa naissance, il apparu que Ji’han était un bébé à part même pour un petit ange : si paisible qu’il ne pleurait jamais, et ouvrant très tôt sur le monde un regard clair et serein. Son étrangeté perdura dans son enfance, où il ne commit jamais la moindre espièglerie propre aux diablotins, et restait d’un calme olympien en toute circonstance. Aimant et respectueux de ses parents, de ses professeurs et de ses camarades, il n’en restait pas moins un peu plus solitaire que ne le sont les anges habituellement, préférant ses longues rêveries, les yeux fixés sur les nuages et leurs infinies évolutions, aux jeux ou à la musique.
Il apparut très tôt qu’il avait un sens inné pour sentir l’approche de la pluie, et les premières gouttes le trouvaient sur la terrasse de la demeure familiale, les bras ouverts, les ailes déployées et le visage levé pour savourer le contact de l’averse ou de la tempête.
Au cours de ses classes, il se révéla comme on pouvait s’y attendre absolument inapte à quelque forme de combat que ce soit, et pas très doué pour les études en général, trop distrait, trop rêveur, la tête dans les nuages… Mais avec la grande affection et empathie qu’ont les précepteurs pour les chérubins qui leur sont confiés, le Séraphin qui enseignait au jeune Ji’han encouragea sa fascination pour les phénomènes météorologique tout en l’initiant aux techniques de méditation. Ces bases lui permirent une fois devenu un ange de suivre le long apprentissage conduisant à la fonction de Gardien des Nuées Célestes, qui nécessite une grande abnégation et un caractère égal en toute circonstance, et qui s’accompagne du statut d’Archange.
Durant quelques décennies, les plus heureuses de son existence, il arpenta les cieux pour suivre les formations nuageuses, porté par ses voiles d’azur s’ouvrant tels une deuxième paire d’ailes gigantesques. Il surveillait les formations pluvieuses, se réjouissant des averses bienfaisantes et rafraichissantes qui abreuvaient la Terre Céleste. Lorsque de temps à autre un orage était sur le point d’éclater, Ji’han avertissait la population de son arrivée en soufflant dans de longues et mélodieuses trompettes. Puis il se tenait au cœur de la tempête, son Orbe des Nuées entre les mains, son aura de sérénité diffusant des ondes apaisantes afin qu’il ne dure pas trop longtemps. Et il étendait sa conscience, les yeux mi clos, en symbiose avec la pluie qui faisait rage, pour rattrapper dans ses voiles gris d’orages les chérubins voire les anges imprudents qui négligeaient les mises en garde, avant qu’ils ne chutent en enfer.

Mais un jour, il faillit. Le petit chérubin pris dans l’orage était si faible, son aura presqu’imperceptible, et le Gardien des Nuées n’entendait que le nom qu’il criait « Elaël ». L’archange tendit l’Orbe Sacrée, pour éloigner la foudre, mais c’était trop tard, le tout jeune ange était touché, et tombait…
Ji’han s’élança à sa poursuite, mais ralenti par ses longs voiles ne put le rattraper à temps. Ni pour le petit Yezalel, dont il ne connaitrait peut-être jamais le nom, ni pour lui-même, car dans sa tentative désespérée il avait lui aussi franchit la frontière…
Il était en enfer. Il chutait.






Derrière l'écran !





    Prénom: Verdrey
    Age :32
    Comment as-tu découvert le forum ?triple compte d'Elezir et Cyriël !
    Pourquoi t'être inscrit(e) ? pour être l'ange d'Aznaren
    Comment trouves-tu le forum ? j'adoooore
    Code du règlement:Validé, bien sûr ~
    Autre chose à ajouter ? comme rang, je veux mon titre bien sur : Gardien des Nuées Célestes, couleur cyan siouplait.


(c) Codage de la fiche par Voly'an, Bienvenue en Enfer

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 681
Date d'inscription : 08/05/2012
Age : 24

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 25 ans environ
Pouvoirs: Ténèbres - Vent
Situation:
MessageSujet: Re: Ji'han Orphéal, Gardien des Nuées Célestes.    Mar 4 Sep 2012 - 22:54

    Pouac !
    (Ouiii, pour une fois, c'moi qui m'occupe d'une validation, t'as le droit à un Ange et non pas à un démon ! ♥)

    Alors, après les petites modifications demandées, je ne vois plus de problèmes, tu es donc Validé avec grand plaisir !
    Tu dois commencer à connaître la chanson à présent, alors amuse-toi bien ! o/

___________________

Signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beenfers.frbb.net
 

Ji'han Orphéal, Gardien des Nuées Célestes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Att / Def /gardien
» Le gardien du culte
» Statistique de gardien
» Orphéo...... Et Orta
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-