La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Yren Roweyran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Yren Roweyran   Ven 12 Oct 2012 - 12:05



Yren Roweyran







    Age : 600 ans
    Surnom : Plait-il ?
    Race : Démon
    Classe : Démon majeur
    Préférence : Vous le saurez bien assez tôt…♥
    Ce que vous aimez: M’enfermer dans mon laboratoire pour créer des médicaments, torturer mentalement mon ange, dissimuler.
    Ce que vous détestez: Vous le dire serait m’affaiblir, non ?




Physique



Me décrire ? Vraiment ? Bon. Si vous y tenez… Je ne suis pas un démon de grande taille, et croyez bien que je ne le regrette pas. Faisant environ le mètre soixante-trois, je parais ainsi fragile et chétif, ce qui me donne souvent un avantage dans la ruse ou le combat. J’accentue ce trait en me vêtant d’une manière que certains démons de haute classe qualifieraient « d’excentrique ». En effet, j’aime à porter un long pantalon noir à la coupe large dès les cuisses, aux coutures dorées. De même, mon haut est une sorte de chemise à col haut et sans manches, noire également, aux bordures couleur or. Je rajoute à cette panoplie une cape du même genre, nouée par une pince de type chinoise rouge au niveau de ma poitrine. Apothicaire, j’ai pour habitude de toujours porter des gants afin de ne pas abimer mes mains, qui, dévoilées, se révèlent être finement taillées et douces. Mon excentricité vient de mon collier en fer relié à une chaine que j’attacherai un jour à l’ange qui m’appartiendra pour m’assurer sa fidélité absolue. Mon visage fin, encadré par une tignasse courte de cheveux en bataille à la couleur violette, dérange du fait des deux rubis me servant d’yeux brillant intensément, même dans le noir. Gênent également (les anges seulement) les deux cornes « tordues » plantée sur le sommet de mon crâne, me faisant presque paraitre pour un diablotin.
Mental



Me décrire ? Encore ? S’agirait-il d’une fiche d’inscription à un club de rencontre… ?
Bien, je vais m’y résoudre… Je suis un être particulièrement rusé et fourbe. Je me complais dans le complot et la torture mentale, le chantage, la traitrise et la manipulation. J’y suis d’ailleurs assez habile, et, bien que personne n’ait pu le prouver jusqu’à présent, je suis souvent lié à de nombreux complots visant à détruire une personne socialement comme physiquement, pour le simple plaisir de « jouer ». Cela n’empêche pas ma personne d’avoir quelques alliances sous le coude pour assurer mes arrières et me permettre de m’infiltrer partout où cela m’est possible. Je suis d’ailleurs réputé être l’un des meilleurs informateurs des Enfers, après le Maitre Espion… Ce que Lucifer semble apprécier sur la couche après l’amour, de temps à autre.
J’ai également la particularité d’être particulièrement sadique, et cache généralement ce trait de personnalité derrière un visage de politesse et de respect de la hiérarchie à toute épreuve. Pourtant, une fois seul chez moi, ou simplement sans témoins, je peux dévoiler cet aspect terrifiant de moi que nombre d’anges jugent abominables. Mon sourire carnassier leur glace le sang jusqu’aux os, lorsque je m’en prends à eux mentalement… Jugeant la torture physique primaire et avilissante, bien qu’il m’arrive de frapper un ange lors de colères importantes. Les regarder s’éteindre, une lueur de haine, de désespoir et d’effroi dans leurs regards lorsque je briserai un à un les espoirs que j’ai pu leur construire, pour ne devenir que le bourreau salvateur auquel ils s’accrocheront pour ne pas se noyer, alors que je serai celui qui plongera leur visage dans l’eau…
L’un de mes traits prédominants, lié au précédent, est le viol. Leurs cris d’effroi et de rage m’excitent au plus haut point, et leur regard hagard et négateur du plaisir que je fais monter en eux après les avoir fait souffrir mille morts est un stimulant merveilleux…
Histoire




Mon histoire... Remonterait hypothétiquement à ma naissance il y a 700 ans de cela. Mais, hormis ma croissance et mon apprentissage, cette période de ma vie n'est pas des plus intéressantes...
Je vous transporte donc 400 ans plus tard. Fêter les anniversaires n'a jamais été un événement majeur dans notre famille, d'autant qu'il s'agissait de ma 400e année en ce monde, ce qui, à la longue, finissait invariablement par lasser tout le monde, moi le 1er. Toutefois, ce jour-là, mes parents firent l'effort d'ouvrir une bouteille de grand cru que mon père camouflait dans sa réserve personnelle depuis quelques siècles, ne la sortant que pour les grades occasions. Et celle-ci n'était pas des moins intéressantes, puisque mon charme légèrement juvénile, combiné à ma psyché de psychopathe, avaient séduit Lucifer. Celui-ci avait décidé de me mettre dans sa couche occasionnellement ce qui, au final, avait débouché sur l'obtention du prestigieux poste d'Apothicaire du Palais, mon talent et ma passion pour les plantes et autres ingrédients ayant attiré son œil « bienveillant ».
Mon père avait décidé de m'emmener au Palais pour me faire découvrir les « joies du monde de la politique et de l'ambition ». Les charges étant habituellement héréditaires, il avait la ferme intention de continuer à me former - pour ce qu'il avait réussi à me faire assimiler, trouvant sa charge totalement inintéressante - pour me faire passer son travail, le jour où Satan déciderait d'exercer la passation de pouvoir entre lui & moi. Jour de chance, puisque le Maitre des Enfers était présent (par présent j'entends visible aux yeux de tous), et que son regard avait accroché le mien, un sourire se glissant simultanément sur nos lèvres respectives. J'osai abandonner ma place derrière mon père pour m'approcher de lui, fasciné par sa beauté et l'aura qu'il dégageait. J'obtins un murmure au creux de l'oreille, qui, si je l'avais pu, m'aurait fait rougir. Quelques heures plus tard, je me retrouvais entre ses draps pour quelques heures de plaisir intense, suivies de quelques confidences sur l'oreiller qui, après quelques semaines à ce rythme, me firent obtenir le poste au détriment d'un autre. Je venais de me faire une famille entière d'ennemis.
Pour la première fois de ma vie, mon père me félicitait d'avoir passé des siècles, enfermé dans le noir la moitié de mes journées, l'autre dehors à courir les broussailles, afin de créer médicaments sur médicaments; mon chef d’œuvre étant sans doute d'avoir réussi à mettre au point une palette d'ingrédients curatifs pour les anges permettant de palier à leur lumière régénératrice, bien que ce ne fut pas aussi efficace. J'avais, en effet, eu à disposition l'un des anges familiaux - avec interdiction formelle de le forcener physiquement de quelque manière que ce soit - pour apprendre, non seulement à parler l'angélique, mais aussi à tester mes trouvailles sur lui jusqu'à devenir l'expert perfectionniste que j'étais.

Mes premiers pas s'écoulèrent sans encombres, où je travaillai passionnément, avide de nouvelles découvertes toujours plus poussées et pointues grâce aux fonds offert par le Maître des Enfers. J'avais fini par si bien connaitre mon sujet sur le bout des doigts que j'en oubliai le monde dans lequel j'existais, et faillis tomber dans l'un des complots fomentés à mon encontre le plus basique qui soit, mon influence grandissante n'étant pas forcément appréciée de tous mes confrères démons majeurs. De là, j'appris à développer énormément ce trait de ma personnalité devenu dominant après deux siècles d'affinement : la ruse, le complot et la dissimulation. Je peux aujourd'hui m'affirmer fier d'avoir gardé un poste aussi longtemps, bien que le chemin soit toujours des plus épineux. Ayant toujours refusé de donner mes secrets à qui que ce soit, même sous la torture par laquelle je passai une fois - me dégoûtant à jamais de la torture physique -, je reste une personne importante dont peu de démons peuvent se passer.
En soi, cette expérience fut fort peu agréable, c'est le cas de le dire. La personne lésée, à qui j'avais volé le poste, avait décidé, par d'étroits dédales de ruse et de fomentation de complot, de m'attirer dans ce fameux piège où je me précipitai tel un enfant naïf. Je me souviens surtout de son sourire froid et sanguinaire alors qu'il me faisait connaitre des douleurs que je n'aurais sûrement jamais imaginées, et je crois bien avoir versé une larme... Son seul sentiment de surpuissance me fut salvateur, puisque l'un de mes diablotins eut le temps de donner l'alerte après m'avoir retrouvé. Il fut arrêté par le Maitre-Espion, et l'Exécuteur Suprême fut chargé de faire rouler sa tête tâchée de sang sur le sol de terre de la Géhenne... Renforçant ainsi l'animosité de sa famille à mon égard. Mais, que m'importait ? J'avais pu conserver mon poste et avait prouvé ma valeur. J'en tirais un peu de protection, mais me dépêchai toutefois de rejoindre une Ligue de Démons Majeurs. Ironie du sort ? Je choisis celle où la famille ennemie se trouvai, pour m'assurer qu'elle ne tenterait rien face à aux autres et ne pourraient pas m'attaquer de front; mon influence plaisant à cette Ligue qui pourrait s'en servir pour renverser un à un les Seigneurs démoniaques. De ce qu'ils croient, tout du moins...

Gare à celui qui tenterait de me faire basculer, car, en admettant qu'il y arrive, il serait immanquablement entrainé à mes côtés...

Au cours de ma 473e année, toutefois, il est important de noter que ma famille, avec laquelle je ne partageais pas l'argent que je gagnais pour constituer mon propre pécule, se trouva à sec. S'entamèrent alors de longs pourparlers avec mon père pour finir par me faire « épouser » Cycylia Begordaë, démon majeure de son état, à la famille particulièrement riche en recherche d'un gendre qui permettrait d'étendre son influence... Alliance purement politique, cela allait de soi, puisque nous remplissions tous deux les critères demandées par les deux parties opposées. Ainsi fut conclu un pacte, faisant de Cycylia Mme Roweyran, et ma compagne, bien que le terme ne soit pas véritablement approprié. Tous deux couverts d'amants et de maitresses, elle n'en reste pas moins une personne que je peux qualifier de proche, avec qui jeux de sexe ou d'intrigue politiques deviennent fascinants. Elle est sûrement la seule personne à qui je puisse me considérer comme attaché, d'une certaine manière...

Spoiler:
 




Derrière l'écran !





    Prénom: Devinez ? ♥
    Age : 19 ans
    Comment as-tu découvert le forum ? Un certain Garde des Sceaux m’a montré le chemin…
    Pourquoi t'être inscrit(e) ? Selon tout bon sens… Parce que j’en avais envie ?
    Comment trouves-tu le forum ? Toujours très agréable.
    Code du règlement:Validééé ~
    Autre chose à ajouter ? Méfiez-vous des canards…


(c) Codage de la fiche par Voly'an, Bienvenue en Enfer

Revenir en haut Aller en bas

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 924
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Yren Roweyran   Sam 13 Oct 2012 - 10:24

Plog plog et rebienvenue ! o/

Dans l'ensemble, j'adore ta fiche, et ton démon me parait parfaitement correspondre au contexte du forum !

Cependant - en bon chieur que je suis - il y a quelques (rares) points de détail qui me chiffonnent...

* Probablement une simple coquille, mais... 300 ans après ta venue au monde, c'est ta 400° année dans le monde... ?

* A propos de ton arrivée dans le lit de Satan : puisque tu es devenu Apothicaire du palais grâce à cette qualité d'amant occasionnel, comment as-tu pu le rencontrer auparavant, pour que ta beauté lui donne envie de t'attirer dans son lit de temps en temps ? De plus, les charges étant généralement héréditaires, pourrais-tu préciser la manière tu l'as reçue ? Satan a-t-il profité que le précédent Apothicaire meure sans héritier, ou bien a-t-il décidé de transférer sa charge aux dépens de l'héritier, ou bien a-t-il purement et simplement destitué le précédent Apothicaire pour te la donner ? Cela a son importance, puisque dans les deux derniers cas, la famille qui disposait précédemment de cette charge doit se considérer comme lésée et être devenue ton ennemie mortelle ~

* Dernière petite précision que j'aimerais que tu apportes : tu dis que tu es déjà passé sous la torture... Dans quelles circonstances ? Torturer un Démon majeur n'est pas quelque chose que l'on peut faire facilement, ni impunément...

Je n'ai pas grand chose d'autre à te dire, si ce n'est une simple information : Satan, ayant nombre d'amants, ne leur offre pas une bien grande protection, puisqu'il s'amuse au contraire de voir les luttes de pouvoir autour de lui. Il est tout à fait vraisemblable qu'il t'ait donné cette charge, pour t'avoir à côté de lui les quelques fois où il a envie de toi, mais je ne pense pas qu'il fasse beaucoup plus pour toi ~

Voilà voilà, je crois cette fois avoir terminé, à moins que Voly'an n'ait d'autres remarques à faire ~

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 924
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Yren Roweyran   Sam 13 Oct 2012 - 12:15

Les changements ayant été effectués, je n'ai plus rien à dire, et tu es donc Validé, sous réserve que Voly'an ne te demande pas autre chose, bien entendu ~

Je te mets donc immédiatement dans ton groupe, et te souhaite de bien t'amuser sur le forum o/

Quel rang, mon cher rival ? (Je vais d'ailleurs te surveiller attentivement, pasqu'il ne faudrait pas que Satan se décide à changer de favori è.é *PAN*)

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Yren Roweyran   Sam 13 Oct 2012 - 12:42

Hm...

Je prendrais bien dans la simplicité. « Apothicaire du palais » en code couleur #FFCC33 ♥
Revenir en haut Aller en bas

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 924
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Yren Roweyran   Sam 13 Oct 2012 - 12:44

Rang mis ~

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Yren Roweyran   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yren Roweyran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chaton [ Seïren ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-