La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.   Jeu 6 Déc 2012 - 17:52



Ḥănôkh Ged’vehT







    Age : 195 ans
    Surnom : Ḥăn
    Race : Ange
    Classe : Ange
    Préférence : Seme / uke très rétif
    Ce que vous aimez: Manier la lame et sentir le choc des métaux. Il ne connait pas d’autre ivresse.
    Ce que vous détestez: L’immobilité, la restriction et la passivité.





Physique




Ses iris jaune lunaire contrastent avec la chevelure immaculée qui tombe souvent en désordre sur son visage et l’air reptilien de son regard en rend le soutien désagréable. Il avait pour habitude de découper et d’évaluer l’adversaire, même si celui-là n’était qu’une fantaisie issue de son imagination zélée, afin de le faire patienter des passes d’armes amicales, dans un monde en paix. Son corps est long et élancé, sa musculature svelte et sèche en accord avec son tempérament nerveux. Malgré les beaux habits, son port était nonchalant et dégingandé. Il n’y avait qu’avec une épée que sa pleine stature se révélait. Lors de la chute, il ne lui restera que ses cuissardes et son pantalon de combat dont le blanc originel n’était plus qu’un lointain souvenir. Ses ailes, grisées sous la poussière cosmique et l’atterrissage pour le moins fracassant, ne prirent pas la couleur de l’encre mais se ternirent irrémédiablement, loin de la lumière. Son sourire était fort rare dans les cieux, sinon pour manifester l'approbation et féliciter les élèves qu'il entrainait et c'était d'un étirement de commissures sibyllin qu'il manifestait la satisfaction. Mais un séjour en enfer ne peut laisser aucun ange indifférent et certainement pas un être de connaissance et de vérité. La vérité s'exprimera toujours sur ses traits.
Capacités physiques avant la chute : Ḥănôkh sait fendre l’air de sa lame en envoyant des traits d’air comprimé. Ce sont de véritables gifles immatérielles plus ou moins coupantes qui atteignent la cible à distance de plusieurs longueurs de lame. Il peut également créer des moyens-typhons dévastateurs suite à un enchainement de figures, toujours par le biais de l’épée. Jusqu’alors, il n’était pas prêt de passer à l’étape supérieure et d’apprendre à se détacher du réceptacle de son arme.



Mental




Le caractère d’Ḥănôkh était quelque peu débordant et le seul cadrage efficace était celui qui puisait à son agitation. Le glaive était son réceptacle et son esprit se canalisait dans la frappe. Sa lumière irradiante, il avait beaucoup à donner mais malgré l’affection dont il était entouré, son impatience le rendit très tôt inapte à l’attention et à l’étude soutenue. Sans être laissé à part, il s’intégrait difficilement, bien trop impétueux. Les érudits se désespéraient bien qu’ils n’aient de cesse à l’encourager. Le corps militaire céleste repéra très tôt son aptitude et le fit Sergent major pour le mettre à une place pour laquelle il était taillé. Et alors, il put se montrer d’une incroyable patience et pédagogie, puis distribuer toute cette énergie qu’il avait appris à rediriger. L'angelot agité était devenu un ange patient, observateur et circonspect. Son embarras premier envers les livres se transforma en une soif de compréhension de ce et ceux qui l'entouraient.
Il a toujours été dévoué au Seigneur et aux siens, et le fait qu’il eut du mal à l’exprimer n’amoindrissait en rien la droiture de sa constitution mentale. Il ne connait pas la haine, ni même envers les démons : c’est un courroux moral qu’il leur porte. Ce sont des abominations qui entachent l’œuvre de Dieu par l’impureté fondamentale de leur existence. La pitié et la miséricorde sont les sentiments les plus élaborés qu’il pourrait leur porter au moment de les exterminer. Il lui sera extrêmement difficile de nuancer son appréhension des démons même une fois tombé, car il en va de sa nature propre mais il se fiera toujours à son appréhension des choses et à son jugement plutôt qu'à une doctrine quelconque : il a la foi et confiance en sa faculté de juger.


Histoire





Ḥănôkh n’avait jamais été un modèle d’attention derrière un pupitre et était un angelot agité. La communauté tempérait toutefois toujours très vite son caractère débordant et n’avait jamais laissé sa lumière étinceler inconsidérément. Jusqu’à ce qu’on lui mette une épée de bois entre les mains. Ḥăn montrait une véritable aptitude au maniement de l’épée et l’enseignement du Capitaine d’instruction coulait sur lui comme la volonté de Dieu au Paradis. Il recevait les encouragements donnés à la juste mesure de ses progrès sans que jamais son égo n’en soit hypertrophié. Ḥăn savait lire la satisfaction ou l’inquiétude dans le regard des plus grands et avait appris à se canaliser sans ne plus avoir besoin d’être rectifié. L’ange progressait, la lame de bois fut remplacée par l’argent et l’embout de protection fut définitivement retiré. Il était fier et fin prêt pour mener le combat si le malheur se présentait.

Il ne rendait plus l’épée au camp, il l’emportait avec lui comme le prolongement de son être de lumière. Les années passèrent. Il devint instructeur et Sergent-Major et fut bien évidement forcé à un moment où un autre de bûcher l’histoire des grandes batailles, car sans être un grand orateur, un maitre d’arme se devait se savoir réciter l’épopée des ancêtres qui périrent en leur donnant la Paix. Le précepteur qui l’avait soutenu avant de lui découvrir une faculté à manier l’épée lui apporta à rebours l’instruction qu’Ḥăn n’avait pas été apte à recevoir durant ses plus jeunes années et de page en page, de classes en classe, Ḥănôkh apprit à recevoir ce qu’il pouvait lire dans les cœurs, de ses élèves, de ses congénères. Mais surtout en ses élèves. Déceler le rythme propre à chacun, entendre la mélodie se jouer dans la grâce de leurs gestes et préparer ces êtres à faire bientôt danser la lumière avec leur lame de bois, comme son Instructeur l’avait pour lui bien avant. L’éloquence lui vint par la suite : la volonté d’être clairement compris, celle de prévenir l’erreur et de former des angelots droits le poussèrent à mieux s’exprimer. Il était pleinement responsable et se contenta fort longtemps de la position de Sergent-Major et d’instructeur. Pourquoi chercher à abandonner la lame de son épée et canaliser la lumière sans intermédiaire ? Pourquoi réapprendre alors qu’Ḥănôkh avait déjà tant à enseigner ? La guerre était finie. Il ne souhaitait pas développer ses aptitudes en vue de tuer. L’intention d’exterminer l’attristait, lorsqu’il y songeait. Parce qu’il se trouvait au paradis, en sécurité. Tout comme le courroux moral et la révolte face aux abominations qu’étaient les démons. « Face à eux » était l’élément manquant.

Ḥănôkh était alors Sergent-major dans une armée qui n’irait jamais en guerre. Que son esprit et son cœur soient en paix n’empêchait en rien d’ange se jouer de la justesse du coup de lame ni d’exécuter les figures d’armes dans la grâce et la vigueur : c’était sa propre danse, la manifestation de l’équilibre de sa force. Il n’était pas seul à s’adonner à l’ivresse du combat et son ami Galadriel échangeait volontiers de longues passes d’armes, loin du camp, dans les cieux. Un terrain à quatre dimension, où l’assaillant venait d’en haut et d’en bas aussi bien que sur les côtés était parfait. Lorsque d’aucuns s’adonnaient aux arts, à l’histoire, à la lecture et aux sciences, Ḥăn et Galadriel échangeaient des coups d'épées et s’envoyaient les éléments qu’ils maitrisaient à leur échelle, aucun d’eux ne pouvant se passer de l’instrument martial, véritable prolongement de leur être. Les heures passaient, la météorologie changeait, qu’il pleuve ou qu’il vente. Ḥăn se battait à double lame et sa lumière circulait en elles dans la plus parfaite complétude. Il n’était pas doué avec les énergies pures, il avait besoin de ce médium pour maitriser sa grâce. L’arme de prédilection de Gala était un sceptre surmonté d’une faux ouvragée et dont l’extrémité du manche était une pointe. Cette nuit-là le ciel était noir mais ils ne le voyaient pas. Ou n’en avaient cure. Les balbutiements du tonnerre ne vinrent pas troubler leur expression marmoréenne quand bien même les étincelles de leurs lames rivalisaient d’éclat avec les éclairs qui striaient les épais nuages. La dernière chose qu’Ḥănôkh vit fut un blanc éblouissant. Ce fut le coup de foudre de sa vie. Ainsi, frappé par la foudre il tomba. Il tomba pour l’amour du combat. Pour la protection de ce qu’il aimait, car se battre étaient une manière de se tenir toujours prêt. Il ne lâcha qu’une épée sur les deux et l’eut encore en main lorsque le choc de sa chute causa un cratère de plus aux enfers. Le sceptre de Galadriel l’accompagna dans sa descente aux enfers, lorsque celui-là plongea à son secours et sans succès. L’observation, l’analyse et la compréhension sont pour l’ange autant d’armes que la lumière et l’épée. Qu’il connaisse et appréhende ne signifie pas qu’il pardonne ni accepte : il se laissera toujours guider par le sentiment de justice, son seul gouvernail dans le doute, dans la désorientation des pôles et dans l’éloignement de la lumière.







Derrière l'écran !





    Prénom:
    Age :
    Comment as-tu découvert le forum ? Par une connaissance
    Pourquoi t'être inscrit(e) ? Pour RPPPPPPPPPPPP
    Comment trouves-tu le forum ? Accueillant
    Code du règlement: Validé ♥
    Autre chose à ajouter ?


(c) Codage de la fiche par Voly'an, Bienvenue en Enfer


Dernière édition par Ḥănôkh Ged’veh le Mer 30 Jan 2013 - 17:13, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.   Ven 14 Déc 2012 - 16:56

Dans l'ensemble :

Une jolie fiche, avec très peu - voire pas du tout - de fautes d'orthographes. Un style très fluide. Superbe ! =)

Le physique :

Rien à redire ~

Le mental :

Voilà que les choses se corsent...

• Un ange rageux : impossible, je regrette. Le tempérament d'un ange, en règle général, est doux, pas belliqueux. Bien sûr, certains sont d'un acier plus trempé que d'autres, d'où les guerriers, mais il y a des limites...

• Si la lumière lui est encombrante, alors, une chose est sure : ce n'est pas un ange.

• Le problème d'intégration difficile me chiffonne. Les anges sont une communauté aimante et soudée. Etre ignoré par les érudits & craint par les guerriers est difficile à concevoir...

• Un langage châtié à damner le ciel entier ? Tu es sûr de vouloir jouer un ange ? On dirait plus un démon, ton personnage... ><

L'histoire :

Là encore, quelques soucis... :

• Un ange turbulent & querelleur... Là encore, ça coince. Douceur, douceur ! Agité, pourquoi pas. Mais pas turbulent ou querelleur.

• Quant aux encouragements... On dirait un camp d'entrainement à la dure, presque à la mine ! Comme dit plus haut, les anges se soutiennent entre eux. Sans le flatter, son instructeur le récompensera forcément pour ses progrès. Ne serait-ce que pour lui apprendre l'amour de soi & des autres...

• La déchéance. C'est presque le sujet tabou, tiens. On ne déchoit que pour faute grave, et la turbulence n'en est pas une. D'autant que, de départ, un ange n'est pas turbulent. Mais, pour en revenir au sujet principal : seul Dieu peut déchoir, et les anges ne se menacent pas entre eux, surtout concernant un sujet aussi sérieux. Les mots ont leur importance et ils les pèsent avec précaution, pour tout sujet important, dont celui-ci. Idée à abandonner...

• Un ange voleur ? 'manquait plus que ça. *PAM* Là aussi, impossible. On vit au Paradis, tout de même !

• Pareil pour Galadriel. Qu'ils aiment échanger des passes d'arme & passer du temps ensemble ne pose aucun soucis. Mais de là à ignorer tout rappel à l'ordre... Un ange turbulent c'est déjà dur à imaginer, mais deux adultes désobéissants & bagarreurs ?!

• « Pour égoïsme ». Un ange n'est pas égoïste, à oublier aussi.

Au final... :

Bon. Plusieurs points à revoir, donc, mais rien de bien grave. Si jamais Shala'ëyen & Voly'an ont aussi des remarques, ils t'en feront part.

Une dernière chose, pour moi, concernant la partie : « Derrière l'écran ». J'apprécierais que tu remettes l'intégralité du code, même si tu ne remplis pas tous les champs. Question de respect à l'égard de la fonda qui a un copyright sur la totalité & qui est dénaturé, dans ce cas. ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 681
Date d'inscription : 08/05/2012
Age : 24

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 25 ans environ
Pouvoirs: Ténèbres - Vent
Situation:
MessageSujet: Re: Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.   Ven 14 Déc 2012 - 17:28

    Pouaaaac ! o/
    Comme Inyël, je trouve ta fiche particulièrement bien écrite. Mais j'ai cependant quelques détails à rajouter à ce qu'il a déjà fait remarqué:

    Dans ton histoire, tu marque "qu'un coup de fourreau sur les ailes achevait généralement de rappeler son entière attention."
    Sauf que les anges ne frapperont jamais l'un d'entre eux pour le punir (Surtout les ailes, puisque celles-ci sont d'une, assez fragiles, de deux, très sensibles et de trois, c'est leur point faible, ils apprennent au contraire à les protéger au mieux, et jamais un autre Ange ne les touchera sans autorisation.)

    Shala'ëyen rajoute aussi qu'il n'y a pas d'élève "à la traîne" au ciel, chacun va à son rythme... Et les anges n'ont jamais un regard illisible, puisqu'ils disent tout ce qu'ils pensent '-'

    Voilà voilà, j'pense que c'est tout, courage ♥

___________________

Signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beenfers.frbb.net
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.   Ven 14 Déc 2012 - 20:43



Fiche remaniée en tenant compte des points précisés = second passage en jugement demandé !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.   Sam 15 Déc 2012 - 11:49

Dear,

Bravo pour tout ton travail ! Toutes les choses qui gênaient ont été modifiées, félicitations. ♥

Un seul dernier détail : il serait apprécié que tu allonges quelque peu ton mental. Les lignes étant toutes petites avec le code, il s'agit de 10 lignes pleines sous Word ou OpenOffice Smile

Après ça, tout sera bon ! Déjà une idée de Rang pour ta validation ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.   Sam 15 Déc 2012 - 14:03

Heya !

Oui en effet, j'avais été light, de plus entre temps j'ai pensé à sa droiture et à son rapport "moral" vis à vis des démons, entre autres, ce qui est quand même important x) Donc c'est rajouté dans le mental.

Concernant le rang, et bien, ce n'est pas un archange... et surement pas un Chérubin et il n'y a pas de distinction officielle parmi la "classe" des anges. Le fait qu'il soit un ""militaire"" ça n'apparait pas right ? Donc Ange tout court ce sera !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.   Sam 15 Déc 2012 - 17:12

Okaaaaay ~ ♥

Eh bien voilà, toutes les conditions étant remplies, je suis ravi de te valider parmi nous ! \o/

Mais je tiens à préciser que nous faisons des rangs personnalisés pour chacun en plus de la classe occupée. Exemple, pour Voly'an, il s'agit d'« Ange tombé du ciel ». =)

& tu as le droit de choisir ta couleur, aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.   Sam 15 Déc 2012 - 17:17

Merci Pour l’accompagnement jusqu'à la validation x)

J"envoie en MP pour le rang et la couleur, incessamment sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ḥănôkh Ged’veh, tombé par la foudre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un ange tombé du ciel ? Soft Fury présentation
» Nuage de Souris ♂ - La chute n'est pas un échec, l'échec c'est de rester là où l'on est tombé.
» Je suis tombé pour elle... ♦ [ Candice & Tyler ]
» Ça m'est tombé dessus. Sans crier gare. L'amour.[PV Leyla ♥]
» Je suis un oiseau, qui est tombé de haut...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-