La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Rakesh, maître espion de Satan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Rakesh, maître espion de Satan.   Mer 16 Oct 2013 - 23:52





Rakesh Darpann

Surnom : ... Aucun.
Âge : Bien des années... Près de 4 siècles.
Race : Démon
Classe : Seigneur démoniaque
Préférence : Dominant. Je ne suis pas prêt d'offrir mon corps à quelqu'un. Sauf à notre Seigneur, bien sûr ~

Rang personnalisé : I can see you...

Description Mentale


J'apprécie de passer de longs moments dans les ombres des couloirs du palais de Satan. Les rumeurs y vont bon train, et c'est amusant à écouter... Surtout lorsqu'elles me concernent.
Indéchiffrable, froid, dangereux, sanguinaire, frigide, mais charismatique, malgré tout...
Tant de mots utilisés pour me décrire, alors que nul ne me connait parfaitement. Tant de mots... Certains justes, d'autres faux.

Je suis indéchiffrable oui. Cela, je ne peux dire le contraire. Il est bien difficile de lire au travers moi. Après tout, je suis le maître-espion... Celui qui sait tout. Qui voit tout, et entend tout... Depuis enfant, j'apprends à cacher le moindre de mes sentiments. La moindre de mes réactions. Je reste de marbre, oui. Devant tout. Ou du moins, celui qui réussira à me surprendre n'y est pas encore parvenu...
Froid... Non, cela, c'est parce qu'il ne me connaissent pas. Je ne suis pas spécialement froid. Au contraire, je suis assez chaleureux, et je tiens beaucoup à ceux qui me sont proches. Ma mère, mon chiot... Et mes amants, bien sûr. Ceux qui me connaissent savent comment m'arracher un sourire, un soupir.. Et même un rire.
Ahah, sanguinaire ? Certains me voient réellement comme un démon sanguinaire ? Ooh non. J'apprécie de faire souffrir mes victimes, mis leur mort est quasiment toujours rapide. Sauf par poison, bien entendu. Mais là... C'est un peu différent. Lorsqu'ils passent sous le fil de ma lame, lorsque je recueille leur dernier soupir... Je fais ça vite. Et bien. Ce qui fait de moi un être relativement dangereux, oui. Mais pas au sens où ils peuvent l'entendre.
Je sais tout. Ainsi... Il m'est facile de déceler le vrai du faux. Les mensonges, les tromperies... Ceux qui ne suivent pas les commandements de notre cher Seigneur périront sous ma lame. Je ne fais que mon travail... Même si j'y éprouve beaucoup de plaisir...

Ils ne soupçonnent pas du tout mon côté maniaque et adepte du travail bien fait. Ainsi... que ma façon de traiter mes amants. Ils me disent aussi... frigides. Après tout, il est vrai que je suis connu pour partager ma couche avec très peu de monde. Peu de démons peuvent se vanter d'avoir couché avec moi. Peu se vantent de quelque chose qui à rapport à moi, en fait... Car cela reviendrai à signer son arrêt de mort, si cela s’avérait faux.
Mais lorsque j'entends certains dirent qu'ils me trouvent charismatique... Je ne peux m'empêcher de sourire légèrement. Oui, je le suis. Malgré tout cela, j'ai un certain charisme. Ma beauté n'entache en rien à mon métier. Après tout...
N'est-il pas agréable de voir mon visage comme dernière vision avant que la mort ne vous fauche..?

Description Physique


M'étirant en poussant un soupir de plaisir, je me décide, après une courte nuit de sommeil, à m'extirper des draps chauds et légèrement poisseux de sueur et de semence dans lesquels je viens de passer les dernières heures.
Mes doigts passent dans mes cheveux noirs, longs et emmêlés, découvrant durant quelques courtes secondes mes oreilles légèrement pointues, ainsi qu'un pâle tatouage de guivre ornant mon front, alors que mon regard couleur d'acier se pose sur le démon qui a accompagné ma nuit. Shala'ëyen... Celui-ci dort encore. Ou du moins, dormait, puisque lorsque je fais un geste pour me lever, des bras entourent la taille fine, glissant sur ma peau pâle, presque blanche, et remontant le long de mes flancs pour aller flatter mes muscles finement dessinés.
Un sourire vint orner mes lèvres pleines, alors que je tourne la tête pour aller l'embrasser, me décidant à le plaquer contre le matelas, ses doigts effleurant les deux grandes cicatrices se trouvant dans mon dos. Un reste des ailes que j'ai abandonnées pour mon métier...
Mes jambes, tout aussi fines que le reste de mon corps, se glissent entre les siennes alors que nous nous perdons dans les caresses, mes ongles taillés en pointe griffant la peau qui s'offre à moi.
Nos corps s’entremêlent à nouveau, et lorsque je peux enfin quitter le lit de mon amant quelques heures plus tard, le soleil éclaire la pièce et mon corps, alors que je m'étire en bâillant. J'attache rapidement mes cheveux pour qu'ils ne me viennent pas dans les yeux, puis me baisse pour récupérer mes vêtements, ensemble de cuirs et de tissus assez épais, dans des tons très foncés, même si de nombreuses décorations en argent viennent égayer les vêtements. Je m'habille tout de même assez richement...
Et après tout, il est normal pour un espion d'être vêtu de couleurs sombres... Mais ce que je me garde bien de montrer, c'est le nombre d'armes que je garde sur moi. Des couteaux, des dagues... l'épée accrochée à mon flanc n'est que pure décoration comparé à ce que je porte réellement sur moi.
Mes doigts se posent finalement sur la table de nuit pour récupérer mes bijoux. Une boucle d'oreille d'argent et de rubis, finement ciselée, ainsi que quelques bagues, certaines creuses... On est jamais à l'abri, quelques poisons sont toujours pratiques...

Jetant une cape large sur mes épaules, je me retourne pour saluer Shala'ëyen avec un léger sourire, avant de sortir, me glissant ensuite rapidement dans les ombres, comme j'en ai l'habitude.
On me voit rarement dans les rues de la Géhenne... Même lorsque j'y suis.

Histoire


Depuis que je suis enfant, je suis baigné dans l'atmosphère étrange et captivante du métier de maître-espion. Effectivement, c'était le métier de mon père, et de son père avant lui.

Mon enfance n'a pas été spécialement heureuse. Sans pour autant être désagréable. Je suis l’aîné d'une famille de deux enfants. Deux fils. Et proche d'âge, en plus. Mon petit frère n'avait qu'une dizaine d'année de moins que moi. Cela va sans dire que la concurrence entre nous deux a commencé très tôt. Lorsqu'on est le plus vieux, il faut s'attendre à toute sorte de coups plus ou moins bas, qui pourrait permettre au benjamin de prendre la place d'héritier légitime...

J'ai essuyé plusieurs tentatives de meurtre, et échappé à chacune d'elles. Oh, mon frère était doué. Mais moins que moi. Jeune, je m'amusais follement de ses tentatives cachées de m'enlever la vie. bien sûr, jamais personne n'a vraiment su qui était l'investigateur, mais tout le monde s'en doutait...
Sans preuve, pas de problème. Cela, je l'ai appris rapidement. Très rapidement. Après tout, espionner, récolter les preuves, les informations... Et faire cela sans que personne ne le voit allait être mon futur métier.

Je me suis décidé à faire cesser ces petits jeux quelques jours avant ma majorité. Mon frère avait, en l'espace d'à peine deux jours, tenté de me tuer au moins trois fois. Bien sûr, il était simple de s'attendre à de telles réactions de sa part. J'étais si proche de l'officialisation de mon statut d'héritier de la famille Darpann, et du métier de Maître-Espion...
Il m'a suffit de lui tendre un piège au bord du Styx. J'étais allé m'y promener pour réfléchir en paix, comme j'apprécie souvent de le faire, lorsque je n'ai pas l'un de mes amants entre les bras. J'étais certain qu'il allait tenté quelque chose ici. Nous étions seuls, loin de la Géhenne... L'endroit parfait.
Et nous le savions tout deux. S'il se doutait que j'allais moi aussi passer à l'attaque, je ne le saurais sans doute jamais. Après tout... on ne fait pas parler un mort. Encore moins lorsque le corps de celui-ci disparaît dans les eaux noires du Styx.

Il m'avait été... assez simple de le faire disparaître, malgré tout. Aucun attachement d'une quelconque sorte me rattachait à lui. Un certain amusement de part ses essais multiples de mettre fin à ma vie, peut être...
Déjà à cet âge, je contrôlais assez bien mes ténèbres. Et je comptais bien me perfectionner au plus vite. Il m'a été... ridiculement simple d'attendre le bon moment pour qu'un fin lien de ténèbres n'enserre ses chevilles pour le faire tomber non loin de la berge.
C'est après que cela c'est un peu corsé. Nous nous en sommes venus aux mains. Il tentait de se débattre, bien sûr... Mais mes ténèbres l'immobilisaient peu à peu. Et j'eus finalement la force et l'occasion, après une longue lutte, de le pousser dans l'eau.
Le Styx est peuplé de monstres plus ou moins voraces. Ficelé comme il était, il a bien tenté de revenir vers la berge, le courant ne l'aidant pas à nager. Et c'est dans une série de long cris qu'il se fit happer sous la surface de l'eau, sans que je ne cherche à savoir quelle sorte de bestiole avait bien put mettre fin à ses jours.
Assis à quelques mètres du bord, je contaminais les flots tumultueux, un léger sourire sur le visage. Je m'étais enfin débarrassé de mon frère. Au fond de moi, j'étais cependant... déçu. Déçu du combat. De ne pas à avoir eu l'occasion de mettre ce que je commençais à apprendre en pratique. Déçu... de mon frère, de cette mort qui malgré tout, n'avait pas été à la hauteur de mes espérances.
Plusieurs heures après ce combat, certain que mon cher frère ne reparaîtra plus jamais, je suis rentré au manoir, sans mot dire. Lorsque ma mère me demanda si j'avais vu mon frère... Je répondis par la négative.
Et je n'ai plus jamais entendu parlé de lui.Oh, mon père me lança bien un regard, sans que je ne sache réellement ce qu'il pensait de tout cela. Il n'avait jamais réellement réagit aux diverses provocations plus ou moins cachées de mon jeune frère. Était-il fier de moi ? On ne cachait rien au Maître-espion de Satan...
Mais il était difficile de lire en lui. Même à présent... je ne sais toujours pas ce qu'il pensait réellement de nous. Ce qu'il pensait réellement de moi. Et... ce à quoi il pensait, lorsque j'ai planté une dague dans son coeur, un siècle après ma majorité.
Après tout... il avait fait son temps. Il était grand temps pour moi de prendre sa place. De prendre ma place et mes marques dans la société démoniaque.

Au passage de ma majorité, mon père m'avait prit avec lui pour m'apprendre tout ce qu'il savait. Oh, bien sûr, il avait déjà commencé bien avant... J'ai appris à tenir une arme et à me cacher dans l'ombre en même temps que j'apprenais à marcher.
J'appris bien vite à me servir des ténèbres comme d'une extension de mon corps. Tant et si bien... que je n'ai pas de second pouvoir, contrairement aux Démons de mon rang. Non, je ne contrôle que les ténèbres, mon énergie magique s'étant focalisée sur eux, et non pas sur un second élément. Mais grâce à cela, je suis passé maître dans l'art de la dissimulation. Quoi de plus simple pour moi que de me fondre dans l'ombre, littéralement ?

Cependant, je remarquai bien vite quelque chose de gênant. Très gênant. Mes ailes. De grandes ailes membraneuses. Pratiques pour voler, certes. Mais beaucoup moins lorsqu'il s'agissait de me cacher dans un espace réduit.
Alors j'ai fait mon choix. Aidé de mon diablotin dévoué, je me suis arraché les ailes. Cela fut affreusement douloureux. Et j'en garde encore la marque indélébile dans mon dos. Deux grandes cicatrices, en partie cautérisées, très sensibles. Le diablotin qui m'a aidé, seul témoignage de ce qui s'est passé... N'est d'ailleurs plus là pour vous en parler.
Je mis de longues semaines à me remettre de la perte de mes ailes, même si c'était prémédité. J'en profitai cependant pour perfectionner mon usage des ténèbres. Et surtout... Apprendre à m'en servir pour me créer des ailes. Des ailes qui me permettraient de voler à ma guise, mais qui disparaîtraient complètement lorsque je n'en ai plus besoin. Des ailes qui ne me gêneront plus.

Bien sûr, une longue utilisation de mes pouvoirs m'épuisent. Mais j'utilise rarement plus de l'un d'entre eux à la fois. Et à présent... Je suis capable de me cacher dans les ombres sans réellement y penser. C'est devenu comme une seconde nature, chez moi.

Lorsque je suis dans les rues de la Géhenne... Il est rare que je me montre réellement. Je passe d'ombre en ombre sans même y penser. Les sens à l'affût, traquant la moindre information plus ou moins intéressante...
Et c'est ainsi que je tombai sur lui. Lui, attaché, hurlant à la mort, assailli par un groupe de démons... J'avais déjà entendu parler de lui, bien sûr. Rien qui existe dans la Géhenne ne m'échappe... Shreyas.
Je ne sais pas vraiment ce qui me poussa à lui venir en aide. A tuer ses assaillants. Sans me faire voir, bien sûr. Je n'aurais pas apprécié que l'on raconte partout que le maître-espion sauvait les démons mineur... Une fois le ménage fait, je me suis approché de lui pour défaire ses liens et vérifier rapidement qu'il n'était pas réellement blessé. Une fois ce constat fait, sans un mot, je disparu à nouveau dans les ombres...
Sans imaginer ce qui allait se passer ensuite.

Shreyas était... aussi collant qu'un animal de compagnie. Et cela me plaisait, même si je trouvai tout ça parfois étrange... J'appréciai ce démon loup. Jusqu'à me décider à en faire mon protégé, et cela aida grandement à sa situation.
Les années passèrent agréablement, et je récompensais souvent mon cher petit chiot d'un spectacle à l'arène, tant et si bien qu'il finit par en faire son domaine. Alors lorsque l'ancien maître des jeux mourut, je voulu lui faire une surprise. Lui donner le poste. Ce que je fis sans grand problème, d'ailleurs.

Mais... Ce que je n'avait pas prévu, c'était que ces nouvelles responsabilités finissent par l'éloigner de moi. Sans qu'il ne semble faire de véritables efforts pour empêcher cela. Mon protégé semblait vouloir m'oublier... Ce que je pris très mal. Il allait regretter de s'être ainsi éloigné de moi après ce que j'avais fait pour lui. Je trouverai un moyen pour le récupérer, oui...
Oh, peut être finirais-je aussi par me prendre un Ange, ces petites créatures me semblent intéressantes...

Derrière l'écran


Pseudo - Prénom : Marie, toujours le même
Age : 20 ans et toutes mes dents!
Comment as-tu découvert le forum ?  ...... J'en suis la fonda, si si !
Pourquoi t'être inscrit(e) ? Pasque faire un TC me titillait.
Code du règlement : Validééé ♥
Autre chose à ajouter ? ... I'm watching you ~
 
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer
Revenir en haut Aller en bas

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 880
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Rakesh, maître espion de Satan.   Ven 18 Oct 2013 - 23:21

Salutations, mon cher collègue et amant ~ ♥

Ta fiche est parfaite, et je n'y vois rieeeen du tout à redire surtout que je suis dedans

Te voilà donc validé, avec ton petit rang, amuse-toi bien o/

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rakesh, maître espion de Satan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission pour l'espion
» Aferbas Baziageth [Assassin & Espion de la Dothka]
» Nalfein Nathrae [Espion/Assassin de la Dothka]
» Sharo Leek Satan [Rehla]
» Carnet d'un espion malade | Luigi di Paliano

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-