La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nehaliel Dahia'jiehn, fantôme de la brume des Enfers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Nehaliel Dahia'jiehn, fantôme de la brume des Enfers.   Jeu 28 Nov 2013 - 17:36





Nehaliel Dahia'jiehn

Surnom : Liel ?
Âge : Trois cent cinquante-huit printemps.
Race : Ange déchu
Classe : Ange
Préférence : Dominé

Rang personnalisé : ~“Fantôme de la brume”~

Description Mentale


Ange brisé. C’est sans doute ce qui définit le mieux Nehaliel, autant par son statut que par son mental. La malédiction qui pèse sur lui le ronge, et il préfèrera la solitude plutôt que de blesser encore son entourage. Il évite de se lier avec les autres, et vit un peu en autarcie, dans un lieu peu fréquenté de la vallée morte.

Malgré sa déchéance, il prie. Chaque jour, il adresse une prière à son Seigneur, une prière pour les siens, pour le repos de leurs âmes. Malgré la perte de sa lumière, il reste un ange, et n’a pas perdu sa foi, ni sa douceur. Il peut toujours faire preuve de tendresse, et aidera ceux dans un besoin nécessiteux qui l’amènerait jusqu’à lui. Mais il conseillera aux anges de se tenir à l’écart de sa modeste demeure.

Il porte son crime, son fardeau, sans chercher à l’effacer en buvant l’eau du Léthée. Il supporte sa honte avec courage, sans jamais abandonner ou baisser les bras, ce qui est tout à son honneur. Cependant, cela ne l’a pas moins rendu un peu amer, et un peu neurasthénique…

Mais il souffre. Il ne le montre pas, à personne, pas même lorsqu’il est seul. Oh, non, sa douleur n’est pas physique. Il souffre psychologiquement de ce qu’il a fait, de cette malédiction, de ce qu’il est devenu. Mais il ne le montre pas, à personne.

Une partie de sa douleur s’est changée en haine brûlante envers tous les démons, sans exception, ajoutant à l’aversion qu’il éprouvait déjà envers les créatures des ténèbres. Et il hait plus particulièrement, même s’il ne connaît pas son identité, le démon qui l’a maudit. Ce démon, qui peut désormais lui imposer des ordres… Ses ordres, qu’il doit exécuter. Son esprit est-il trop faible pour résister, ou est-ce le sortilège qui est trop puissant ?

En vérité, cela n’a que peu d’importance. Le sang versé ne peut être racheté. Un ange criminel maudit et déchu ne pourra jamais caresser l’espoir de se relever et de regagner sa place auprès de son Seigneur. Tout simplement parce que ce serait inconcevable. Et parce que ceux tombés en Enfer n’en sont jamais revenus.

Description Physique


Ce qu’on remarque en premier lieu chez Nehaliel, ce sont ses yeux. Deux joyaux brûlant d’un feu plus clair encore que l’émeraude, deux feux flamboyant d’un vert pur. Mais ces flammes sont amères, et il n’est pas rare de les voir s’emplir de chagrin ou de haine pour étinceler de plus belle. Quoi de plus normal, lorsque l’on connaît son passé ?

Partant de son œil gauche, un tatouage élaboré s’étend presque jusqu’au tracé de sa mâchoire, se perdant derrière l’une de ses mèches, sceau de sa malédiction. Des larmes de fumée… Une marque pour son chagrin, pour ses larmes, pour sa haine… Car il ne verse plus de larmes depuis longtemps. Plus la moindre perle salée n’a coulé sur ses joues depuis qu’il est arrivé aux Enfers…

Mais si de nombreux changements se sont produits et physiquement, et mentalement, ses cheveux ont gardé leur couleur dorée. Ils sont toujours aussi doux que du velours, et il ne les a jamais coupés autrement que lorsqu’il était au Paradis ; des mèches courtes chatouillent son front, mais deux d’entre elles sont plus longues, et atteignent son torse. De dos, ses cheveux effleurent le creux de ses reins avec grâce et élégance.
Sa peau, à l’origine très pâle, possède désormais quelques reflets ambrés. Mais si sa couleur a légèrement changé, sa douceur reste la même ; une peau d’abricot, douce comme la soie, recouvre ses membres fins et déliés et son visage aux courbes douces. Malgré sa déchéance, il a conservé sa grâce d’Ange.

Oui, Nehaliel est un ange déchu. Ses ailes sont noires, d’un noir profond, plus noires que la nuit, aussi noires que les ténèbres qui l’habitent désormais. Ce noir qui tranchait tant avec la couleur de sa peau, ce noir qu’il a appris à supporter…

Histoire


Les trois anges observaient les nuages sous eux, cherchant leur camarade. L’un d’entre eux désigna l’un des moutons blanc, tout en leur demandant de s’arrêter. Il avait cru voir quelque chose… Leur compagnon tombé ? Il y avait peut-être une chance qu’il ait atterri au Ciel, et n’ait pas continué sa chute vers les Enfers…

Ils se posèrent, faisant quelques pas.  Non, il n’y avait personne dans les environs… Il n’y avait aucune aura angélique… Le cousin de l’ange n’était pas là.

« Il est peut-être tombé plus bas…

- Il y a une chance pour qu’il ait atterrit dans les champs de batailles, dans le Ginnungagap… Allons vérifier. »

Les deux autres anges acquiescèrent, et ils s’envolèrent tous trois pour attraper un courant descendant, avant de se laisser descendre sous les nuages.

***
Ils parcouraient les lieux des yeux, mais il n’y avait toujours aucune trace de l’ange.  Était-il tombé de l’autre côté du Styx, ou quelques lieues plus loin ?

« Nehaliel, attention ! »

Il tressaillit et se retourna, esquivant une lame aussi noire qu’une nuit sans lune. Trois démons… Il ne les avait pas sentis approcher. À cause de l’atmosphère déjà chargée de ténèbres ? Mais il n’eut pas le temps de s’abandonner à ses pensées. Il esquiva un autre coup, reculant et créant un bouclier de lumière.  Ils entamaient le combat, et semblaient prêts à en découdre…

Les anges tentèrent de se défendre. Le combat aurait pu être équitable, s’ils étaient eux aussi armés… Il eut le réflexe de prendre la garde d’une épée plantée dans le sol pour parvenir à lutter, mais deux cris de douleur et d’agonie lui firent tourner la tête. Non… Ses deux compagnons tombèrent, leurs corps tachant le sol de sang. Non…

Il poussa un cri en sentant une douleur sourde traverser son crâne de part en part, pour ensuite s’y répercuter, comme si une lame l’avait transpercé. Mais c’était sans doute le cas… Il avait détourné son attention, distrait par les cris de ses camarades, choqué par leur mort. Il n’avait pas pu les aider, et il allait mourir, lui aussi… Il s’écroula, sombrant dans l’inconscience.

***
Lorsqu’il se réveilla, il était entouré par sa famille. Perdu, il reconnut ensuite sa chambre ; il était allongé sur son lit. Des cris de joie saluèrent son réveil, et son épouse vint lui prendre la main, des larmes de soulagement coulant sur ses joues.

« Nehaliel, tu te réveilles enfin… Je suis si soulagée… »

Il esquissa un sourire, pressant doucement sa paume dans la sienne. Il se sentait faible… Mais… Que lui était-il arrivé ? Il était en Enfer, s’était détourné un instant du démon contre qui il luttait à cause de la mort de ses deux camarades, et ensuite… Le trou noir. Il avait pourtant cru qu’une lame emportait sa vie…

Il voulut se redresser, mais un intense vertige s’empara de lui. Il retomba sur son oreiller avec une légère grimace, fermant les yeux. Il sentit son épouse presser sa paume avec force et tendresse, comme pour l’assurer de son soutien. Il répondit doucement à son étreinte, avant de murmurer :

« Tu ne devrais pas autant t’agiter… Le bébé ne doit pas aimer sentir sa mère aussi tendue…

- Comment veux-tu que je ne m’inquiète pas, alors que l’on t’a trouvé inconscient dans un lieu encore envahi par les auras démoniaques, et près de deux de nos compagnons décédés ? »

Il rouvrit les yeux pour voir ceux de sa compagne remplis de larmes. Il leva doucement sa paume vers son visage pour caresser doucement sa joue, tandis que sa famille tentait de la réconforter. Un sanglot s’échappa malgré tout de ses lèvres, secouant ses épaules.

« J’ai eu si peur… Quand on est venu m’avertir… J’ai cru que je te perdrais… »

Il essuya doucement une larme qui coulait sur sa joue, un doux sourire rassurant sur les lèvres.

« Shh… Je suis là, maintenant… Je suis là, tu ne m’as pas perdu… »

Elle lui offrit un pauvre sourire, soulagée malgré tout. Les deux amants finirent par être séparés ; Nehaliel devait se reposer, et son épouse devait retourner aux bons soins de sa mère. Mais sitôt qu’il se retrouva seul, l’ange ne put s’endormir de suite ; des questions, sans réponse aucune, le tourmentaient.

Pourquoi les démons l’avaient-ils épargné ? Aux dires de son épouse, on l’avait découvert après qu’ils soient partis… Pourquoi avoir assassiné ses compagnons, et l’avoir laissé en vie ? Seigneur, qu’avaient voulu ces démons ? Quels étaient leurs intentions ? Faire couler inutilement du sang innocent ?

Il poussa un profond soupir. Il ne saurait probablement jamais ce qu’avaient voulu ces êtres démoniaques… Non, il devait penser à son épouse, se consacrer à sa famille, et remercier le Seigneur d’être toujours en vie. Désormais, il était hors de danger. Il devait se tourner vers l’avenir, et accueillir son enfant comme il se devait…

Il ferma les yeux et se laissa glisser dans le sommeil.

***
Trois jours s’écoulèrent paisiblement, et Nehaliel reprit progressivement des forces. Il put enfin se lever, et son neveu éclata de rire lorsqu’il le fit sauter sur ses genoux.

« Nehaliel, tu devrais te ménager, tu es à peine rétabli… » le réprimanda doucement son épouse.

Mais elle souriait, attendrie par le spectacle. Elle vint cependant faire descendre le jeune Chérubin, qui fit la moue, mais obéit sagement.

« Allez, trésor, laisse tonton Nehaliel se reposer. Il est encore fatigué… »

Nehaliel sourit et pas doucement sa paume dans les cheveux de son neveu, se penchant vers lui comme pour lui confier un secret.

« Ne t’en fais pas, nous pourrons jouer à nouveau ensemble, toi, ton père et moi, lorsque je serais complètement rétabli. D’accord ? »

Le petit acquiesça avec enthousiasme, et s’éloigna en courant pour rejoindre ses parents. L’Ange sourit à nouveau, observant le tableau qu’offrait sa famille. Comme il les aimait ! Et tous le lui rendaient bien. Il remerciait sans cesse le Seigneur de lui avoir offert une famille aussi aimante, et d’être toujours en vie pour pouvoir les chérir de tout son cœur.

Ses yeux se posèrent sur l’épée posée contre le mur. Il ne l’avait pas lâchée lorsqu’il était inconscient, lui avait-on dit. On avait dû le transporter ainsi… Il n’était parvenu à ouvrir le poing que peu de temps avant son réveil. Dire qu’il n’avait pu défendre ses compagnons… Il s’interrogeait toujours sur les intentions des démons. Mais il ne devait plus y penser… Avec un sourire, il allait détourner les yeux.

Prend l’épée. L’ordre n’avait pas été prononcé, et pourtant, il perdit son sourire et se leva, son corps mû par cette impulsion. Il tendit la main et saisit l’épée presque avec douceur, mais ce n’était pas lui qui agissait. Ou plutôt, il ne commandait plus ses membres. Il tenta d’appeler de l’aide, mais ses lèvres restèrent closes, et aucune de ses cordes vocales ne vibra. Lentement, il se retourna, et fit face à sa famille.

« Nehaliel ? »

La voix de son épouse reflétait une certaine inquiétude, non pas pour elle, mais pour lui. Les autres membres de sa famille levèrent la tête, une certaine incrédulité figeant leurs traits. L’Ange voulait-il nettoyer l’épée ? Mais elle avait été lustrée il y avait peu, ils pouvaient attendre encore un peu avant de s’en occuper à nouveau…

Tue-les. Il n’avait entendu aucune parole, mais son corps bougea à nouveau de lui-même. Tout son être clamait son obéissance à cet ordre, ce futur accomplissement de paroles sans son. Son esprit se rebella, essaya d’avertir ses proches, de baisser ce bras qui se levait, sans succès. Il hurlait, âme prisonnière de son propre corps, incapable d’autre action que d’assister au massacre.

Tous. Tous passèrent par le fil de la lame. Tous périrent par le froid de l’acier. Les hurlements emplirent les airs tandis que le sol devenait écarlate. Son neveu, qu’il avait fait sauter sur ses genoux à l’instant, gisait face contre terre, une terrible plaie dans son dos laissant voir ses os. Il se retrouva face à son épouse qui, terrorisée, essayait tout de même de le ramener à la raison.

« Nehaliel, mon amour… Par pitié, reprend-toi… Ce n’est pas toi, ce n’est pas toi… »

Tue-la. Son esprit hurla, mais il leva son bras et l’abattit sur celle qu’il chérissait de tout son cœur. Éviscérée, elle hoqueta tandis que ses organes se répandaient au sol déjà rouge, trop choquée pour hurler. L’enfant qu’elle portait et qui n’avait pas vu le jour était marqué par une entaille mortelle, mort avant de vivre.

Tremblante, elle leva une main tremblante vers lui, sa paume tachée de sang se posant sur sa joue.

« Ne… ha… liel… Je… t… »

Elle s’écroula en poussant un dernier souffle. Il put enfin bouger à nouveau ; son macabre travail était achevé. Il tomba à genoux dans le sang, tremblant violemment. Puis il hurla, hurla à s’en arracher la gorge, un hurlement de désespoir et de haine. Une malédiction… Il la sentait en lui, désormais. Il était maudit, condamné à obéir à un démon.

Son cri arriva à sa fin, le laissant vide de forces. Un vertige s’empara de lui, ainsi qu’une violente nausée. Mais si son acte le révulsait, le sang innocent qu’il avait fait couler, le désespoir immense et la haine profonde qui emplissaient son cœur provoquèrent sa déchéance.

Il s’arqua violemment tandis qu’il poussait un nouveau hurlement, de douleur, cette fois. Il tomba, s’agitant sur le sol tandis que ses ailes devenaient aussi noires que les ténèbres qui l’envahissaient. La Lumière… La Lumière l’abandonnait et le rejetait pour un acte qu’il n’avait pas accompli de sa propre volonté… Seigneur, ayez pitié de lui…

Lorsqu’enfin, ses ailes furent totalement noires, il sombra dans l’inconscience, dans un lieu où plus rien ne l’atteignait et lui offrait un repos illusoire.

***
[center][i][font=Baskerville Old Face][size=12]Je n’ai pas agi de mon propre chef. Jamais je n’aurais agi de la sorte… Mais, malgré toute la révolte que j’ai pu trouver en moi, je n’ai été capable que de me soumettre à l’ordre qu’un démon m’avait lancé. Cette malédiction est gravée en moi, et j’ignore comment la défaire… Si seulement… Si seulement nous n’avions pas rencontrés ces démons…

Peut-on dire que je suis innocent ? C’est bien par ma main qu’ont péri tous mes proches, même si je ne le voulais pas… Le Seigneur n’a pu me garder près de lui. Comment l’aurait-il pu ? Le sang sur mes mains, le sang d’innocents, et mes ailes aussi noires que les ténèbres me chassaient de Ses côtés.

J’avais déjà foulé le sol autrefois souillé de sang de tant de mes congénères et de démons, foulé les champs de bataille de jadis, foulé un sol appartenant aux Enfers. Mon destin était-il donc de rester en ces lieux ? N’aurais-je pas dû mourir ce jour-là ? J’étais donc condamné à revenir... ? Je finirais mes jours ici-bas, sans le moindre espoir de retour…

Lorsque je pus observer mon reflet, je ne vis qu’une ombre, un spectre, la moitié de ce que j’avais été jadis. Désormais, une marque orne ma joue. Marque maudite, sceau de la malédiction… J’ai eu beau tenter de m’en défaire, rien n’y a fait. Je suis un ange déchu, criminel et maudit…

J’ai tout perdu. Tout ce que je chérissais… Tous ceux que j’aimais… Mon foyer… Tout cela à cause d’un seul démon. Désormais, j’erre, condamné à rêver un autre présent, fantôme dans la brume des Enfers…

Derrière l'écran


Pseudo - Prénom : Il n'a pas changé ! \o\
Age : 17 ans ! °^°
Comment as-tu découvert le forum ? Hmmm, mystère mystère. 8D
Pourquoi t'être inscrit(e) ? Parce que. '^'
Code du règlement : Validé ! ♥
Autre chose à ajouter ? Loriiiiiiiiiiiiiim ? Erezaëëëël ? Je peux avoir de la plaaace ?
 
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 681
Date d'inscription : 08/05/2012
Age : 24

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 25 ans environ
Pouvoirs: Ténèbres - Vent
Situation:
MessageSujet: Re: Nehaliel Dahia'jiehn, fantôme de la brume des Enfers.   Jeu 28 Nov 2013 - 17:57

Re-bienvenue sur le forum ♥
Ta fiche est superbe, et je n'ai strictement rien à redire, j'adore ~

Je te valide donc avec plaisir !
Un petit rang pour terminer, mon cher ?

___________________

Signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beenfers.frbb.net
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nehaliel Dahia'jiehn, fantôme de la brume des Enfers.   Jeu 28 Nov 2013 - 18:05

Merci, très cher ♥
Si possible, je souhaiterai un simple
Code:
<center><font color=#99ccff>~“Fantôme de la brume”~</font></center>
Merci ! ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 681
Date d'inscription : 08/05/2012
Age : 24

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 25 ans environ
Pouvoirs: Ténèbres - Vent
Situation:
MessageSujet: Re: Nehaliel Dahia'jiehn, fantôme de la brume des Enfers.   Jeu 28 Nov 2013 - 18:11

Voilà qui est fait !
Amuse-toi bien sur le forum ~

___________________

Signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beenfers.frbb.net
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nehaliel Dahia'jiehn, fantôme de la brume des Enfers.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nehaliel Dahia'jiehn, fantôme de la brume des Enfers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fantômes nocturne.. [PV : Meryle]
» Gâteau des fantômes
» Cédric Diggory [ Pouffy-Fantôme ]
» La Dame de Brume
» Un fantôme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-