La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Armadius L. Sulivan, Dépositaire des trésors infernaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Armadius L. Sulivan, Dépositaire des trésors infernaux   Dim 5 Jan 2014 - 3:37





Armadius Lorna Sulivan

Surnom : Juste "Armadius"
Âge : 570 ans (Apparence de 30 ans en âge humain)
Race : Démon
Classe : Démon majeur
Préférence : Dominant, mais il n'est pas contre un peu de nouveauté.

Rang personnalisé : Dépositaire des trésors infernaux

Description Mentale


Sadique - Gourmand - Pervers - Malicieux - Fourbe - Manipulateur - Souriant - Convivial - Sens de l'Humour - Cupide - Rancunier - Colérique - Assidue - Joueur - Opportuniste - Intelligent - Calculateur

Les choses qui échappent à son contrôle ont le dont de l'énerver plus qu'autre chose. Résister à son envie de s'approprier les richesses de ce cher Satan n'en est pas moins énervant. Il s'abstient toutefois de montrer sa colère ou du moins sa rage. Il s'efforcera d'être calme, voir même courtois s'il se retrouve face à un supérieur pour ne pas salir le nom de sa famille. Il peut toutefois se montrer hautin et arrogant. Il est rare de pouvoir percer ses véritables intentions fourbes et mesquines. C'est un manipulateur qui n'hésiterait pas à trahir l'un de ses compères pour accéder à un poste plus imposant et respecté. Il aspire à de grandes choses, à devenir quelqu'un de très influant, un homme important et ainsi acquérir les bonnes grâces de Satan en personne. C'est bien pour cette raison que malgré sa cupidité, il se retient de piller dans les coffres de la Géhenne.

Il a d'ailleurs certaines envies qu'il se doit d'assouvir. Sa gourmandise et sa cupidité par exemple qui le force à dévorer chaque parcelle de douceurs sucrées, même lorsque son estomac le supplie d'arrêter, il en redemande même si au bout du compte, il en souffrira le martyr. Il aime tant les gâteaux et ce qui s'en rapproche qu'il s'est développé un talent culinaire pour les fabriquer et ne jamais être en manque. Sa cupidité finira probablement par le perdre un jour. Il adore les choses brillantes d'argent et d'or, il en veut toujours plus qu'il n'en a réellement besoin. Il adore également les pièces d'arts qui relatent de l'histoire de son monde et de celui qui leur fait face. On peut en trouver dans presque tous les coins de son manoir. N'ayant pas assez de place pour tout exposer, il en garde dans un immense coffre dans sa demeure, pensant échanger la place avec d'autres oeuvres en refaisant la décoration. Il a tendance à se fatiguer facilement du même décors.

Une autre de ses pulsions, la perversité. Sans réellement le montrer, son esprit en est remplit. Il ne le montre pas toujours, voir il s'abstient bien de pouvoirs exhiber cette tendance qui ne se montrera généralement qu'en privé et surtout pas sur son lieu de travail. Que ce soit avec un ange ou un démon, il s'enivre de ce plaisir jamais vraiment étanché, et s'adonner à des jeux plus pervers les uns que les autres font apparaître en lui des fantasmes de plus en plus douteux. À moins d'être dans un endroit bien aminé ou sur son lieu de travail, il ne sera pas arrêtable si l'on en vient à le provoquer, il terminera ce jeu de chaire même s'il devait faire souffrir son partenaire. Parfois même, si l'envie l'en prend, il pourrait démontrer un peu de romance.

Une autre de ses instincts les plus sombres, bien évidemment, la souffrance. Son sadisme qui ne demande qu'à être libéré. Il n'a d'autres choix que de s'abstenir par certaines occasions. Il en vient toute fois rarement au meurtre. Il lui faudra vraiment être épris de haine pour passer à un tel acte. Toutes créatures qui démontrent des potentiels pour le surpasser en puissances ne seront jamais la cible de son sadisme, au contraire, il préférera plutôt s'en faire des alliers. Au contraire, avec ceux qui ne sont pas en mesure de le surpasser, il ne s'en privera pas. S'il peut infliger des douleurs inhumaines, il peut bien sûr en supporter, et il n'est pas contre une petite douleur qui pourrait parfois même l'exciter davantage. À défauts de ne pas pouvoir étancher sa soif de sadisme, il s'attaquera aux animaux, pour les faire hurler jusqu'à ce que la mort vienne les libérer. Au contraire de ses autres pulsions, celui-ci est beaucoup plus malléable étant donné l'endroit où il vit. Il ne pourra jamais y découvrir le manque puisque son sadisme peut être étanché devant une vision d'horreur. Peu importe qui souffre, même s'il n'en est pas la cause, il s'en délectera facilement.

Il se trouve être une bombe dont le compte à rebours doit sans cesse être remis à zéro. Ses envies en sont la clef. Il s'agit pour lui de petites douceurs qui peuvent le calmer et le relaxer. Mis à par tout ça, il y a des choses qui le divertissent tout aussi bien, comme les pièces de théâtre, les tours de prestidigitations des magiciens, les petits travailleurs qui font éclater leur voix pour espérer vendre quelque chose, les enchères, les combats violents des jeux et plein d'autre distraction qu'il ne manquerait pas de savourer des yeux. Il semble prendre la vie à la légère même si ses ambitions sont démesurés. Il envie grandement les seigneurs démoniaques. À défauts de ne pas pouvoir les faire chuter, il aspire grandement à devenir l'un d'entre eux. Ses tours, ses manipulations et ses fourberies ne manqueront pas de l'y aider. Il a une très grande confiance en lui et en ses capacités. Il éprouve également une réelle admiration pour Satan.

Description Physique


Armadius prend très à coeur cette noblesse qu'il possède, en sachant pertinemment qu'il pourrait la perdre s'il fait un faux pas. Pour démontrer cette noblesse, il se doit de porter des vêtements approprié. Il affectionne particulièrement les chapeaux hauts de forme et les gants blancs. Il n'en a pas qu'un seul exemplaire, sa garde-robe en sauvegarde plusieurs copies pour ne pas se retrouver sans eux du jour au lendemain si quelque chose arrivait. Il aime se vêtir de chemise blanche recouverte d'un costard noir, utilisant un foulard blanc en guise de cravate lorsqu'il se doit de bien se montrer. En guise de tenu légère, il ne porte qu'une chemise et un pantalon. Il se permet de délaisser son chapeau haut de forme, mais très rarement ses gants. Il ne s'en défait en général que lorsqu'il est dans son manoir.

Sinon, de sa taille, il est plutôt grand. Il arrive environ dans les 1m85. Il a une carrure plutôt musclé et dominante. Des épaules bien droites, des abdominaux bien formés sur le devant de son corps ainsi que les muscles de ses bras, assez développés pour se faire remarquer lorsqu'il ne porte pas son costard pour les recouvrir. Sa peau n'est ni bronzé, ni pâle, elle se compose d'une pigmentation grisâtre qui vient obscurcir son teint à quelques moments. Il serait amusant de penser qu'il est causé par ces Kiserus qu'il apprécie de fumer dans son manoir devant un feu de cheminé pour se relaxer. Ses cheveux demandent plus d'attentions qu'il devrait leur accorder. Ceux-ci, ondulés en bataille, prennent du temps à être apprivoisés pour leur donner cet aspect soigné. En général, il étire sa tignasse sombre vers l'arrière en cherchant à les aplatir sur son crâne afin qu'ils ne tombent pas maladroitement devant son visage.

Dans son regard jaune-orange accompagné de ses sourcils légèrement étirés vers l'arrière, il n'est pas rare d'y déceler la lueur de sa malice. Les trais de son visage peuvent paraître doux et fins avant que des ressentiments prennent le dessus.

Histoire


Armadius est le deuxième né d'une famille de quatre enfants. Ses parents n'ont eu que des garçons jusqu'à ce que sa mère mette au monde sa petite soeur, la plus frêle de toutes. Déjà tout jeune, Il aspirait à devenir plus grand. Il songeait d'abord à surpasser son grand-frère qui semblait déjà développer ses talents, contrôlant les ombres à sa guise. Ses parents n'avaient de yeux que pour lui, celui qui devaient être le prodige de la famille. La jalousie lui donnait envie de le tuer et de prendre sa place afin d'être la fierté de leurs parents. Probablement que son jeune frère devait penser de la même façon, mais il ne s'en préoccupait pas vraiment au bout du compte. Il aurait avec lui que très peu de choses à partager durant plusieurs années.

Le jeune démon prenait tout de même son éducation très à coeur, même s'il cherchait par la même occasion de faire du tort au plus vieux. L'histoire que lui apprenait son précepteur le fascinait au plus haut point. Tout ce qui a débuté fait pour créer leur monde, ce qui est arrivé à Satan, il commençait déjà à y vouer tout son respect et son admiration même s'il lui aurait fallu perdre sa liberté en quelque sorte. Il aurait tant aimé le voir au temps de sa grandeur, mais il avait tout de même du mal à imaginer le roi de la Géhenne en tant qu'ange. Ça lui donnait des frissons dans le dos juste de l'imaginer en petit ange fragile, respectant trop les animaux pour les manger, il l'imaginait même gambader entre les fleurs, une visions plus horrible encore que des organes arrachés, du moins pour ce petit démon qu'il était. Ses parents virent en lui un jeune homme studieux qui mettait de l'effort à l'ouvrage. C'était bien le cas. Déjà tout jeune, il était déjà tant admiratif pour le plus puisant roi des démons, il voulait pouvoir l'approcher et qu'il lui montre beaucoup de considération.

Même au fil des années, il ne se détournait pas de ce but. Il voulait à tout prix améliorer sa situation, devenir un seigneur démoniaque, même au détriment de son frère. Il n'avait cessé d'être jaloux de lui et ne le quittait que rarement des yeux. Il remarqua son penchant pour les objets d'arts, plus qu'Armadius l'avait pour l'or ou l'argent. Il avait fini par s'enfermer dans sa chambre, comme s'il cherchait à cacher quelque chose. Même le nez dans les livres, Armadius le voyait devenir de plus en plus étrange, il se faisait discret et s'était fait une sorte de sortie de secoure au sous-sol. Il avait même récemment noué des liens étranges avec leur petite soeur, alors que presque toute la famille ne lui montrait aucune considération, il se montrait d'un coup gentil et serviable avec elle. Il lui portait de l'attention qu'il ne faisait avec personne d'autre. Aux yeux du futur trésorier, son grand-frère avait surtout l'air de bien la manipuler. Les objets qu'il cherchait à avoir se vendaient à des prix exorbitants et leurs parents refusaient qu'il puisse se les offrir en utilisant l'argent de la famille.

Ce fut un soir, alors que son frère se décidait à récupérer ce qu'il désirait, que le futur trésorier l'entendit lui et leur soeur. Leur pas avaient été discret, sans un bruit ils s'étaient faufilé dans les couloirs, mais le deuxième né s'était décidé à ne pas dormir de la nuit pour relire encore et encore l'histoire de leur monde. Les mouvements l'avaient interpellés. Il ne pouvait résister à sa curiosité, alors il s'était décidé à les suivre le plus discrètement possible. Il avait seulement prit soin de prendre un grand manteau sombre pour les suivre dehors durant la nuit. Il les voyait se faufiler dans un endroit qu'il n'aurait jamais pu croire voir un jour, cet endroit peu fréquenté qui recelait le trésor de la Géhenne. À peine les avait-il vu se faufiler que son sourire se marquait en un rictus. Son grand-frère qui commettait un acte irréparable, il n'allait pas le laisser filer, il n'allait pas le laisser s'attribuer la gloire et s'en venter à son petit comité d'avoir pu piller dans ce coffre gigantesque !

Alors qu'ils avaient réussi à déverrouiller le coffre après tant d'années de travail de la par du plus vieux, pendant qu'ils y sortaient à deux les objets d'arts les plus précieux, Armadius se précipitait vers la personne qu'il savait être là pour réellement peser afin de leur faire regretter leur geste. Il alla donc en avertir le favori de Satan afin de peut-être acquérir une place importante sachant pertinemment que son frère et sa soeur recevraient le châtiment ultime. Durant le peu de temps qui suivit, il put assister à l'exécution de son frère et de sa soeur. Ses parents n'avaient pas voulu assister à cette scène. Ils avaient déjà fait leur deuil au moment où ils avaient appris que leur fils et leur fille avaient tenté de piller le coffre. Au contraire de son jeune frère qui l'avait accompagné, Armadius se délectait de cette vision. Sa soeur tremblotait, les larmes ruisselant à flot sur ses joues en maudissant leur grand-frère. Elle essayait de sauver sa peau en tentant de convaincre toute l'assemblé qu'elle y avait été forcée et manipulée par lui.

Les hurlements de la jeune femme étaient déchirants, mais il semblait s'en délecter. Par contre, la réaction de son frère était loin de le décevoir. Il était calme et passible, il n'avait aucune expression sur le visage, il regardait simplement devant lui comme s'il était aveugle, il n'avait même pas osé jeter un oeil à sa soeur qui l'inondait d'insultes et d'accusations. Il attendait simplement la mort comme s'il s'était retrouvé dans une file d'attente ennuyante. Bien que sa soeur faisait une scène captivante, son regard se portait sur le visage de son frère. Il attendait d'y voir une expression, peu importe ce qu'elle aurait pu être, mais même lors de son dernier souffle, il resta passible. Il découvrait chez lui une facette qu'il n'aurait jamais pu connaître, mais il n'aurait jamais pu avoir l'occasion de mieux la connaître. Ce ne fut qu'à la fin, lorsque les deux furent mort qu'il détourna le regard vers son jeune frère, le voyant pleurer à chaudes larmes. Il n'avait aucun mot pour le soulager, il n'avait pas envie de parler, il était à la fois triste et heureux, soulagé surtout. Il n'aurait pas su trouver les mots pour le consoler. Il ne fit que le serrer dans ses bras avant de rentrer chez lui.

Suite à l'exécution, Il devint plus proche de son jeune frère. Il n'aurait jamais pensé qu'il puisse être aussi proche d'un membre de sa famille auparavant. Ils avaient trouvés des points en commun qu'ils se permettaient de partager. L'un d'entre eux et le plus grand de tous, fut leur amour pour les choses sucrées. Lorsqu'il eut fini par apprendre de lui-même à cuisiner ces douces délices, son frère semblait l'aimer davantage. Même s'il avait noué des liens avec lui, il désirait pouvoir s'offrir un manoir à lui seul, de quoi pouvoir jouir de son propre territoire. Après de nombreux efforts, il finit par décrocher un poste qui pouvait lui permettre de se rapprocher tant de l'homme qu'il admirait le plus. Il devint le trésorier du trésor de la Géhenne, le gardien de ce que son frère désirait tant posséder. Un poste qui lui permit de s'offrir aux fils des années, une résidence secondaire à la Gomorrhe.

Il désire toujours autant se rapprocher de Satan, il désire étendre ses influences et établir des alliances avec ceux qui pourraient bien l'aider à atteindre son but. Il espère de tout coeur que ses ambitions le mènent droit au but.

Derrière l'écran


Pseudo - Prénom : Appelez moi "S"
Age : Quel honte demander son âge à une femme !
Comment as-tu découvert le forum ? Par le serveur de recherche le plus étendu du web suivit d'une liste de forums créé par ForumActif lui-même !
Pourquoi t'être inscrit(e) ? Parce que j'en ai décidé ainsi ! o/
Code du règlement : Validééé ♥
Autre chose à ajouter ? non :3
 
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer


Dernière édition par Armadius L. Sulivan le Lun 6 Jan 2014 - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 924
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Armadius L. Sulivan, Dépositaire des trésors infernaux   Lun 6 Jan 2014 - 15:03

Plog plog et bienvenue sur le forum ! ♥

Alors déjà, dans l'ensemble, ta fiche me va parfaitement. J'aime beaucoup le démon que tu as inventé, qui est un véritable démon - et ça se voit bien - sans tomber non plus dans la caricature ♥


Par contre, comme je te l'avais dit rapidement hier soir, il y a quelques petits détails à changer...

Pour commencer, juste une petite remarque sur l'orthographe : cela ne gêne pas la compréhension du texte, mais il reste pas mal de fautes, donc essaie d'y faire attention si possible ♥

Après, l'image que tu utilises en icône... Je continue à trouver que visuellement, ce n'est pas le même personnage que ton avatar. Donc je préférerais que tu en prennes une autre, si c'est possible ^^' Ah, et au passage, elle n'a pas la bonne taille, l'icône doit être en 200x200 ~

Le physique, tout est bon ♥

Au sujet du mental... Petite erreur de ta part, je pense, mais quand tu mets "sens de l'Ethique", tu ne voulais pas dire 'de l'Esthétique', plutôt ? xD Et autre petit problème de vocabulaire, tu fais un amalgame entre la gourmandise et la cupidité. La gourmandise ne concerne que la nourriture ^^

Hop, l'histoire, maintenant !
Citation :
elle ne serait jamais en mesure d'acquérir un rôle important
Oui, il ne fait aucun doute qu'elle n'aura pas de rôle important, puisqu'aucune femme n'a de rôle important en Enfer uu

Citation :
Celui-ci ne faisait que de petits boulots pour pouvoir s'offrir ce qu'il voulait
Un noble ne fait pas de petits boulots, c'est la richesse de la famille qui lui permet de s'offrir ce qu'il veut ^^

Et dernier petit détail, à propos du manoir : les manoirs sont en centre-ville, donc je ne pense pas qu'il soit possible d'en construire un nouveau. Donc soit il reprend le manoir familial en tant qu'héritier de la famille (vu que son grand frère est mort et que lui-même a un rang élevé), soit il vit sur son lieu de travail. Par contre, son poste peut lui permettre de s'offrir une résidence secondaire, par exemple à Gomorrhe ~


Voilà voilà, je crois que c'est tout. Dès que tu auras fait les modifications nécessaires, je pourrai te valider ! ♥

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Armadius L. Sulivan, Dépositaire des trésors infernaux   Lun 6 Jan 2014 - 17:07

D'accord, et merci du compliment. :3

J'ai fait les quelques corrections et pour éviter de devoir relire tout le texte, voici les moins évidentes à voir :

- Au sujet de la soeur, j'ai retiré les phrases qui servaient en fait à la mettre à la même position que les autres femmes. ^^'

- J'ai rajouté la cupidité en modifiant les phrases en conséquence, j'ai également relu le texte pour corriger les fautes, mais s'il en reste faudra m'aider parce que je n'en vois plus. é.è

- Correction également du grand-frère. Plutôt que les petits boulots, j'ai mi que ce sont ses parents qui n'ont pas voulu lui payer ce qu'il voulait.

- Pour le manoir, j'ai fait la correction. J'ai remplacé par une résidence secondaire à Gomorrhe.

Voilà, c'est tout je pense, j'espère que ça ira.  mrg2 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Armadius L. Sulivan, Dépositaire des trésors infernaux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Armadius L. Sulivan, Dépositaire des trésors infernaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les chasseurs de trésors reviennent
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]
» Les trésors de youtube
» — bring me to life
» Estuans interius ira vehementi, Sors immanis et inanis....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-