La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Us et coutumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 922
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Us et coutumes   Lun 17 Fév 2014 - 13:49


~ Us et coutumes ~

Quelques informations générales sur des points importants de la culture et de la société du Ciel, des Enfers et de la Vallée morte.

Le Ciel

L'une des choses les plus importantes à savoir pour la société angélique est qu'elle est régie par Dieu. Cela semble une évidence, mais cela a plus de conséquences que ce que l'on pourrait penser. En effet, cela signifie que le Seigneur organise la société, en plaçant lui-même chaque ange là où Il le trouvera bon. Autrement dit, c'est lui qui décide du métier qu'aura tel ou tel ange. Bien évidemment, aucun ange ne refuse, non par pure obéissance aveugle, mais parce que Dieu lit dans les âmes des êtres et saura donc parfaitement ce qui convient le mieux à ses enfants. Ainsi, aucun ange ne se retrouvera à une place où il ne se sentira pas bien.

Ensuite, le Paradis se définit par une grande solidarité entre les anges, et une grande attention les uns aux autres. Cela aussi est assez logique venant des anges, mais de petites précisions à ce sujet ne peuvent pas faire de mal. Aucun ange n'est seul, isolé, mis à l'écart ou tout autre synonyme qui pourrait exister. Si un ange est triste, se sent seul, il y aura forcément un autre ange, voire plusieurs, pour le remarquer et aller lui tenir compagnie. Tous font attention aux autres et sont prêts à les aider de leur mieux.


La Vallée morte

La société des Anges déchus est assez particulière. En effet, ils ne sont pas liés comme peuvent l'être les anges, ni même les démons, qui sont tout de même unis autour de la personne de Satan. Parmi les déchus, certains souhaitent de tout leur coeur se voir pardonner les erreurs qui les ont menés à la déchéance, et pouvoir retourner au Ciel. D'autres, au contraire, ont pris le Ciel en haine et vont se montrer agressifs envers tout ce qui leur rappelle le Paradis. Mais la majorité des habitants de la Vallée morte sont des anges nés sur place, et qui par conséquent sont bien plus détachés de tout cela, ne ressentant ni forte haine ni réel amour pour le Paradis comme pour l'Enfer.

Cependant, en vivant au sein de la même vallée, ils ont été contraint de s'organiser en société malgré leurs différences. Mais l'immense majorité d'entre eux refusaient de choisir une unique personne à leur tête, soit parce qu'ils considéraient le pouvoir absolu de Dieu comme un mauvais souvenir, soit, pour les repentants, parce qu'ils ne voulaient pas être sous les ordres d'une autre personne que le Seigneur. Aussi ont-il opté pour une Assemblée, à laquelle participent tous les déchus adultes de la Vallée, pour prendre toutes les décisions importantes. En dehors de cela, les anges déchus sont relativement indépendants et autonomes dans leur vie quotidienne, tant qu'ils ne troublent pas le calme de la vallée.

Seul le Styx sépare les Enfers du Ginnungagap, aussi arrive-t-il que des démons se rendent dans ce dernier. Mais ils évitent alors de s'approcher de la Vallée morte, car ils seraient alors attaqués par les déchus, qui n'apprécient pas du tout de les voir dans les parages. Ce qui est compréhensible, surtout en sachant que la majorité des démons qui s'y rendent sont des marchands d'esclaves cherchant à attraper quelques déchus égarés pour les revendre ensuite dans la Géhenne.


Les Enfers

Pour commencer, il serait bon de décrire un peu plus en détail le système d'esclavage qui règne en Enfer, et donc également la situation des marchands d'anges. Tout ange qui met un pied aux Enfers est considéré par tous les démons comme un esclave - ou un futur esclave - et n'importe quel démon assez puissant va tenter de l'attraper, pour le garder pour lui ou pour le donner à quelqu'un d'autre. Mais il peut arriver que l'ange se retrouve entre les mains d'un marchand d'esclave.

Les marchands d'esclaves sont forcément des Démons majeurs. Un Démon mineur ne serait pas assez puissant pour tenir ses anges, et un Seigneur démoniaque trouverait ce métier indigne de lui. Contrairement à tous les autres nobles, les marchands d'esclaves se situent en dehors du jeu politique de la Géhenne. Ils n'appartiennent à aucune ligue, et ne sont pas en butte à l'hostilité des Seigneurs démoniaques. Pour autant, ils ont leurs propres règles à respecter s'ils veulent gagner leur vie grâce à leur activité - et ne pas se faire tuer.

La valeur des anges est la principale chose à laquelle ils doivent faire attention. Un ange en bonne santé se vendra mieux qu'un ange blessé ou malade. Mais parallèlement, il coûtera davantage à entretenir, aussi nombre de marchands préfèrent-ils ne pas s'en préoccuper. Cependant, la principale chose qui détermine la valeur d'un ange est sa pureté. Par conséquent, les déchus valent bien moins cher qu'un ange encore pur. La virginité joue également un rôle là dedans, et les marchands doivent se retenir de prendre celle de leurs anges, sous peine de les vendre bien moins cher. Il est également à noter que la pureté des anges se ressent dans leur aura, surtout pour les démons qui sont attirés par cette pureté.

Un autre élément important dans la Géhenne sont les Ligues de Démons majeurs. Ce sont des systèmes d'alliances, comprenant plus ou moins de membres chacune, et qui sont centrées autour d'un démon plus puissant ou avec une meilleure position sociale, appelé le Maître de la Ligue. Il s'agit souvent du fondateur de celle-ci, mais pas nécessairement. Certains préfèrent entrer dans une ligue pré-existante et prendre la place de l'ancien maître. Quant à l'utilité de s'assembler en ligue, il y en a en réalité plusieurs. Tout d'abord, une ligue, si elle est puissante, représente une protection pour le démon qui en est membre. Mais elle représente également une force politique, qui peut permettre à ses membres d'obtenir de meilleurs postes ou une plus grande considération de leurs pairs. Et enfin, mais non des moindres, la ligue est le lieu privilégié pour les complots politiques dont les démons raffolent autant.

Parlons maintenant des Jeux de l'Arène. Semblables aux jeux de la Rome antique, il s'agit d'un spectacle sanglant organisé à intervalles plus ou moins régulier par le préposé aux jeux. Combats entre monstres des Enfers, exécutions de criminels, anges comme démons, affrontements entre ces criminels et des monstres, ou même combats entre ces criminels, le tout entrecoupé de quelques spectacles de danse ou de torture pendant que le sable de l'arène est nettoyé, il s'agit du divertissement majeur de la Géhenne.

Les places sont payantes, mais elles ont différents prix, car les gradins sont divisés en trois zones : la zone la plus proche de l'arène, la plus chère, celle du milieu et celle dans les hauteurs, la moins onéreuse. Satan dispose de sa propre tribune, où les principaux membres de l'administration infernale ont leur place réservée. En dehors d'eux, seuls Satan et le Maître des Jeux peuvent donner des places dans cette tribune. Il est à noter qu'un système de mécénat s'est également mis en place autour des jeux : certains démons importants aiment apporter une contribution aux finances de l'arène, et reçoivent en échange une contrepartie qu'ils discutent avec le maître des jeux - avoir leur nom cité dans le discours d'ouverture des jeux, obtenir une place dans la tribune de Satan, etc...

Si certains points vous paraissent encore obscurs, ou que vous aimeriez avoir des précisions sur un autre sujet, contactez un membre de l'administration qui se fera un plaisir de vous répondre - et si votre question soulève un point important, la réponse sera vraisemblablement ajoutée à ce sujet d'informations ~
___________________
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 922
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Us et coutumes   Sam 21 Juin 2014 - 21:11


~ La Légion ~

Venant de peuples en guerre depuis toujours, tels que le sont les anges et les démons, il n'est pas étonnant que l'armée occupe une place importante au sein de leur société. C'est pourquoi nous allons ici détailler quelque peu son fonctionnement, que ce soit au Paradis ou en Enfer.

Points communs

La Légion est un terme générique pour désigner l'armée. Mais dans les faits, chaque armée est divisée en plusieurs Légions distinctes. Sept pour le Ciel et six pour les Enfers. Bien que fonctionnant de manière assez indépendante les unes des autres dans les deux cas, elles n'en composent pas moins une seule et même armée, extrêmement liée.

Un autre point commun vient de la hiérarchie en vigueur au sein de l'armée. En effet, la Légion infernale a été créé sur le modèle de la Légion céleste, et l'organisation n'en a pas été modifiée, à une exception près. Voici donc, du plus petit échelon au plus grand, les titres militaires des légions :

Sergent - Lieutenant - Lieutenant-colonel - Colonel - Général - Commandant / Seigneur de Guerre

La seule différence se situe au plus haut échelon de l'armée : alors que les anges disposent de sept Commandants - un pour chaque Légion - les démons n'ont qu'un Seigneur de Guerre, qui a sous sa responsabilité l'ensemble de l'armée.

La division de l'armée en différents groupes de taille restreinte se base également sur cette hiérarchie. Une Légion est dirigée, en Enfer par un Général, soumis à l'autorité du Seigneur de Guerre, et au Ciel par un Commandant secondé par un Général, les anges se méfiant d'un commandement unilatéral. Ensuite viennent les Divisions, dirigées par un Colonel, puis les Sections des Lieutenants-Colonels, les Brigades des Lieutenants et enfin les Unités des Sergents.


Le Ciel

Comme indiqué précédemment, la Légion céleste est composée de sept Légions, dirigées chacune par un Commandant associé à un Général, bien que le premier soit au dessus du second. Il n'y a donc pas de commandement suprême et les décisions se prennent en commun, en dehors des ordres de Dieu, qui est le seul véritable supérieur des Commandants.

Les Commandants sont des Archanges ou des Séraphins, mais les autres grades sont accessibles à toutes les classes d'anges. En effet, aux yeux des Anges, ce n'est pas la puissance qui est primordiale pour avoir un rang plus élevé, mais l'expérience et la capacité à diriger et conseiller les hommes placés sous sa responsabilité. Les Chérubins forment évidemment une exception à cette règle, la Légion leur étant inaccessible, à l'exception des anges restés Chérubins après leur majorité, qui peuvent intégrer l'armée.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'armée n'est pas réservée aux combattants physiques, et il est tout à fait possible de l'intégrer sans savoir manier d'arme blanche. Les magiciens sont extrêmement appréciés au sein de la Légion, qu'ils aient axé leur magie sur l'attaque, la protection ou même le soin. De même, un ange disposant d'aptitudes élevées en stratégie ou quelque autre domaine qui soit utile au sein d'une armée (cuisiner, s'occuper des animaux, etc...) pourra y entrer, même sans avoir la moindre connaissance en combat.

De plus, chaque légion dispose d'une spécialité. Ainsi, la I° Légion est axée sur la défense. Les II et III rassemblent, plus classiquement, les combattants physiques, quelle que soit leur arme de prédilection. Les mages se rassemblent au sein des IV° et V° Légion. La VI°, elle, a choisi de mettre l'accent sur le combat à distance, tandis que la VII° et dernière s'est spécialisée dans les manœuvres aériennes.


Les Enfers

Comme cela a déjà été indiqué, la Légion infernale se scinde en six Légions distinctes, dirigées par un Général et soumises à l'autorité du Seigneur de Guerre. Celui-ci est en effet le représentant de Satan sur le champ de bataille. Sa fonction a d'ailleurs été créée suite au sort de Mikhaël empêchant le Seigneur des Ténèbres de quitter les Enfers.

En théorie, le Seigneur de Guerre a toute autorité sur l'armée, dont tous les membres doivent se soumettre à ses ordres sans discuter. Mais en pratique, chaque Général dirige sa Légion avec une grande autonomie. Cependant, ils sont toujours tenus de suivre les ordres de leur supérieur, qui peut intervenir à tout moment s'il n'est pas satisfait de la manière dont se déroulent les choses - ou tout simplement s'il a envie d'affirmer son autorité sur l'armée.

Le Seigneur de Guerre n'a pas de Légion personnelle, au sens où il n'est général d'aucune d'entre elles. Par contre, il dirige la Garde du Palais : ces soldats d'élite sont plus spécifiquement au service de Satan, dont ils forment plus ou moins la garde personnelle. Il va sans dire que leur sélection est extrêmement rude et qu'ils font partie des meilleurs combattants de l'ensemble des Enfers ; leur loyauté envers le trône est également sans égale.

Les Légions n'ont pas toute la même renommée, que ce soit au sein de l'armée ou même auprès du reste des démons. Celle-ci est principalement basée sur la réputation du Général qui la dirige, à fortiori depuis la fin des guerres, puisqu'elles n'ont plus l'occasion de faire leurs preuves au milieu d'une bataille. Il est à noter, également, que dans plusieurs Légions se déroulent des rites initiatiques, qui peuvent prendre différentes formes mais sont toujours violents, tandis que d'autres Légions n'en pratiquent pas.

N'importe quel démon peut entrer dans l'armée, à condition de réussir les tests d'admissions, bien sûr. Toutefois, la classe pose un seuil aux postes auxquels le soldat peut prétendre. Un Diablotin ne pourra pas être officier et un Démon mineur sera au mieux Lieutenant-Colonel, tandis que les Démons majeurs pourront aller jusqu'au grade de Général, seul un Seigneur démoniaque pouvant être Seigneur de Guerre. L'armée est donc parfois vue par les Démons mineurs comme la possibilité d'acquérir une place relativement importante.

Le dernier point sera consacré aux spécificités des Légions. En effet, elles ne sont pas aussi spécialisées que celles des anges, et ce pour une raison : si les anges trouvent parfaitement normal que les Légions dépendent les unes des autres, ce n'est pas le cas en Enfer, où les soldats n'accepteraient jamais que leur Légion ait besoin du soutien d'une autre. Néanmoins, chaque corps d'armée dispose d'une tâche qui lui est propre. La I° Légion est responsable de la garde de la Géhenne. Les deux suivantes s'occupent de surveiller les frontières des Enfers. La IV° se charge de la formation des officiers, et se pare d'un vernis élitiste par rapport à la V°, qui gère, elle, les tests d'entrée des futurs combattants. Quant à la VI° Légion, son rôle est de remettre dans le rang les soldats qui ne se plient pas aux règles de l'armée et aux ordres de leurs supérieurs.

Si certains points vous paraissent encore obscurs, ou que vous aimeriez avoir des précisions sur un autre sujet, contactez un membre de l'administration qui se fera un plaisir de vous répondre - et si votre question soulève un point important, la réponse sera vraisemblablement ajoutée à ce sujet d'informations ~
___________________
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 922
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Us et coutumes   Dim 31 Mai 2015 - 12:51


Nourriture et agriculture

Parce que manger, c'est important, et que les anges, déchus et démons n'ont ni les mêmes habitudes alimentaires, ni la même production, voici un sujet pour préciser un peu tout cela.

Paradis

Agriculture et élevage
Au Paradis, l'agriculture se limite à aider les plantes à pousser convenablement. Bien qu'il ait des cultures chez les anges, ceux qui s'en occupent se contentent d'arroser, de prodiguer quelques soins lorsque cela est nécessaire… Ceux qui le peuvent utilisent parfois leur magie pour faciliter la croissance des plantes mais, dans l'ensemble, le mot d'ordre est de laisser faire la nature.

Il n'y a pas de réels champs, pas plus que les anges n'ont besoin de planter eux-même des graines. En effet, de part son climat, la richesse de sa terre et les animaux qui le peuplent, le Paradis offre aux plantes tout ce dont elles ont besoin pour croître et se reproduire sans nécessiter d'apport supplémentaire.

Quant à l'élevage, il est tout simplement inexistant dans le Ciel. Les anges s'entendent bien avec les animaux et ne leur veulent aucun mal - puisqu'ils ne mangent pas de viande. Ils se contentent de prendre ce dont ils ont besoin, dans la limite du raisonnable. Ainsi, ils récupèrent des matières comme la laine ou les plumes lorsque les animaux en perdent. Il va de soi qu'ils ne fabriquent pas de cuir, fourrure, ou quoi que ce soit d'autre de ce genre.

Alimentation
Ce qui caractérise les anges est avant tout leur refus de se nourrir de la chair d'un animal. Ainsi, pas de viande ni de poisson d'aucune sorte chez eux. La simple idée de manger de la chair les révulse. Par contre, ils ne condamnent pas la consommation des oeufs, lorsque ceux-ci n'ont pas été fécondés par le mâle.

Leur alimentation est donc basée avant tout sur les plantes, légumes ou féculents, ainsi que quelques herbes pour assaisonner, guère plus. En effet, ils préfèrent les plats assez simples, sans énorme préparation. Cela a deux causes principales : tout d'abord, ils apprécient de retrouver le goût des aliments de départ, et ensuite, trop se préoccuper de la cuisine risquerait de les précipiter dans la gourmandise.

Les aliments en eux-mêmes ont des goûts plutôt doux et simples. Il y a bien entendu une grande variété de saveurs, mais dans l'ensemble, elles sont toutes agréables en bouche, sans être excessivement sucrées ou intenses : à nouveau, le contraire pourrait rapprocher les anges de la gourmandise.

Vallée morte

Agriculture et élevage
La terre de la Vallée morte n'est hélas que très peu fertile, et les déchus peinent à y faire pousser de quoi subvenir à leur besoin. L'essentiel de ce qui y pousse est composé de racines et de plantes poussant au ras du sol, qui sont habituées à l'humidité qui y règne à travers la brume stagnante. Ces plantes doivent dépenser beaucoup d'énergie pour survivre dans ce milieu relativement hostile, c'est pourquoi elles ne produisent pas beaucoup de fruits ou de légumes - pour celles qui en produisent.

Néanmoins, ou peut-être à cause de cela, un certain nombre de déchus ont un petit potager à côté de leur maison. Ils y font - péniblement - pousser ce qu'ils préfèrent manger, pour ne pas dépendre des maigres récoltes de la vallée en elle-même. Ceux qui s'y emploient le plus sont ceux qui n'ont pas pu ou pas voulu s'habituer à manger de la viande.

Par contre, l'élevage a été extrêmement développé par les déchus. Contrairement à leurs frères purs, une bonne partie d'entre eux n'a aucun problème à s'occuper d'animaux pour récupérer sur eux ce dont ils ont besoin. Et s'ils prennent également de la laine, des plumes et autres, ils ne se gênent pas non plus pour les abattre afin d'en retirer viande, cornes et griffes, cuir, fourrure, etc…

A côté de l'élevage, la chasse est, elle aussi, une activité importante dans la Vallée morte. Elle concerne avant tout les animaux qui sont trop féroces ou trop rétifs - ou tout simplement trop dangereux - pour être facilement élevés. Bien évidemment, les déchus prennent tout de même garde à ne pas décimer une espèce, même parmi celles qui représentent le plus grand danger : ils savent que cela bouleverserait la chaîne alimentaire.

Alimentation
Il est difficile d'émettre des généralités sur les habitudes alimentaires des déchus. En effet, cela change beaucoup, principalement entre ceux qui s'adaptent à la viande et ceux qui ne surmontent pas leur répugnance pour celle-ci. Si les premiers adoptent un régime majoritairement carnivore, puisque la viande est de loin l'aliment le plus courant dans la Vallée morte, les secondes se focalisent sur les quelques légumes produits, et peinent à se nourrir convenablement.

De même, en matière culinaire, certains en restent aux manières simples des anges. Il s'agit principalement de ceux qui restent végétariens, mais pas uniquement, et une partie - minoritaire - de ceux qui mangent de la viande préfèrent ne pas faire des plats très élaborés. Les autres se rapprochent plus des démons sur ce point-là et inventent des plats et des menus de plus en plus complexes, avec de plus en plus de condiments.

Au niveau des plantes consommées, les goûts divergent grandement selon si la partie comestible se trouve à l'air libre ou dans le sol. Dans le premier cas, la brume les gorge d'eau, leur donnant une saveur plutôt fade. Pour les autres, leur goût, sans être très marqué, a tendance à persister longtemps en bouche.

Enfers

Agriculture et élevage
L'agriculture n'est pas aussi développée, étant donné que l'alimentation des démons comprend énormément de viande. Les légumes sont ainsi relégués au rang de simple accompagnement, présent en petite quantité, ou de nourriture pour les anges. Il y a donc davantage de culture de féculents et de fruits.

L'essentiel de la surface cultivée se compose d'une ceinture de champs autour des murs de la Géhenne, ainsi que d'autres champs relativement proches des marais - pas trop proches non plus. En effet, les autres terres des Enfers ne sont pas véritablement cultivables, même si certaines plantes parviennent à pousser dans les monts de Niflheim en dépit du climat glacial qui y règne.

Les champs appartiennent aux aristocrates, Seigneurs démoniaques et Démons majeurs. Mais l'agriculture n'étant pas une activité noble, ils préfèrent engager des Diablotins pour les cultiver à leur place, ou bien les louer à des Démons mineurs qui s'en chargeront pour eux.

L'élevage n'est pas non plus une activité importante. En règle générale, les démons préfèrent chasser les animaux dont ils ont besoin plutôt que de perdre du temps à s'occuper d'eux en permanence. En outre, la chasse est perçue comme moins méprisable par la noblesse. Toutefois, il n'est pas non plus inexistant, même s'il est en partie composé d'élevage d'animaux domestiques de race.

Alimentation
La base de l'alimentation des démons est la viande, bien qu'ils consomment également beaucoup de féculents. Les légumes, eux, ne servent que d'accompagnement, et généralement en petites quantités uniquement. Que ce soit en grillade, en sauce, avec un mélange de sucré et de salé ou l'utilisation d'alcool, leurs recettes utilisent presque toujours beaucoup d'épices.

Contrairement aux anges, ils apprécient bien souvent les plats très élaborés, à la préparation complexe. Pour eux, la cuisine est comme l'art de faire des plats toujours meilleurs et plus originaux les uns que les autres, afin de satisfaire leur gourmandise sans se lasser. Il est à noter, également, que les démons mangent beaucoup plus que les anges et même que les déchus, mais leur métabolisme leur permet de ne grossir que très difficilement.

Les plantes qui poussent en Enfer ont généralement un goût très intense, qui peut être désagréable, à cause de cela, pour ceux qui n'y sont pas habitués. Bien évidemment, chaque aliment a une saveur différente, mais elles sont toutes très marquées, qu'elles soient sucrées, acides, etc...

Si certains points vous paraissent encore obscurs, ou que vous aimeriez avoir des précisions sur un autre sujet, contactez un membre de l'administration qui se fera un plaisir de vous répondre - et si votre question soulève un point important, la réponse sera vraisemblablement ajoutée à ce sujet d'informations ~


___________________


Autres:
 



Dernière édition par Shala'ëyen Iaslaysha le Lun 25 Jan 2016 - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 922
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Us et coutumes   Lun 8 Juin 2015 - 22:09


Divertissement et loisirs

Qelques petites informations sur les activités pratiquées par les anges, les déchus et les démons, en dehors de leur travail.

Paradis

Concerts
La musique a une grande place au Paradis, et nombreux sont les anges qui jouent d'un instrument ou chantent. Il n'est donc pas étonnant que des concerts soient fréquemment donnés pour tous ceux qui souhaitent y assister. Certains se passent en pleine journée, d'autres au cours de la soirée, bien qu'aucun ne se termine très tard : la nuit est avant tout faite pour dormir. Il n'y a bien entendu aucun mépris des métiers de compositeur et de musicien.

Au delà des concerts professionnels, les anges, enfants comme adultes, qui savent jouer d'un instrument ou chanter peuvent parfaitement se rassembler pour faire de la musique, et même donner des concerts, dans un cadre privé comme public. Il va de soi qu'ils s'assurent, en se mettant en rapport avec les musiciens et chanteurs professionnels, qu'il n'y ait pas en même temps deux concerts trop proches, afin d'éviter que la musique de l'un ne nuise à celle de l'autre, et réciproquement.

Il n'y a pas réellement un organisateur des concerts, cela se fait selon les disponibilités et envies des musiciens, qui s'arrangent pour qu'il y en ait à peu près régulièrement. S'il y a un bon nombre de musiques qui célèbrent le Seigneur, elles n'ont pas de monopole pour autant, et les morceaux ayant d'autres thèmes ne sont pas vus comme inférieurs aux autres.

Ateliers artistiques
La Demeure des Arts est l'un des bâtiments les plus importants, avec la bibliothèque, du pied de l'Arbre des Sephiroth. Si son usage premier est de fournir un lieu pour les anges voulant pratiquer une quelconque activité artistique, elle est également utilisée pour différents ateliers. Qu'il s'agisse de poésie, de peinture, de musique, nombreux sont les anges à proposer de transmettre leurs connaissances à ceux qui s'y intéressent.

Bon nombre d'ateliers sont avant tout destinés aux Chérubins, pour leur permettre de pratiquer les activités qui leur plaisent, et qu'ils n'ont pas nécessairement avec leurs précepteurs. Mais il y en a également pour les adultes, que ce soit pour renouer avec une activité artistique qu'ils ont cessée de pratiquer, découvrir un domaine qu'ils ne connaissaient pas ou progresser dans quelque chose qu'ils savent déjà faire.

Cercles de lecture
Les livres sont extrêmement présents au Paradis, aussi n'est-il pas étonnant qu'il se soit formé de nombreux cercles de lecture, qui se déroulent également dans la Demeure des Arts. En fin d'après-midi ont lieu ceux qui sont destinés aux enfants : un adulte leur lit un livre, en leur expliquant ce qui est compliqué pour des jeunes de leur âge. Lorsque c'est possible, il arrive souvent que l'auteur du livre vienne pour discuter avec les enfants et répondre à leurs questions.

En début de soirée, par contre, les cercles réunissent des adultes uniquement. Ils viennent pour discuter de leurs lectures, confronter leurs points de vue et tenter de mieux comprendre les ouvrages. Une partie d'entre eux voit cela comme une manière de mieux cerner la volonté de Dieu, et donc de mieux s'y conformer.

Vallée morte

Concours
Les déchus organisent souvent des compétitions, dans différents domaines. Il s'agit la plupart du temps d'activités physiques, comme le vol, la course, ou d'autres liées à l'artisanat, par exemple. Elles sont organisées à intervalles peu réguliers par l'assemblée des déchus, et leur fréquence varie donc selon l'intérêt porté à ce genre de concours par les habitants de la Vallée morte.

Leur intérêt est multiple. Tout d'abord, et tout simplement, cela permet aux déchus de se retrouver ensemble pour partager un bon moment et s'intéresser à la même chose. En outre, l'émulation entre les participants aux concours les aide à s'améliorer. Et pour finir, la plupart des domaines qui donnent lieu à des concours permettent, par contrecoup, d'apprendre aux déchus à survivre dans leur milieu hostile.

Concerts
Habitude héritée du Paradis, des concerts sont parfois organisés dans la Vallée morte. Toutefois, les conditions de vie, bien plus rudes qu'au Ciel, ne permettent pas aux musiciens et aux chanteurs d'en faire leur profession, car ce n'est pas suffisamment utile à la communauté. Ce n'est pas pour cela que les autres déchus ne leur sont pas reconnaissant de prendre le temps de jouer de la musique pour eux.

Ceux qui apprécient le plus les concerts sont bien souvent les anges encore proches du Paradis, au moins psychologiquement : ceux qui sont encore attachés à la vie qu'ils avaient là bas, et qui regrettent leur pureté perdue. C'est également le cas de beaucoup de musiciens, c'est pourquoi la musique ressemble souvent beaucoup à celle du Paradis.

Cercles de lecture
De la même manière que les concerts, c'est du Paradis que vient la coutume des cercles de lecture. Sans lieu créé expressément pour cela, ceux-ci ont lieu dans les maisons des différents participants, sans horaires réellement fixes. La date et l'heure sont décidées entre les intéressés, dans un cadre relativement privé, donc.

L'optique change cependant radicalement. Dieu n'a plus rien à voir avec ces cercles de lecture, et les discussions, basées sur des livres, dérivent souvent dans des aspects plus théoriques, voire en grands débats d'idées. Il s'agit donc davantage de confronter leurs différents points de vue que de chercher à découvrir une vérité présente derrière ces textes.

Théâtre
Cette fois, c'est des Enfers que vient la pratique théâtrale des anges déchus. Certains esclaves échappés de la Géhenne, ayant réussi à se réfugier dans la Vallée morte, ont décrit ce qu'ils savaient de la société démoniaque, y compris les représentations théâtrales. Les déchus ayant définitivement rejeté le Paradis ont apprécié l'idée, qui leur offrait la possibilité d'un divertissement autre que ceux issus du Ciel.

Tout comme pour les concerts, il n'y a pas réellement d'ange déchu qui exerce le métier d'acteur. Ils vont tous avoir un autre métier à côté, pour travailler à la survie de la communauté, même s'il est admis qu'en tant qu'acteurs, ils doivent avoir plus de temps libre que les autres, pour pouvoir travailler à leurs pièces.


Enfers

Jeux de l'Arène
S'il ne devait y avoir qu'un divertissement dans la Géhenne, ce serait certainement celui-ci. Le principe en est très simple. Dans une arène entourée de gradins sont envoyés des démons - en guise de punition pour un grave crime - des anges et des monstres, pour se battre entre eux. La formule peut bien évidemment varier entre ces différentes composantes des jeux, pour passer de monstres ou de démons s'entretuant à des combats entre anges et monstres, et autres.

L'organisation de ces jeux est sous la responsabilité d'un seul démon, le Maître des Jeux de l'Arène. C'est lui qui gère toute l'organisation en amont, comme l'établissement du programme, la nécessité de trouver des combattants, s'occuper des interludes entre les différents combats - comme de la danse ou des tortures - et tout le financement nécessaire au bon déroulement des jeux.

Si le résultat ne parvient pas à convaincre les démons, mais surtout Satan, le Maître des Jeux risque d'y perdre la vie. C'est pourquoi il est plus qu'appliqué à fournir ce que les spectateurs viennent y chercher : de la violence gratuite, du sang, des hurlements de douleur. Depuis la fin des guerres, les jeux ont également une autre utilité : permettre aux combattants, anciens comme nouveaux, de voir des anges mourir dans d'atroces souffrances.

Les démons criminels sont les seuls à avoir une mince chance d'en sortir vivant. En effet, suivant leur crime, l'arène peut représenter une chance pour eux de ne pas se faire exécuter en punition. S'ils survivent - et que Satan le veut bien, ce qui n'est pas le cas pour tous les criminels - ils peuvent être pardonné pour leurs actes, et reprendre leur vie dans la Géhenne. Mais s'ils récidivent, ils serviront alors d'interlude lors des prochains jeux, en se faisant torturer à mort.

Théâtre
Les démons aiment beaucoup le théâtre, surtout au sein de la haute société, et de nombreuses pièces sont représentées dans la Géhenne, le soir. Si le but est bien évidemment de passer un bon moment en regardant la pièce, il ne s'agit pas que de cela, car les représentations sont également l'occasion pour les nobles d'être vus, à la fois par les autres aristocrates et par les roturiers qui se procurent des places. Ces derniers sont au parterre, alors que les nobles ont des loges en hauteur, comme dans un théâtre à l'italienne.

Quant aux pièces en elles-mêmes, elles sont souvent relativement violentes, et beaucoup d'actions, qu'elles soient sexuelles ou brutales, sont réellement exécutées sur scène. La mort y est même parfois véritable, dans le cas d'un ange peu puissant - en somme, un ange qui ne soit pas trop cher, pour pouvoir être sacrifié. Il arrive donc souvent que les acteurs finissent la pièce en mauvais état - bien que les blessures graves soient juste simulées.

Leur statut est relativement ambivalent. Ceux qui ont du succès se retrouvent avec une place importante dans la société : invités à de nombreuses soirées, flattés, avec de nombreux démons cherchant à s'attirer leurs faveurs. Or, comme les rôles importants des pièces sont réservés aux Démons majeurs avant tout, il n'y a guère qu'eux qui peuvent accéder à cette notoriété, à une exception près : certains Démons mineurs peuvent être dans la même situation, s'ils ont un Seigneur démoniaque influent comme protecteur. Le revers de la médaille est qu'un Démon majeur n'ayant pas de succès sera méprisé par ses pairs. Quant aux rôles moins importants, ils sont tenus par des Diablotins et des Démons mineurs.

Les théâtres sont également aménagés pour pouvoir donner des représentations d'opéra. Les places en sont plus chères, les réservant presque exclusivement à la noblesse, mais il est également bien plus prestigieux d'y aller qu'au théâtre. Pour le reste, cela ne change pas beaucoup des pièces de théâtre, l'aspect musical mis à part, même si un chanteur d'opéra pourra être encore plus apprécié qu'un acteur de théâtre.

Chasse
La chasse n'est un loisir que pour les nobles de la Géhenne : pour d'autres démons, elle constitue leur métier. Mais de nombreux Démons majeurs et Seigneurs démoniaques la pratiquent en divertissement, une manière musclée de passer le temps, et de prouver leur valeur, également. Qu'il s'agisse de chasser seul pour exhiber ensuite des trophées des animaux abattus, ou y aller en groupe pour essayer de se démarquer par des hauts-faits, le regard des autres est souvent très important.

Les démons ont également différentes techniques de chasse : si certains recherchent avant tout un affrontement physique avec leurs proies, n'hésitant pas à se battre au corps à corps avec elles, d'autres préfèrent s'aider d'autres animaux. Ils s'orientent alors plutôt vers la chasse à courre ou la fauconnerie.

Fumeries
La drogue a également une place importante dans les loisirs des démons, aussi n'est-il pas étonnant que de nombreuses fumeries aient ouvert à travers la ville. Si certaines, dans la Ville basse et plus particulièrement dans les Bas-fonds, sont plus que sordide, et proposent des drogues de mauvaise qualité, d'autres sont de véritables établissements de luxe, où les membres de la haute société vont tester de nouveaux produits avec des amis.

Certaines fumeries se spécialisent dans un ou plusieurs types de drogues, pour mieux cibler leur clientèle. A noter que le nom "fumerie" désigne, en réalité, tous les établissements proposant d'en consommer, que celle-ci se fume ou se prenne d'une autre manière.

Combats clandestins
Dans les bas-fonds sont fréquemment organisés des combats clandestins, où deux démons s'affrontent jusqu'à ce que l'un des deux ne parvienne plus à se relever, sous les yeux de nombreux spectateurs. Ceux-ci parient sur le vainqueur. Les volontaires, eux, doivent payer pour participer aux combats, et les vainqueurs reçoivent la moitié de la somme misée par leur adversaire - l'autre moitié va aux organisateurs des combats.

Ils ne sont absolument pas légaux, et les lieux où ils se déroulent sont donc soigneusement cachés, même si la nouvelle circule dans les bas-fonds par le bouche-à-oreille. Cependant, vu le niveau sonore, entre le combat en lui-même et les cris des spectateurs, il est possible de les repérer en passant à proximité. Tous les endroits choisis ont plusieurs issues, pour pouvoir échapper à l'éventuelle arrivée des Veilleurs.

Version Valefore :
 


Si certains points vous paraissent encore obscurs, ou que vous aimeriez avoir des précisions sur un autre sujet, contactez un membre de l'administration qui se fera un plaisir de vous répondre - et si votre question soulève un point important, la réponse sera vraisemblablement ajoutée à ce sujet d'informations ~


___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Us et coutumes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Us et coutumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» De la Coutume Poitevine (Archives)
» HUIT MILLIONS DE REPUBLIQUE D'HAITI
» Du mariage hobbit
» La grouillante populace de la Cour des Miracles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Règlement et Contexte :: Livre d'histoire-