La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Xan'vhalaën Elsëlyenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Xan'vhalaën Elsëlyenn   Dim 17 Juin 2012 - 12:15

Xan'vhalaën Elsëlyenn




    Age : Un peu plus de quatre siècles, à peu de choses près...
    Surnom : Xan
    Race :Ange déchu
    Classe : Ange
    Préférence : Il n'a jamais été que dominé...
    Ce que vous aimez: … Bonne question... L'âcreté de la vengeance ? Enfin... La musique et le calme, ce sera mieux. Et... voler...
    Ce que vous détestez: La lumière qu'il a reniée, les ténèbres qui l'ont fait souffrir, ceux qui parlent de pardon, l'oubli...



Physique


 


    Xan'vhalaën est de taille moyenne pour un ange. Mais contrairement à nombre de ses congénères, sa musculature développée par ses longues heures de vol ne donnent pas réellement une impression de finesse frôlant la fragilité. De même, sa démarche, bien que pleine de souplesse, n'est pas aussi aérienne que celle de la plupart des anges. Sa déchéance n'a fait qu'accroître ce phénomène. Ses cheveux, eux, n'ont pas changé depuis qu'il est un ange déchu, ayant gardé leur blancheur aux reflets argentés. Très longs, puisque certaines mèches lui tombent jusqu'en bas du dos, il n'a jamais réussi à les coiffer convenablement, et se résout donc à les laisser flotter librement autour de son visage. Ses yeux argentés, possédant une légère nuance de bleu, ont pris au fil du temps une expression de plus en plus dure, reflet de ce que l'ange a subi et de la haine qui s'est éveillée dans son cœur. Un double collier en argent, serti de deux rubis entoure son cou, et il a un anneau à son oreille gauche.




Mental


 


    Le premier mot qui vient à l'esprit pour décrire la personnalité de Xan'vhalaën est : torturé. Torturé par son passé, par les tragédies successives qu'il a vécues. Torturé par sa déchéance, qui lui a été imposée, sans qu'il ne fasse un seul pas de lui-même dans cette direction. Torturé par sa frustration de ne plus jamais pouvoir voler... Et tous ces tourments ont fait germer et grandir la haine en lui. La haine pour les démons, bien évidemment, mais aussi pour les anges, si purs et si parfaits... Combien d'eux, dans sa situation, auraient pu faire mieux ? Pourtant, ils le jugeaient tout de même... Sans même essayer de le comprendre. Il était un ange déchu, il avait renié la lumière, il était donc méprisable...

    A part cela, et lorsqu'il ne se laisse pas emporter par un de ces deux sentiments, il est d'un calme exceptionnel. Son passé lui permet de ne pas être outre mesure affecté par bien des choses, ayant laissé au bord de la route une bonne partie de ses sentiments angéliques. La douceur, ou le pacifisme, par exemple, il ne les connait plus que très rarement. Il oscille bien souvent entre une résignation désespérée et une détermination haineuse, mais les souffrances et les épreuves qu'il a subies ont brisé en lui toute volonté de révolte réelle, en même temps que son espoir de retourner un jour dans le ciel.




Histoire


 


    Souvent, le destin prend une tournure que personne n'aurait pu deviner... Et il suffit d'un petit détail, un minuscule caillou pour le faire dévier du chemin prévu. Une pierre, un souffle de vent, ou bien une branche... Mais commençons par le commencement.

    Naissance d'un Ange, une histoire sans histoire

    Xan'vhalaën Elsëlyenn nacquit dans une famille angélique que rien ne distinguait particulièrement. Sa mère était une Archange, et son père un Ange, ils s'aimaient tendrement, et étaient heureux d'avoir enfin un enfant. Le Chérubin grandit paisiblement, assez calme comparé à nombre d'autres jeunes de son âge. Il étudiait sans protester ce qu'on lui disait de faire, mais ne manifestait pas de passion pour quoi que ce soit, aucun sujet d'étude, ni le combat, ni la magie. Mis à part une chose. Voler. Il passait tout son temps libre à se laisser dériver au milieu des nuages, au dessus des Plaines de lumière ou au niveau de l'Arbre des Sephiroth, puisque ses parents avaient peur qu'il s'éloigne.

    Au fur et à mesure qu'il grandissait, ce caractère calme et respectueux des ordres se confirmait, tout comme son amour pour le vol et le vent. Son application dans les études et l'apprentissage du combat, qu'il soit armé ou magique, lui permit de devenir un Ange sans trop de difficultés. Il maniait relativement bien les épées longues, son corps musclé par ses nombreuses heures de vol pouvant mobiliser plus de forces que la moyenne des anges. Les années passèrent sans qu'il ne se découvre un autre pouvoir, mais cela ne le dérangeait pas. A l'instar de beaucoup d'anges, il acceptait sans discussion et avec joie la place que le Seigneur voudrait lui donner. Rien ne semblait alors le promettre à un destin différent que l'immense majorité de son peuple.

    Puis un jour, tout bascula. Il venait de passer un long moment à se promener dans les Plaines de Lumière, observant avec un sourire à la fois attendri et distant les jeux des Chérubins. Puis il s'était décidé à rentrer à l'Arbre, profitant du trajet pour faire un petit détour dans le ciel, et ainsi passer plus de temps en vol, se laisser dériver entre les nuages au gré du vent, libre comme l'air qui l'entourait, et aussi heureux qu'il pouvait l'être. Mal lui en prit...

    La roue du destin, mise en branle par une branche

    Le vent sifflait doucement entre ses plumes, et il se laissait doucement porter, fermant parfois les yeux pour mieux apprécier les sensations qui lui venaient, quand soudain, une intense douleur lui transperça l'aile gauche. Un hurlement de douleur lui perça les tympans, et il mit quelques secondes à réaliser que c'était lui qui l'avait poussé, son esprit envahi par la souffrance étant trop bouleversé pour fonctionner correctement. Le vent passait toujours sur son corps, mais pas dans le même sens... Comme s'il soufflait depuis le bas, ce qui était étrange... Mais cela voulait dire qu'il volait toujours, non ? Pourtant, il constata que ses ailes avaient cessé de battre, sans doute paralysées par la douleur qui pulsait violemment de l'une d'elles. Mais alors... ?

    Un second cri, mais de terreur cette fois, franchit les lèvres de l'Ange lorsqu'il comprit ce qui lui arrivait. Il ne volait plus. Il tombait. Il chutait irrémédiablement, toujours plus bas, et il allait s'écraser en Enfer... Il tenta de toucher son aile gauche pour comprendre ce qui lui arrivait, et sa main rencontra du bois. Lorsqu'il ramena ses doigts devant lui, ils étaient tachés de sang. Une branche lui avait transpercé l'aile de part en part... Il essaya de toutes ses forces d'obliger ses ailes à se remettre en mouvement, au moins pour aller poser sur un nuage, qui certes ne supporterait pas très longtemps son poids, mais lui offrirait un sursis, et peut-être le temps de se sauver... En vain.

    La lumière du Ciel s'éloignait de plus en plus au dessus de lui, alors que des vertiges lui brouillaient la vue et que la douleur menaçait à tout moment de l'emporter... Non... Non... ! Les ténèbres des Enfers l'entouraient de plus en plus, leur oppression s'ajoutant aux vertiges et à la souffrance qui le tenaillait sans cesse. Ses yeux se fermèrent bien malgré lui - à moins que ce ne soient l'obscurité qui s'en soit emparée, il ne savait plus très bien. Sa chute s'arrêta soudain dans un choc brutal, qui expulsa tout l'air de ses poumons avec un nouveau cri, le dernier avant que toutes les sensations ne s'écartent de lui.

    Lorsqu'il se réveilla, il était dans une cage. Son aile le faisait encore cruellement souffrir, de même que tout son corps, mais il était vivant, grâces soient rendues au Seigneur. Il ouvrit les yeux et s'assit, essayant de savoir où il se trouvait. Sur une estrade, au pied de laquelle se pressaient toute une foule de démons. Un gémissement affolé s'échappa de sa gorge, tandis qu'il essayait de se lever, pour retomber aussitôt, repris de vertiges. Il mit un long moment à comprendre ce qui lui arrivait. Le démon qui parlait, debout devant lui sur l'estrade... était en train de le vendre comme esclave... Et que pouvait-il espérer faire contre, lui, un pauvre Ange dont le seul pouvoir était la lumière, lumière quasi-inexistante en Enfer ? Mais il n'avait pas conscience que devoir obéir à un démon ne serait que le moindre des malheurs qui l'attendaient...

    La descente aux Enfers

    Un Démon majeur finit par l'acheter au bout de quelques jours, et le ramena chez lui. L'Ange n'essaya pas de résister, parfaitement conscient qu'il n'y pouvait strictement rien. Et s'il voulait pouvoir rentrer au Ciel un jour, voler de nouveau librement entre les nuages, il lui fallait rester en vie. Même si cela impliquait d'obéir à un démon, même si cette idée le révulsait jusqu'au plus profond de son âme.

    Malheureusement, celui qu'il devait à présent appeler son maître avait d'autres projets pour lui, et sa première nuit fut dans le lit du démon. Il en ressortit anéanti, le corps marqué des coups qu'il avait reçus pour l'obliger à se laisser faire et l'esprit brisé par la perte de sa pureté. Et cela se reproduisit chaque nuit, presque sans exception, son maître laissant ses serviteurs s'amuser avec lui lorsqu'il n'avait pas envie de le prendre dans son lit. Lui, abandonnait peu à peu toute idée de résistance, tremblant lorsqu'on le menaçait de le frapper, et subissant ce qu'il plaisait aux démons de lui infliger. A force d'être contraint à recevoir des créatures maléfiques en lui, la lumière de son corps faiblissait peu à peu. Et vint, inéluctablement, le jour où elle disparut.

    Les hurlements de l'ange retentirent pendant toute la nuit dans la demeure du démon auquel il appartenait. Il s'évanouissait fréquemment sous l'effet de la douleur insupportable qu'il ressentait, puis les cris qu'il poussait lui-même le rappelaient à la conscience, pour qu'il souffre encore, crie encore, pleure encore. Et lorsque la pâle lumière des Enfers se leva, à l'aube, elle éclaira de grandes ailes noires, aussi noires que les ténèbres des démons qui avaient provoqué sa déchéance. La haine emplit son cœur et lui redonna des forces, plus de forces qu'il n'en avait jamais eu. Il attrapa le premier objet lourd qui lui tomba dans les mains et se précipita dans la chambre de son maître, le frappant avec jusqu'à avoir réduit sa tête à l'état de bouillie sanglante. Les serviteurs qui voulurent l'en empêcher furent projetés contre les murs par les ténèbres qui s'échappaient du corps de l'ange nouvellement déchu, dont le nouveau pouvoir était déchaîné par la fureur qui s'était emparée de lui.

    Puis il se sentit soudain attrapé violemment par les ailes et tirer en arrière. Sa main tremblante lâcha la statuette de bronze dont il s'était servi et il s'écroula sur le sol, gémissant doucement et se repliant sur lui-même. Il avait à peine conscience de ce qui se passait autour de lui, comme si son esprit refusait ce qui s'était passé, refusait les ailes noires et douloureuses qui tremblaient dans son dos, refusait le sang dont il était couvert, refusant d'être en Enfer dans une telle situation. Quelqu'un le saisit alors à la gorge, le soulevant au dessus du sol. Il fit un effort pour le regarder et s'obliger à se recentrer un tant soit peu sur la réalité, et reconnut le frère de son maître.

    La suite fut assez floue pour lui. Il eut vaguement conscience d'être trainé jusqu'à une cellule, ou une cage, enfin, d'avoir été jeté derrière des barreaux et laissé un temps qui lui parut infiniment long. Mais... quelques heures ? Quelques jours ? Une semaine ? Il ne pouvait le dire avec certitude, se sentant toujours dans un état second, la douleur de ses ailes l'empêchant d'avoir conscience de lui-même et du temps qui s'écoulait. Puis on vint le prendre, et on l'amena dans une petite pièce sans fenêtre, au centre de laquelle il fut enchaîné, les membres en étoile, retenu au dessus du sol par ses liens. Nouveau temps mort, nouvelle attente, avec les anneaux métalliques qui entraient dans la chair de ses bras et de ses jambes, le sang finissant par goutter peu à peu sur le sol.

    Au bout d'un temps de nouveau indéfinissable, le frère de son maître vint le trouver dans sa prison, accompagné par plusieurs autres démons, que l'ange connaissait vaguement. Ou plutôt, qu'il aurait pu reconnaître si son esprit avait fonctionné correctement. Ils se mirent à parler entre eux, le regardant régulièrement. Ils parlaient certainement de lui, mais, bien qu'il ait fini par apprendre le démonique à force de côtoyer son maître et ceux à qui son maître le donnait pour la nuit, il ne parvenait pas à comprendre ce qu'ils disaient. Ils parlaient trop vite pour son esprit haché par la douleur...

    Douleur qui eut soudain un pic insoutenable, arrachant de nouveaux hurlements à sa gorge, qui ne s'était toujours pas remise de sa nuit de déchéance. Mais la souffrance dépassait tout ce qu'il avait pu ressentir pendant cette horrible nuit... Chaque muscle de son corps se tendait à se rompre, et sa vision se troublait de plus en plus, les démons devant lui commençant à tourner devant ses yeux, tandis que les ténèbres envahissaient les bords de son champ de vision. Ses ailes... Ses ailes... On était en train de lui déchiqueter les ailes...

    En tournant légèrement la tête, il fit le sol derrière lui teinté de sang, et quelques tas indéfinissables, où le noir et le rouge se mélangeaient. Un vertige plus fort que les autres le fit trembler lorsqu'il comprit, criant de plus belle. La chair sanguinolentes de ses ailes récemment assombries, qui tombait peu à peu sur le sol au fil des coups de... griffe ? Poignard ? Ou autre chose encore ? dont l'accablaient des démons placés derrière lui. Sa vision s'obscurcit soudain tandis qu'il s'évanouissait, mais ses propres hurlements et la douleur qu'il ressentait ne tardèrent pas à le réveiller. Des heures passèrent ainsi, le sol de la salle se gorgeant de son sang tandis que ses ailes se désagrégeaient peu à peu, leurs débris jonchant le sol. Lorsque le dernier fragment de la dernière aile se fut détachée de son dos, les démons le laissèrent enfin rejoindre le calme de l'inconscience.

    Une fois tombé au fond du gouffre... remonter est-il encore possible ?

    Lorsqu'il ouvrit péniblement les yeux, il crut pendant quelques instants que tout ce qui s'était passé depuis sa chute en Enfer n'était qu'un terrible cauchemar. Il était dans une cage, comme lors de son premier réveil. Peut-être s'était-il simplement évanoui à cause de la douleur de son aile ? Et rien de toutes ces horreurs ne s'était passé, il n'avait pas été... Il ne s'était pas retrouvé... L'espoir fit battre son cœur un peu plus fort, malgré l'intense douleur qu'il ressentait dans le dos. Il se redressa comme il put en position assise, une main posée sur le sol devant lui pour ne pas s'écrouler. Il était bien dans une cage du Marché aux Anges...

    Il hésita un long moment, puis finit par tendre une main tremblante derrière lui. La première fois qu'il avait fait cela, il avait touché la branche qui lui avait transpercé l'aile... Mais cette fois, sa main ne rencontra strictement rien. L'affolement le gagna, mais il avait beau tendre le bras, aucune plume ne rencontrait le bout de ses doigts. Il tenta de faire appel à son pouvoir élémentaire, espérant presque voir des ténèbres se matérialiser devant lui. Au moins, cela voudrait dire qu'il avait toujours ses ailes. Mais rien... Rien, strictement rien. Tout ce qu'il avait vécu avait vraiment eu lieu... Et il ne pourrait plus jamais voler...





Derrière l'écran !

 

    Prénom: A re Alice
    Age : A re 20 ans
    Comment as-tu découvert le forum ? A connaissais déjà, hein, Shala' ?
    Pourquoi t'être inscrit(e) ? A re craqué...
    Comment trouves-tu le forum ? A re *o*
    Code du règlement: A que Validé ! ♥
    Autre chose à ajouter ? A rien du tout ~


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 681
Date d'inscription : 08/05/2012
Age : 24

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 25 ans environ
Pouvoirs: Ténèbres - Vent
Situation:
MessageSujet: Re: Xan'vhalaën Elsëlyenn   Dim 17 Juin 2012 - 12:26

    A re Pouac alors ! /o/
    Histoire sublime, j'ai rien à redire et je te Valide mon cher et premier Ange déchu /o/

    T'veux quoi comme rang ?

___________________

Signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beenfers.frbb.net
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Xan'vhalaën Elsëlyenn   Dim 17 Juin 2012 - 12:31

A re plog ! \o\

Merci beaucoup mon cher Séraphin !

Pour le rang, je prendrais bien Icare tourmenté
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Xan'vhalaën Elsëlyenn   

Revenir en haut Aller en bas
 

Xan'vhalaën Elsëlyenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le mauvais goût qui rassemble (ft. Elséar)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-