La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nith Haiah [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Nith Haiah [Terminé]   Lun 4 Aoû 2014 - 18:10


 

 

 
Nith Haiah

 
Surnom : "Nith", "Gardien"
Âge : Aussi vieux que le monde, 25/30 ans d'apparence.
Race : Ange
Classe : Séraphin
Préférence : Les livres ? Hm... Ambivalent.

Rang personnalisé :
Code:
[color=#666699]Gardien du Savoir[/color]
 

 
Description Mentale

 

  Aussi vieux que le monde lui-même et pourtant toujours si prompt à observer. Son apparence est sans doute trompeuse, mais les yeux de Nith Haiah ne mentent pas quant aux connaissances qui habitent ses pensées à chaque seconde qui passe. Les siècles ont défilé, les pages se sont tournées, d'autres ont été soigneusement déchirées... et certaines ne peuvent être si aisément oubliées. Personne ne saurait dire jusqu'à quel point les connaissances de ce Séraphin sont étendues : pas même lui, se plaît-il à répéter avec un sourire. Le défaut lorsque l'on possède autant de Savoir en soi, est que l'on n'arrive pas toujours à se remémorer les choses du premier coup. Evidemment, cela ne dure guère et cela finit par revenir bien assez tôt !

Si tout ceci est bien suffisant pour Nith ? Allons bon, le monde ne se limite pas seulement à ce que l'on sait déjà et il est bien conscient de ne pas réellement tout savoir. Gardant précieusement l'acquis sans pour autant s'y reposer, il est bien connu pour posséder une vive curiosité quant à ce qu'il pourrait ne pas avoir connu. Son esprit est grand ouvert et tend à chercher à découvrir le monde qui tourne, se mêle et se démêle autour de lui. Tout nouvel élément, le moindre petit changement, les petits signes et les variations dans son rythme de vie, présentent un signal très clair pour lui. Le signal qu'une chose spéciale est à découvrir ou à redécouvrir sous un aspect nouveau. Il apprécie être surpris et passer un temps colossal à dénouer les mystères qu'il ne saisit pas encore... bien que, paradoxalement, il affirme ne pas aimer "ne pas savoir".

Ses yeux, bien qu'empreints d'une sagesse certaine, deviennent aussi pétillants que ceux d'un enfant face à un phénomène dont il ignore les bribes, ou même face à une nouveauté. Il ne sera d'ailleurs jamais étonnant de l'entendre parler seul dans de tels cas. Nith possède une tendance toute particulière à penser tout haut et à ainsi remettre en ordre le flux de ses pensées, apparaissant parfois comme distrait, voire étrange, aux yeux de ceux qui l'écoutent. Lui seul est capable de se comprendre dans ces moments de solitude...

Modéré, il ne fait cependant pas preuve de ce tempérament face à tout le monde, à moins que quelque-chose de grave ne le préoccupe vraiment. Il n'oublie pas sa tâche principale et s'évertue à faire en sorte que toute connaissance nouvellement assimilée soit utile aux autres sans pour autant ébranler la foi que chaque ange porte en Dieu. Il n'en demeure pas moins quelqu'un de posé dans sa façon d'être  et veille sur la bibliothèque du Paradis avec tout le sérieux dont il peut être capable. Sérieux, mais pas sévère pour autant : son caractère n'est en rien austère et les sourires ne manquent jamais de venir étirer ses lèvres. Nith est de ces personnes vers qui les autres se tournent naturellement lorsqu'il s'agit de se confier et de demander conseil. Infatigable lorsqu'il s'agit d'aider les autres, il est une oreille attentive et patiente pour quiconque ayant besoin de lui et ne lésine jamais sur le temps passé à résoudre un problème, quitte à donner de sa personne pour cela.

Le voir s'emporter serait une chose exceptionnelle, qui relève plus du mythe que de la réalité à vrai dire. Personne ne peut se vanter de l'avoir déjà vu hausser la voix ou même faire preuve d'un énervement visible.
La contrariété de Nith, si tant est qu'elle se manifeste, réside principalement dans ses yeux. Le Séraphin n'est pas ange à faire montre de colère, mais gare à celui qui croiserait un jour ce regard implacable, ne présentant pas la moindre once d'émotions. L'ange n'est pas porté sur la violence, quand bien même ressent-il une rancoeur farouche envers les démons et leur façon d'enlever ses pairs. En revanche, il ne serait pas étonnant de le voir se montrer sans pitié face à l'un d'eux, si des actes viendraient à dépasser les limites qu'il serait prêt à accorder. Si Nith voue un amour inconditionnel à son père et créateur, il chérit tout autant les êtres qui peuplent le Paradis et ne saurait tolérer que l'on leur fasse du mal.

Le Séraphin n'éprouve aucune peur face aux démons et l'a maintes fois prouvé durant ses nombreux déplacements aux frontières mêmes du Styx. Peu désireux de porter une arme et prompt à ne faire montre d'agressivité, Nith fait en sorte de limiter les affrontements autant qu'il le peut. Les guerres ont fait suffisamment de victimes et la peine engendrée le conforte dans son idée d'être de ceux qui ne désirent pas voir de telles horreurs se reproduire. De reste, il est bien meilleur tacticien que combattant.

L'attachement partagé de Nith entre Dieu et les siens est à l'origine de la culpabilité qui ne cesse de le ronger, depuis ce fameux jour où l'un de ses plus proches amis fut banni. S'il a appris à vivre avec ce sentiment et à l'assumer pleinement, il n'est pas un jour sans que l'ange ne repense à ce qu'il s'est produit. Obéissant et acceptant la décision de leur père, le Séraphin ne se sent pas moins responsable de ces évènements et déplore son impuissance face aux agissements de Lucifer. Il n'a cessé d'imaginer les choses différemment, de ressasser et de se demander de quelle façon il aurait pu agir... jusqu'à transformer ces interrogations en regrets et à les enfouir en lui, pour s'adonner pleinement à sa tâche au sein des Cieux.
Rien ne lui aura cependant causé plus de chagrin dans sa longue vie que ces horribles instants et ceci bien malgré les batailles qui firent rage par la suite.

Intelligent et observateur, son rythme plutôt flegmatique cache un cerveau qui ne dort jamais, ni ne se repose véritablement. Il n'en a pas vraiment l'air et ne donne jamais à penser que tel est le cas, mais il est bien rare que le plus petit détail lui échappe. Nombreux sont ceux qui ont été surpris de l'entendre se souvenir de choses dont eux-mêmes n'ont pas eu conscience, avant qu'il ne les leur fasse remarquer.

 

 
Description Physique

 

  Angélique, c'est bien le mot. À première vue, la stature de Nith n'a vraiment rien d'impressionnante, ni même d'imposante, malgré son mètre quatre-vingt. Notre ange possède un corps fin et élancé, doté d'une musculature sèche courant sous une peau blanche. Ces dernières sont généralement dissimulées sous des couches de vêtements que le Séraphin se plaît à porter larges, afin de lui octroyer plus d'aisance. Il ne sera donné de le voir porter des tenues plus serrées que lorsqu'il se déplacera en dehors du Paradis, explorant un peu les cieux, voire les limites de l'Enfer lui-même.

Son visage arbore, à l'égal de son corps, des traits fins, qui n'affichent pas toujours d'air neutre : si les anges désapprouvent le mensonge, il serait bien difficile pour Nith de mentir à qui que ce soit et ceci même physiquement. Il est incapable de masquer ses sentiments et le prouve à maintes reprises lorsqu'une émotion un peu trop intense s'en vient briser le calme apparent que l'on lui connaît, lorsqu'il travaille. Les principaux responsables de cela sont ses yeux d'un bleu irisé, reflétant, malgré un physique jeune, les siècles que le Séraphin a traversé durant sa longue vie. Une certaine sagesse s'y dessine indéniablement et ne manque jamais d'y transparaître, ayant le mérite de prouver son statut sans se fier réellement à son petit côté rêveur. Il n'est pas rare de le surprendre à rêvasser, lorsqu'il déambule parmi ses livres, bien qu'il soit attentif à ce qu'il se passe autour de lui. Il ne donne juste pas l'impression d'observer partout à la fois et d'écouter.

Enfin, son visage est encadré par une longue chevelure blonde tombant sur ses épaules et généralement laissée libre de ses mouvements. Nith n'a jamais songé à les couper souvent, ce qui fait qu'ils tombent jusqu'au creux de ses reins et qu'il s'y est habitué au fil du temps.

Il n'est pas particulièrement habituel de le voir orchestrer de gestes brusques ou d'agir avec brutalité. Le rythme de vie de Nith est calme et serein, grâce au contact de sa bien-aimée bibliothèque. L'on lui prête une allure gracieuse et élégante, renforcée, par la présence des quatre grandes ailes majestueuses qui s'élèvent derrière son dos, ornées de plumes d'un blanc éclatant. Son autre héritage angélique et présent de Dieu lui-même, est constitué des runes d'exorcisme qui courent et s'entrelacent le long de son bras droit, constituant une arme redoutable contre les démons.
 

 
Histoire

 

  Quand bien même les siècles ont passé depuis, les souvenirs de la première fois qu'il ouvrit les yeux demeurent toujours aussi forts dans la mémoire de Nith Haiah. Il n'a pas oublié la vive lumière qui réchauffa son coeur tout juste né et l'avait alors empli d'un profond sentiment de quiétude. Son esprit s'était éveillé avec une telle vivacité qu'il s'était surpris lui-même. Comment oublier la présence de ceux qui étaient nés bien avant lui, quelques moments plus tôt ? Comment oublier le sentiment d'amour qui l'avait étreint pour ne jamais se défaire de lui ? Si rien de bien mouvementé ne se passa ce jour-là, le Séraphin ne manque jamais de parler de ces instants avec un doux sourire. Tout n'avait été que sensations et découvertes, jusqu'à ce que de vraies connaissances ne fissent exploser le cours de ses nouvelles pensées.

Si peu de vie et déjà tant à apprendre de ce qui l'entourait ! Dès le moment où Nith fit battre ses ailes avec bonheur, ses yeux irisés ne cessaient déjà pas d'observer autour de lui. Dernier né parmi les premiers nés, il ne lui fut pas difficile de s'adapter à ces présences déjà si puissantes pour lui. Attendri par cet élan de curiosité et d'intérêt pour le monde alentours, Dieu fit don d'une tâche merveilleuse à cet ange : celui de garder tout le Savoir dont le Paradis disposait et pourrait disposer à l'avenir. Ainsi, la lumière de la sagesse ne manquerait jamais de guider les pas de cet enfant des cieux. Plus encore, la Bibliothèque du Paradis accueillit rapidement son éternel gardien et fut ainsi ouverte aux jeunes anges qui vinrent à naître par la suite.

Grand amoureux des livres et bienveillant conseiller pour quiconque désirait obtenir un peu d'aide, l'ange prit un soin tout particulier à apprendre tout ce que les ouvrages de son créateur pouvaient renfermer, retenant chacune de leurs lignes avec attention. Il apparut très rapidement que Nith était capable de tempérer sa propre soif, pour n'en tirer que l'essentiel et s'en servir pour apporter tout le soutien nécessaire à ses pairs. Le Savoir était quelque-chose de très puissant qui, entre de mauvaises mains, pouvait s'avérer impitoyable. Il ne tarda pas à comprendre cette triste vérité lorsqu'il se prit parfois à désirer en obtenir un peu plus. Incapable de s'approprier tout cela pour en faire un usage personnel, l'enfant du Paradis n'eut même jamais à l'esprit de ne pas en faire profiter les autres. Ces connaissances étaient précieuses et permettraient de servir de nobles desseins : cela n'avait jamais fait le moindre doute pour lui.

Partager tout cela avec ses aînés fut également un véritable plaisir. Quel bonheur que de pouvoir leur faire part de ces incroyables voyages littéraires auxquels il s'adonnait chaque jour ! Rien n'était plus important pour lui que d'apprendre des autres et de transmettre ses propres acquis, dans un partage équitable et bienveillant. Parmi les plus âgés avant lui, l'un d'eux se prit également au jeu et fut le point de départ d'une grande amitié. Bien que chacun eût sa propre tâche à accomplir, Nith Haiah faisait en sorte d'accorder toujours un peu de temps à Lucifer. L'intérêt de ce dernier, pour toutes les connaissances amassées ici, faisait grand plaisir à voir et il aurait été bien difficile à l'ange de lui refuser ces entrevues si agréables. Les enseignements des plus jeunes passaient parfois entre les mains de l'aîné des deux, comme si ce dernier se permettait un temps soit peu d'inspection quant au travail transmis.

Cet "Âge d'Or", tel qu'il se plaît encore à le nommer aujourd'hui, n'aurait pourtant jamais dû basculer. Bien qu'il ne s'en rendît pas compte au début, trop heureux de ces instants de partage et de complicité, Nith commença à ressentir quelque-chose d'anormal, provenant de celui qui était devenu son ami proche. Les discussions ne donnaient plus lieu à des éclats de rires, son interlocuteur ne daignait ni écouter le son de sa voix, ni même détacher ses yeux des lignes qu'il se plaisait à lire sans relâche. Les mains de Lucifer allaient de livre en livre, allant jusqu'à oublier progressivement ce que Dieu lui avait confié jadis. Préoccupé par ces changements, Nith Haiah ne fit pourtant pas un geste pour arrêter les choses : son temps était déjà bien limité par ses propres travaux au sein du Paradis. Son statut de Séraphin demandait beaucoup d'attention de sa part, vis-à-vis des plus jeunes.

La situation lui échappait. Son ami était devenu méconnaissable dans sa façon d'agir, allant jusqu'à lui refuser tout échange verbal et s'enfermant parfois dans ses lectures. Il était devenu obsédé par tout ce qu'il apprenait entre ces murs. D'autres anges le suivirent bientôt dans la Bibliothèque, écoutant et buvant ses paroles avec une attention que le maître des lieux jugea bientôt dangereuse. Tous l'observaient avec cette lueur intense dans le regard, une lueur différente de celle que les précieux élèves de Nith arboraient parfois lorsqu'il se plaisait à leur conter une histoire. Les ouvrages furent interprétés d'une façon différente à leur utilité habituelle... jusqu'à ce que les préceptes de Dieu fussent eux-mêmes remis en question et non de la moins virulente des façons.

C'en était bien trop pour Nith Haiah, qui décida de mettre en terme à ces réunions intempestives. Les jeunes anges partis, le Séraphin ne manqua pas de demander une entrevue à son ami, allant jusqu'à insister devant l'importance de la chose.  Désespéré face à ce regard qu'il ne reconnaissait que bien mal, l'ange fit de son mieux pour le pousser à cesser tout cela. Si Lucifer ne stoppait pas cette folie, il courrait droit à la catastrophe ! Nith ne cessa de l'implorer ce jour-là, lui faisant part de ses craintes et de ses tourments concernant son attitude. L'inquiétude se lisait dans son regard, l'incompréhension également... il ne désirait pas le voir sombrer dans pareille noirceur d'âme. Le Savoir qui résidait dans cet endroit n'était pas ici pour fomenter de rébellion. Chacun de ces livres était précieux et distribuait l'évocation de vérités édictées par leur créateur... Il n'y avait nul besoin de remettre cela en cause, pas ainsi. Le Séraphin le pria de ne pas entraîner tous ces anges dans cette histoire. Son interlocuteur n'en démordit néanmoins pas, persuadé qu'il faisait cela dans le seul but de les guider d'une bien meilleure façon que celle qu'ils avaient suivie.
Chagriné par de tels avoeux, qui n'apporteraient que malheur à celui qui les proclamait sans honte, Nith n'eut pas la force de le retenir davantage et le somma de ne plus revenir à la Bibliothèque.

Le malheur tant redouté arriva. Le responsable des tumultes était allé bien trop loin.
Le Paradis tout entier fut secoué par ce qu'il était en train de se produire, attendant la décision de Dieu, attendant que les choses ne s'arrangeassent ou n'empirassent au contraire. Tous, bien que surpris par de telles accusations, s'attendaient à ce que de la clémence fût accordée après le repentir de l'accusé. Parmi les aînés des anges, Mikhaël, Raphael et Gabriel, Nith ne pouvait qu'assister à cette scène avec impuissance. Voir son ami ainsi enchaîné lui déchirait le coeur et son regard ne pouvait se détacher de lui. Il espéra l'entendre se repentir, plus qu'aucun ange dans l'assemblée.

Croiser ces prunelles dorées lui fit une peine immense. Ses propres iris bleus ne cessaient de crier mentalement au condamné de s'en revenir parmi eux. Le coeur du Séraphin battait à tout rompre dans sa poitrine, même si ses lèvres demeuraient closes. Un profond sentiment de trahison était ancré en lui, mais pas assez pour lui faire oublier quelle amitié avait été la leur.
"Reviens !" hurlait son esprit, comme si son comparse eut été capable de l'entendre. "Reviens parmi-nous, ne fais pas ça !"

Hélas, le destinataire de ces suppliques ne l'entendit guère et défia une fois encore le Père du Paradis. Les grondements et les rires ne firent que reculer les anges qui se trouvaient sur place, les plongeant dans une terreur sourde et les confortant dans l'idée que l'âme de leur aîné ne trouverait plus sa place parmi eux. Un seul d'entre eux aurait voulu effectuer un pas en avant, devinant sans peine la douleur que l'accusé pouvait ressentir face à ce terrible procès. La fureur de Lucifer bloqua tout élan de sa part, l'obligeant à se figer au même titre que ses semblables, bien que son visage n'eût pas perdu cette expression inquiète. Non... S'il continuait ainsi, Dieu n'hésiterait plus à...

Nith Haiah n'oublierait jamais les paroles de Dieu ce jour-là, même après les siècles qui surviendraient. Lucifer et le Gardien du Savoir étaient si semblables... peut-être beaucoup trop pour que le second ne l'ignorât. Cet amour de la connaissance débordait chez l'un, comme chez l'autre. Ne l'avait-il pas vu lors de ces quelques heures passées à la Bibliothèque, lorsque tout allait encore si bien ? Si l'un avait appris à manier son Savoir avec foi et sagesse pour en faire une bénédiction, l'autre n'avait su contenir la soif dévorante qu'un tel fardeau pouvait orchestrer. Qu'avait-il donc fait en le laissant sombrer ainsi dans la folie ? Pourquoi n'avait-il pas vu... ?

Son mouvement fut arrêté par la main de Gabriel, posée sur son épaule. La force divine venait de faire son oeuvre et son corps s'était mû de lui-même, avançant d'un pas, la main légèrement tendue en avant. Qu'avait-il espéré par un tel geste ? Personne n'aurait pu intervenir et personne ne l'aurait réellement voulu, après tout ceci... Le hurlement qui s'échappa des cieux desquels le condamné descendait, fit frémir l'intégralité des anges présents sur l'Arbre. N'y tenant plus, les larmes cristallines de Nith Haiah se mirent à couler. Jamais il n'oublia quel chagrin avait été le sien ce jour-là, ni la culpabilité qui s'en vint étreindre l'intégralité de ses pensées. Il n'avait pas agi à temps, il n'avait pas su lui parler pour le faire reculer dans sa folie... Quand bien même les paroles réconfortantes de ses pairs tentèrent de chasser ce sentiment, il ne put totalement l'occulter.

Dès lors, il sut que plus jamais il ne permettrait à qui que ce fût de sombrer dans la déchéance de la sorte. Marqué à vif par ces évènements, Nith Haiah s'en retourna à sa tâche avec la ferme intention de ne jamais détourner sa garde quant à de nouvelles folies telles que celle qui avait frappé Lucifer. Bien d'autres anges suivirent les pas de ce dernier, par la suite. Autant d'âmes déchirées qui croyaient encore aux préceptes de celui qui avait désiré les guider... et n'avait fait que précipiter leur douloureuse chute.

Les désastres ne cessèrent pourtant pas d'arriver après cela. Lucifer n'entendait pas en rester là face à son ancien créateur. Les anges et ceux qui se faisaient appeler démons étaient désormais destinés à s'entredéchirer. Les guerres incessantes éclatèrent avec la force d'un cataclysme, balayant des vies d'un côté comme de l'autre et faisant trembler le Ginnungagap sans la moindre relâche.

Bien que capable de se battre, Nith ne prit pas part aux combats qui faisaient rage, demeurant au Paradis parmi ceux qui n'étaient pas allés lutter. Pourtant, soucieux de sa sécurité et du fait que l'un de ses premiers fils ne possédât que la Lumière pour se protéger des démons, Dieu lui fit don de runes d'exorcisme. Ces dernières firent leur chemin jusqu'à lui et s'enroulèrent autour de son bras droit, le dotant ainsi d'une force de résistance face au Mal, s'il devait un jour y être confronté. Etudiant avec soin l'utilisation de ce cadeau protecteur, il n'eut que rarement à s'en servir durant ces sombres périodes. Il ne fut que guère convié à ces affrontements que pour quelques conseils stratégiques. La maîtrise dont il faisait preuve quant à ses pouvoirs fut surprenante pour quelqu'un n'ayant pas pris part à tout ceci, mais il se garda bien d'en faire usage plus que nécessaire. Son rôle était ailleurs et de telles forces étaient destinées à préserver la sécurité de ceux qui se trouvaient là haut. Si tous tombaient sur les champs de batailles, il n'y aurait alors plus personne pour protéger le Paradis avant toute invasion. Nith resta aux côtés de Dieu et des innocents qui n'auraient jamais la force de lutter contre la force brute des démons, si les choses tournaient mal. Il ne se passa pas un jour sans que le Séraphin ne se montrât attentif au plus petit mouvement des deux armées.

De reste, les jeunes anges avaient besoin d'être guidés et ce, même durant l'absence de leurs parents et aînés. Le Séraphin avait poursuivi ses enseignements, soutenant les Chérubins qui attendaient le retour de leurs proches et constituant une force protectrice au sein même du Paradis. Les pertes engendrées par les batailles furent autant de terribles épreuves pour tous. Le fracas des armes résonnait jusque dans les cieux, là où Nith observait et déplorait toute cette violence, alors que tous avaient été frères autrefois. Voilà donc jusqu'où la haine d'un seul pouvait aller ? Voilà donc ce que pouvait provoquer toute la rage de celui qui se faisait désormais appeler "Satan"?

Bien que toujours rongé par la culpabilité, l'ange ne put jamais pardonner toute l'ampleur des dégâts que cette seule colère avait provoqué. Il ne cessa jamais de se demander quels sentiments pouvaient bien se manifester dans l'esprit de son ancien ami, en voyant tous ces anges tomber au combat : lui qui avait si ardemment désiré les guide... De la satisfaction ? De la peine ? De la honte ? Se défendait-il d'y penser ? N'avait-il donc plus aucune pitié en lui ? Avait-il simplement oublié...? Nith aurait tant voulu comprendre ce qu'il se passait derrière ces iris écarlates qu'il ne reconnaissait plus depuis longtemps. Dieu sut combien les pertes avaient été lourdes, allant jusqu'à marquer deux de ses premiers fils : Mikhaël et Raphael.
Satan prisonnier des Enfers, les guerres finirent par se tarir progressivement, siècle après siècle, non sans un certain mal.

Pourtant, Nith fut un jour amené à quitter de nouveau la tranquillité de sa Bibliothèque.  Un fait préoccupant assombrissait le Paradis depuis quelques temps déjà, suffisamment pour l'intriguer et le pousser à enquêter de son côté. Les anges disparaissaient, d'autres prétendaient qu'ils tombaient et ne revenaient plus jamais. Des anges qui tombaient... s'évanouissaient sans laisser de traces par la suite... L'instinct protecteur et la curiosité du Séraphin le poussèrent à s'aventurer à travers les confins des terres célestes sans oser les dépasser au départ. Il se devait d'avoir les idées claires quant à cette affaire. Que devenaient donc ces anges, dès lors qu'ils franchissaient les Enfers ?

Les batailles se faisant beaucoup plus rares pour engendrer un calme fragile, Nith n'eut alors plus aucun mal à franchir les frontières du royaume des cieux pour descendre vers des terres moins hospitalières. Il ne craignait ni les anges déchus, ni même les démons. Les siècles qu'il avait traversé lui offraient l'assurance de ceux qui en avaient bien trop vu durant leur vie. Bien qu'il n'eût pas participé activement aux combats, il n'en avait cependant rien manqué et avait eu l'occasion d'être confronté à ces créatures, pour le peu qu'il s'en fût mêlé. Affronter des gardiens belliqueux ne lui fut pas difficile, bien qu'il ne voulût pas faire montre de violence outre mesure pour n'éveiller aucun soupçon.

Car il s'aventurait toujours plus loin, se risquant à de mauvaises rencontres à chaque instant passé en ces lieux. Franchir le Styx n'avait jamais été une mince affaire, mais les informations recueillies étaient capitales. Le Paradis avait besoin de savoir ce qu'il se passait et le Séraphin n'entendait pas ignorer les agissements des démons à l'encontre de ces anges qui avaient chuté et ne pouvaient désormais plus fuir. Mis en garde par Dieu, Nith tâcha de ne pas trop se mettre en danger durant ses longues périodes d'exploration et rapporta  les précieux renseignements qui lui étaient demandés.

Neutraliser quelques démons, se mettant en travers de sa route pour ne pas être repéré, ne fut pas toujours chose aisée pour lui. Nith eut parfois bien du mal à se frayer un chemin pour s'en retourner vers le Paradis. Malgré toute sa volonté de venir en aide à ses pairs et de chercher à retrouver les disparus, le Séraphin se mettait dès à présent lui-même en danger...

 

 
Derrière l'écran

 

  Pseudo - Prénom : Nith ira très bien !
  Age : 27 ans.
  Comment as-tu découvert le forum ? Grâce à un Partenariat et un peu de pub des membres.
  Pourquoi t'être inscrit(e) ? Cela fait quelques années que je ne m'étais pas inscrite sur un forum proposant le thème Anges/Démons, j'ai voulu y jouer à nouveau. Le contexte me plaît et on m'a un peu parlé du forum sur skype. Me voilà donc !
  Code du règlement : Validéééé ~ ♥
  Autre chose à ajouter ? J'espère que ma fiche sera correcte ^^ !
   
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer


Dernière édition par Nith Haiah le Mar 5 Aoû 2014 - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Seigneur de Guerre
avatar
Messages : 812
Date d'inscription : 18/05/2014

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 29
Pouvoirs: Ténèbres - Foudre - Faux des enfers
Situation:
Seigneur de Guerre
MessageSujet: Re: Nith Haiah [Terminé]   Lun 4 Aoû 2014 - 21:42

Bienvenue Very Happy

___________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 924
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Nith Haiah [Terminé]   Mar 5 Aoû 2014 - 1:51

Bienvenue sur le forum ! ♥

... Rhaaaah... Cette... fiche... *______*
Que dire, à part que j'adore ta fiche et que tu as, à mes yeux, parfaitement compris l'essence du personnage de Nith Haiah ? Je n'ai strictement rien à y redire, je suis sous le charme.  coeur

Juste une petite précision, puisqu'il me semble que je ne l'avais noté nulle part... Nith Haiah est une sorte de prénom composé, puisque, comme les autres premiers anges, il ne dispose pas d'un nom de famille ^^

En dehors de ça... Ah, oui, le test-rp, même si vu ta fiche, ce sera certainement une formalité... A la base, nous avions pensé à un texte décrivant le moment du jugement de Lucifer par le regard de Nith Haiah, maiiiis... Tu l'as fait dans ton histoire, et de manière magistrale. Donc finalement, nous te demanderons de raconter le moment où Nith a pénétré pour la première fois dans la Bibliothèque du Paradis, après avoir été nommé Gardien du Savoir, avec un minimum d'une vingtaine de lignes ~

Voilà voilà, dès que tu auras posté ton texte, ici même, et s'il n'y a pas de problème de ce côté-là non plus, tu seras validé ♥

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nith Haiah [Terminé]   Mer 6 Aoû 2014 - 0:22

HRP:
 




TEST RP


Gardien du Savoir.
Un tel titre paraissait encore si grand à celui qui était encore le plus jeune parmi ses frères angéliques. Nith Haiah avait accueilli la décision de Dieu avec joie et honneur, promettant d'être à la hauteur des attentes qui avaient été placées en lui. À la vue des immenses portes aux entrelacs dorés et du bâtiment de marbre blanc, il n'avait pu réprimer un léger frisson : il était à la fois impressionné et excité de découvrir ce qu'il se cachait derrière ceci. Regarder au travers des motifs d'or était peine perdue. Derrière, tout était encore si sombre qu'il ne pouvait guère distinguer plus que le large tapis, qui se perdait là où ses yeux ne pouvaient plus voir.

Un calme étrange régnait dans cette partie du Paradis. Oh, pas un calme inquiétant ou lugubre, mais un calme apaisant. Seul devant ces grilles, Nith était tel un enfant qui n'osait pas avancer, oscillant entre curiosité et une légère sensation craintive, comme s'il s'apprêtait à toucher au plus précieux trésor du Ciel. Il s'en rendrait compte quelques instants plus tard, mais sans doute n'était-il pas en dessous de la vérité concernant cet endroit.

Lorsque ses doigts effleurèrent enfin les portes, il ne lui fallut guère de temps avant de les repousser. Ce fut un grincement qui accompagna son geste, tandis que ses pieds le poussaient irrémédiablement à l'intérieur. La pénombre l'obligea à faire attention dans les premiers instants qu'il passa là. Il ne pouvait que mal discerner ce qui se trouvait autour de lui, bien qu'il ne le cherchât avec une curiosité grandissante. Ses yeux finirent néanmoins par s'habituer à ces lueurs toutes simples qui tendaient à le guider.

Quelques pas supplémentaires le conduisirent vers le centre de ce qu'il pensa être une immense pièce. Les simples ombres dont il devinait les contours, ne lui laissaient pas énormément de doute quant à la nature de ces lieux. Peu à peu, un léger sourire s'en vint étirer les lèvres de l'ange. Une aura de douceur bienveillante remplaçait peu à peu la fraicheur ambiante. Cette aura n'était pas n'importe laquelle : c'était bel et bien la sienne... un peu comme si son intrusion eut suffi à éveiller la vie entre ces murs. Dieu ne s'était pas trompé quant à son choix, comme à son habitude. Une force puissante était à l'oeuvre ici, bien qu'à ses débuts encore fragiles.

La main droite de Nith Haiah se redressa dans la direction de l'étrange chose qui pulsait à quelques centimètres de lui. Dès lors que sa paume effleura la délicate écorce de l'arbre de la Bibliothèque, les milliers de graines florales, pendues aux branches, se mirent à luire de mille éclats, comme si un flux vital se fut propagé jusqu'à elles. Certaines d'entre elles vinrent à éclore et leurs pétales déferlèrent sur cet endroit, désormais illuminé. Les vitraux suivirent cet élan, déployant chacune de leurs majestueuses couleurs et offrant un merveilleux spectacle à quiconque posait les yeux sur eux.

Bien des légendes naquirent à propos de cet endroit, lorsque les premiers visiteurs s'en vinrent y accorder de leur temps. L'une d'entre elles faisait mention de l'arbre comme étant une branche égarée de l'Arbre des Sephiroth. Une autre encore allait jusqu'à affirmer que cet étrange végétal lumineux ne se flétrirait que si Nith Haiah venait à perdre sa propre lumière... Une chose était certaine en tout cas : le Gardien était lié à ce monument, d'une façon ou d'une autre.

Emerveillé par le spectacle qui s'offrit à lui ce jour-là, Nith Haiah ne put s'empêcher de s'envoler à tire d'ailes pour contempler l'intégralité de la Bibliothèque et ainsi y découvrir les tables et pièces adjacentes qui étaient soigneusement réparties. Régies sur plusieurs étages, accessibles par des balcons, des étagères remplies de livres bordaient toutes les alcôves, soigneusement rangées et organisées pour y permettre un accès rapide. Tout ici était fabriqué pour devenir un lieu où le calme et la connaissance seraient de mise et où le nouvel habitant saurait s'épanouir dans sa nouvelle tâche.
Qu'il lui tardait de commencer et d'accueillir ses semblables ici !

L'on ne revit plus Nith Haiah durant bien des jours après cela. Les plus inquiets ne manquèrent cependant pas de s'en venir quérir de ses nouvelles... et ne tardèrent pas à le trouver. L'on raconte qu'il passa de nombreuses heures à lire jusqu'au plus petit ouvrage qui se présenta entre ses mains, allant jusqu'à faire sourire ses pairs quant à l'attention qu'il portait à ces pages, au point d'en oublier la course du Temps. Les premières visites vinrent plus vite qu'il ne l'eût escompté. Il ne manqua pas à son devoir d'hôte, les accueillant avec toute la passion que l'on lui connût à cette époque, ceci bien avant d'acquérir toute la sagesse que l'on lui connaît aujourd'hui.

Il fut toutefois un fait sur lequel chacun tomba d'accord depuis lors : aucun ange ne douta jamais que Nith Haiah était à la fois l'esprit, l'âme et le coeur de la Bibliothèque du Paradis.




Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer
Revenir en haut Aller en bas

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 924
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Nith Haiah [Terminé]   Mer 6 Aoû 2014 - 0:37

C'est... parfait. Tout. Partout. blush2 

Bref, te voilà entièrement validé, Nith Haiah ! J'espère que tu t'amuseras bien sur le forum, et au plaisir de rp avec toi à l'occasion ♥

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Nith Haiah [Terminé]   Mer 6 Aoû 2014 - 0:39

Merci beaucoup =) !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Nith Haiah [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nith Haiah [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-