La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | .
 

 Fitz Rhapsody-The friend of Centipedes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Fitz Rhapsody-The friend of Centipedes   Jeu 29 Jan 2015 - 13:21





Fitz Rhapsody
Centipede
Surnom :  Fitzy, Fifi, Fitz, comment faire plus court…
Âge : Vingt-trois mille quatre-cents ans, environ. Si je ne me trompe pas.
Race : Ange déchus
Classe : Archange
Préférence : Dominé, mais sans expérience.

Rang personnalisé : Centipede

Description Mentale


Endurant. Oui, c'est la première chose qu'on pense de lui, lorsqu'on commence à le comprendre. À le connaitre. C'est clair que de loin, il ressemble à tous ces types aux âmes d'enfant. Ceux qui sourient pour un rien, de manière un peu débile, et qui sont positifs en toute circonstance.

Il ne peut le nier, il n'a jamais eu l'air d'un ange très fin, ou malin au premier abord. Sa culture, il n'aime pas la mettre en avant. Il préfère faire comme s'il était inculte, et naïf. Pourtant, il n'est pas stupide, reste d'une curiosité maladive, et en sait probablement plus de choses qu'il n'a l'air d'en savoir. Après tout, il est ivre d'informations, et apprendre sonne pour lui, comme un plaisir rare et enivrant. Rare, car il aime les enseignements, et renseignements les plus secrets et inavouable. Ceux qu'il doit chercher par tous les moyens, et qu'il ne devrait pas connaitre.

C'est le genre d'insecte qui aime à s'infiltrer dans les ouvertures pour trouver sa nourriture, même s'il risque d'être écrasé.

La persévérance, probablement une de ses autres... Qualité. Il ne lâche pas un morceau qui lui tient à cœur facilement, malgré sa paresse assez paradoxale. Il n'aime pas dépenser de l'énergie pour un but vain, et n'acceptera pas de courir après divers idéaux qui ne sont pas, ou plus, les siens. La fatigue est arrivée à bout de sa patience, qu'il conserve, bien que saupoudré d'un net agacement vis-à-vis des autres.

Sociable, il reste néanmoins hautement indépendant, méfiant, peureux, et ne craint ni la solitude, ni la violence. Le déchus a ainsi un mental extrêmement solide malgré son apparence, qui peut sembler hautement amicale et pacifique. Le sang-froid et le self-control sont des attitudes familières pour lui, et il a grand mal à perdre celles-ci. Mais s'il n'arrive plus à se contrôler, il deviendra bien plus hargneux, indécis, et peu capable de prendre une décision par lui-même. Sensible également.

Après tout, il a encore un cœur qui bat, et celui-ci est loin d'être de marbre. Au contraire, il semble directement relié à ses oreilles, et il est très affecté par les sons. Ainsi, mélomane qu'il est, une musique peut dramatiquement changer son humeur. Il est également très habile avec les instruments de musique, et peut les maîtriser en un temps record pour peu qu'il se donne la peine d'y passer quelque temps de travail.

C'est bien la seule matière où il arrive à être fin et délicat par ailleurs, car le déchus est bourru. Doté d'une grande force physique, presque insupportable pour lui et son entourage, celle-ci engendre une maladresse innée. Chose, qui l'empêche d'accomplir des tâches de petite envergure, et le destine souvent à des missions moins délicates. En témoigne son visage, et parfois son caractère. Franc, il sait qu'il n'est pas très doué pour les puissantes intrigues, les complots et tous ces trucs diplomatiques, un peu trop poussés pour sa compréhension.

Avec lui, la solution la plus simple, se trouve souvent être la meilleure. Mais il n'hésitera pas à passer par divers chemins détournés pour arriver à son but. Dans tous les cas, il préfère souvent regarder les événements se dérouler comme devant un film, plutôt que d'en prendre part directement. Une situation inerte, n'est pas lucrative pour son imagination, et il n'hésitera pas à essayer de faire bouger les événements, parfois à son propre détriment.

D'angélique, il n'en tient que le passé, et probablement, certaines manières. De la prévenance et de l'altruisme, il n'a rien perdu non plus, mais ne les tient plus comme crédo de vie. Des valeurs, en a-t-il seulement ? Il existe par son seul regard, et ne souhaite rien des autres. Lui ce qu'il aime à la folie, ce sont les sensations. Et il est prêt à tout pour en obtenir.

Le genre à être tranquille, bien dans ses bottes et dans sa tête à condition d'avoir quelque chose à quoi s'atteler. Dans le fond, c'est un vieil enfant, abimée par le temps, qui ne cherche plus qu'une chose, se divertir. Et comme tous les vieux enfants, donner lui une peluche, une sucette et un film intéressent, et il s'adoucira. Dommage que dans le cas présent, ce soit légèrement plus compliqué...


Description Physique

Quoi sa gueule ? Qu'a-t-elle de si étrange ? Fitz n'est pas quelqu'un qui sort du lot par sa beauté, son charisme, ou même son attitude. Enfin, il n'est pas non plus tout à fait banal, mais ne le qualifions pas d'extraordinaire. Pour le reste, chacun a sa propre perception du déchu. Certains le trouveront atrocement laid, d'autres, beau à tomber, ou même intriguant. C'est à voir.

Des cheveux banc, fins comme des fils d'araignée, et soyeux. Ils encadrent un visage légèrement creux, aux yeux vairons fatigués et soulignés de cernes presque permanents. L'un est bleu marin, l'autre est décoloré, comme aveugle. Sous cet œil qui voit parfaitement, malgré sa couleur malade, réside la marque caractéristique de Fitz. Déformant une partie de son visage, apparaissent ses veines, comme si son faciès avait été brûlé vif, et reconstitué d'une peau bien trop fine pour cacher son organisme.

Ces lignes de veines se propagent jusque dans son cou, et plus bas encore, sur toute la partie gauche de son corps. Sa stature n'en démord pas, du haut de son mètre soixante-dix-sept, il se tient relativement droit. Ses épaules sont naturellement en arrière, ce qui éclaircit son visage, mais il a pour habitude de se pencher légèrement en avant en public, pour éviter qu'on aperçoive son visage.

Musclé, il est bien bâtit, et garde une grande fluidité dans ses mouvements. Sa force naturelle est assez élevée, et doublé d'un corps assez robuste pour compenser son agilité, il peut être dangereux. Il s'entretient, mais cela se voit peu, son corps étant sec et abimée par le temps en apparence. De plus, il est fortement boiteux de la jambe droite. Ses vêtements sont souvent amples pour cacher ses quelques infirmités et les cicatrices qui marquent sa peau de partout, ainsi que son visage.

Les capuches sont donc assez essentielles pour lui, et le beau passe après ce qui est pratique. Cela lui donne souvent un air au bord de l'effondrement, maladif. Vieux, il l'apparaît, sans aucun doute, possible, mais pas non plus au point d'être appelé, grand-père. Son être rappellera plus, pour certains, les insectes aux longs corps, ce genre de saletés increvable. Comme un Scolopendre.

Histoire

Dis-moi Fitz, qui es-tu ?

Il avait un petit-frère, qui lui posait régulièrement cette question. Quand le soir, il rentrait de bataille, exténué, les mains couvertes d'un sang visible uniquement pour ses yeux, il lui posait inlassablement cette même énigme. Pour qu'il ne se perde pas. Pour qu'il continue à penser comme un ange. Pour rester sur le droit chemin. Son petit-frère, était probablement la personne qui raccrochait les wagons perdus chaque soir de bataille. Jamais, il ne le laissait seul, en proie à des pensées déviantes. Toujours, il était là, lumineux, exhalant la fraicheur, lui rappelant pourquoi il se battait. Le bonheur de tous. Et ça lui convenait. On ne pouvait pas dire qu'il était incroyablement difficile de toute manière. De chérubin, à ange, puis d'ange à archange, jamais il ne s'est plaint.

Relativement calme comme gamin, la seule chose qui le préoccupait, était le sort de son si fragile et si frêle semblable. Comme si sa mission divine, était le devoir de protéger cette personne de tous les maux de l'univers. Ses parents étaient doux, affectueux, et il en récupéra l'altruisme, et le désir de bien faire. Et il aimait apprendre, pour ensuite aider son cadet à s'instruire à son tour. C'était comme une roue, qui tournait sans fin. Il se consacra même à l'étude des insectes par volonté d'en savoir plus. C'est ainsi d'ailleurs qu'il se mit à les apprécier.

Ce qui le fit changer d’avis ? Les insectes, et la mort de ses parents. Il comprit qu’il devait se battre à son tour, pour préserver ce qui lui était cher, de la violence des combats. Et mordre comme ces petites bestioles mordait pour défendre leur nid. Alors, il s’engagea dans l’armée, mais ne put la rejoindre sur le terrain que cinq millénaires plus tard, une fois formé à la maitrise des armes lourdes.

Ce fut probablement sa force, et son calme qui le conduisirent à la troisième légion.

Simple soldat au départ, au fur et à mesure, il s'avéra résistant et doué pour guider les troupes sur le champ de bataille. La guerre réussissait à extérioriser ce qu'il canalisait naturellement au quotidien. Quand le commandant de la troisième légion décida de passer le flambeau, ce fut au discret Fitz. Deux millénaires en tant que soldat, et deux autres en tant que général donc.

Simple soldat au départ, au fur et à mesure, il s'avéra résistant et doué pour guider les troupes sur le champ de bataille. La guerre réussissait à extérioriser ce qu'il canalisait naturellement au quotidien. Quand le commandant de la troisième légion décida de passer le flambeau, ce fut au discret Fitz.

Les anges furent vite frappés par sa hargne sur le terrain, et le calme avec lequel il abordait la chose. Mais ce qu'il le rendit probablement peu oubliable, fut le nombre de cicatrices et de blessures avec lesquelles il rentrait des combats. Parfois, prenant volontairement un coup à la place d'un soldat, et utilisant son contrôle de la foudre pour miné le terrain. Il avait un sens pratique qui le poussait à toujours plus donner de sa personne, pour que d'autres puissent sortir indemne de la guerre.

C'est ainsi qu'il perdit la moitié de son visage. La réponse qu'il donnait à la question de son frère, était toujours chaleureuse, affectueuse. Prouvant sa bonne foi, et le fait qu'il ne se déviait pas du chemin établi par dieu. Il voulait protéger. Il avait la rage de vivre. Il arrêta de compter, le nombre de fois où il se réveilla le matin, ivre de douleur mais arme en main, prêt à repartir combattre. Le seul visage de la personne qu'il voulait protéger, suffisait à le convaincre qu'il œuvrait pour le bon parti.

Plus encore, à le revigorer.

Mais, quand il rentra ce soir-là, il était vivant. Défiguré, mais vivant. À moins que cela ne fût le contraire ? Chose sur, quelque chose avait changé. Alors, il marcha doucement vers un siège, dans le noir, les ailes pliées, ses plumes trainantes au sol. Sa blessure avait été soignée sur place, mais la douleur était là. Lancinante, le faisant frissonner. Il levait les mains, il voyait du sang. Il levait les pieds, il voyait du sang. Il en était couvert. Du siens, comme celui d'autres. Ange, démons ? Il n'en avait aucune idée. C'était juste rouge. Quand son frère entra dans la pièce, il hurla.

Comme si la lumière du jour pouvait le faire fondre. Il hurla qu'il ne devait pas le regarder, que personne ne devait le regarder. Il était devenu une tare. Il se souvient que son égal le consola alors, lui affirma que c'était horrible, mais qu'il pouvait vivre avec. Il se laissa faire, ne bougea pas, inerte. Et sur le coup, il regretta que son frère ne puisse mentir. Le lendemain, il reprit les armes, affublé d'une capuche. Il savait que les anges se fichaient de son apparence, mais lui, n'arrivait pas à penser qu'ils ne seraient pas dégoûtés.

Tous des hypocrites. Sans aucun sens, sans aucun caractère. Tous à tourner autour du même noyau comme des mouches autour d'un morceau de viande avariée. Vivant au-dessus des enfers, comme des mouettes au-dessus d'une benne à ordures. Mais les ordures, elles aux moins, savent ce qu'elles sont. Il perdit la foi ce jour-là. Pas vraiment à petit feu, en regrettant et en se torturant l'esprit. Ce fut comme un engrenage qui sauta. D'un bloc. Il redressa la tête, et il n'était plus ange. En plein milieu d'une bataille, il se plia en deux, battant furieusement des ailles, traverser d'un sentiment de déchéance. Et ses plumes qui vibrèrent, et prièrent cette couleur sombre... Désespérante.

Mais il n'abandonna pas le front. Il continua de se battre. Et il le fit comme jamais auparavant. Avec colère, avec regret, avec quelque chose qui terrifia ceux qui l'aperçurent. Alors, quand le clairon sonna la fin de la bataille, il voulut retourner au paradis. Ses intentions n'étaient pas néfastes. Il voulait dire adieu, il savait ce qu'il était. Il savait qu'il devait partir.

Mais soudainement, ses ailes furent transpercées de lumières, et fou de douleur, il chuta. Tombant près du Styx, il s'éloigna en essayant de retourner à son point de départ... Il était perdu, dans un lieu gigantesque à ses yeux, qu’il ne connaissait pas. Passant son temps à se cacher, à zigzaguer d’une région à l’autre, à tourner en rond, il mit plusieurs siècles à retrouver le chemin de la vallée morte, évitant les démons et apprenant à maîtriser l'obscurité qui l'habitait. Et puis, dans le fond, voulait-il vraiment retrouvé cet endroit ?

Il n’avait plus nulle part où aller, alors tout ce temps passé, ne le dérangeait pas.  Sa hanche amochée par la chute, il boitait, d’autant plus.

Quand il trouva les déchus, la guerre était terminée, et il s'ennuya alors. D'une force à peine envisageable. Il abandonna l'idée de revoir sa famille avec un pincement au cœur, mais refusa de rester dans la communauté des déchus. Par rancœur, par dégout. L'intolérance, et le rejet, lui restaient en travers de la gorge. Il préféra s'éloigner, et s'installa plus ou moins dans la forêt cristallisée.

Depuis, il n'a pas réellement bougé. Il se remet doucement des millénaires de guerre, à laisser ses armes et s'est donné pour mission de faire fleurir le cimetière d'armes avec ses connaissances de la terre, ne supportant pas la vision de cette surface craquelée. À vrai dire, s'il le pouvait, il ferait tout pour que les choses bougent. La paix, ne lui convient pas. Et s'il le pouvait, il n'hésiterait pas à déclencher une nouvelle guerre. Pour l'instant, il attend son tour. Patiemment, sagement, il attend son tour...

Derrière l'écran


Pseudo - Prénom : J’en ai pas de précis. ^^  
Age : Seize ans dans quatre mois.
Comment as-tu découvert le forum ? – Internnnnneeettttt ! Tout est lié !
Pourquoi t'être inscrit(e) ? Je n’arrivais pas me sortir le forum de la tête. La plupart du temps, c’est un signe.
Code du règlement : Validéé ~ ♥
Autre chose à ajouter ? Me frappez pas trop fort, s’il vous plait ! T-T
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer


Dernière édition par Fitz Rhapsody le Lun 16 Fév 2015 - 19:39, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 921
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Fitz Rhapsody-The friend of Centipedes   Sam 31 Jan 2015 - 17:43

Heeeey, et bienvenue sur le forum (même si je te l'ai déjà dit sur la cb) ! ♥

Alors, malheureusement, il y a un certain nombre de choses à revoir... Même si ça fait plaisir de voir une fiche longue, avec un personnage original ! °A°

Pour commencer... Tu fais beaucoup de fautes, d'orthographe comme de grammaire, et ça rend souvent la compréhension difficile, il faudrait que tu corriges ça un minimum.

En outre, l'avatar que tu as choisi fait beaucoup trop jeune, on a l'impression qu'il a la quinzaine, ou à peine plus. Et ça ne convient pas pour un ange de plus de 23 millénaires, donc ça serait bien que tu changes pour un avatar qui a l'air plus mature, du même perso s'il y en a ou d'un autre ^^

Au niveau des informations générales, ma seule incompréhension vient du rang. Même si tu en parles vaguement dans ta fiche, j'ai du mal à voir en quoi Fitz ressemble à un clown... Blanc, pour ses cheveux, d'accord, mais un clown... ?

Le mental, maintenant ! Et là... Je suis vraiment désolé, mais j'ai énormément de mal à différencier ce qui concerne l'ange pur qu'il a été et l'ange déchu qu'il est maintenant, de comprendre la chronologie de son ou ses évolutions... Est-ce que tu pourrais rendre ça plus clair ? ^^'

Ensuite, tu le décris ainsi :
Citation :
Savoir et se taire, suffisaient très bien à ce gardien du silence. Il se connait, il est bavard
C'est un... gardien du silence bavard ? C'est un peu contradictoire °-°

A propos de son passé, tu marques :
Citation :
Le savoir, il l’accumule, l’entretient, et le cache comme un précieux trésor. Comme une étrange honte, à une époque angélique passée. Le chérubin, replié sur lui-même, le regard bas, les ailes ras-du-sol, c’était bien lui. Le garçon plongé dans un livre, les sourcils froncés et dubitatif, c’était bien lui.
Or, le savoir n'est pas quelque chose de honteux chez les anges. Au contraire, les enfants sont encouragés à étudier et à lire - encouragés, pas forcés, bien sûr - et la Bibliothèque du Paradis est toujours ouverte à ceux, jeunes ou âgés, qui veulent se cultiver ^^

Dernier point qui me chagrine. Si j'ai bien compris, le fait qu'il ne croit pas aux paroles de Dieu et aux valeurs des anges remonte à... très loin ? J'ai du mal à comprendre pourquoi il n'y croyait pas, et si cela remonte à sa petite enfance, tout comme le fait d'avoir de la sympathie pour les ennemis de Dieu, il ne serait pas devenu ni Archange ni Commandant...

Passons au physique ! Et pour commencer, le fait qu'il puisse "manipuler des armes lourdes d’une main, avec souplesse et légèreté, et jouer aux acrobates". Tout dépend ce que tu entends exactement par "armes lourdes", mais... Ce ne sont pas des armes faites pour être maniées à une main, et elles ne sont pas légères non plus, même pour un ange musclé, ou même un démon .__.

L'autre point concerne les transformations physiques liées au Styx. Et... Je suis désolé, mais ce n'est pas possible, le Styx n'a pas cet effet... Je le détaillerai davantage dans l'histoire, au moment de la chute dans ce fleuve ^^

Pour ce qui est de l'histoire, justement.
Citation :
Beaucoup même l’auront oublié, malgré ses nombreuses années de vie. Il faut dire, l’archange n‘aura pas fait grand-chose pour offrir une mémoire inoubliable et resplendissante de sa personne.
Les anges ne vont pas oublier quelqu'un qu'ils ont connu. C'est un de leurs frères, et tous les anges ont la même importance aux yeux des autres.

Ensuite, quand tu marques :
Citation :
De l’autre côté, si un rien pouvait l’émouvoir, ou le terrifier, quelque chose d’énorme, ne l’effleurait même pas.
Je n'ai pas bien compris de quoi tu parles, avec "quelque chose d'énorme". Tu veux dire que les petites choses l'atteignent, mais les trucs importants le laissent indifférent ? °-°

Petite incompréhension à propos du pouvoir de lumière, mais il faut que je réécrive les descriptions à ce sujet, elles ne sont pas très claires... Le pouvoir de lumière des Chérubins ne se manifeste pas vraiment avant leur majorité, ou de manière infime ^^
(Beaucoup de descriptions datent encore du début du forum, je suis en train de les réécrire peu à peu)

Dans la même veine, tu le fais passer directement de Chérubin à Archange. Mais les Chérubins deviennent d'abord des Anges, et c'est ensuite, en grandissant, qu'ils peuvent devenir Archange s'ils en ont les capacités et qu'ils le méritent.

Pour le temps que Fitz passe à se battre, 11 millénaires, si j'ai bien compris, cela fait beaucoup. S'il appartient à la troisième Légion, il est en première ligne des combats, et ceux-ci étaient beaucoup plus violents et fréquents au début des guerres. Donc ça me semble un peu invraisemblable qu'il ait survécu aussi longtemps en n'étant "que" un Archange doué avec son arme...

A propos de l'image que ses camarades ont de lui :
Citation :
Il faisait un point d’honneur à essayer de maintenir les anges qui arrivait, en vie, et en bonne santé. Quoi qu’ils virent, ou vécurent sur le champ de bataille, l’image de Fitz fut toujours celle d’un archange hautement sérieux quant à la vie des soldats, et de leurs conditions. Ne les forçant à rien, sauf à faire ce qu’il fallait pour ne pas mourir bêtement.
Le problème avec ça ne réside pas dans le fond, mais c'est plutôt que... Ce n'est pas possible que ce soit ce que les gens retiennent de lui, vu que tous les anges sont comme ça. C'est normal pour un ange de se soucier de la santé et de la vie de ses frères, aucun ange n'en force un autre, etc.

Petite précision, lorsque tu dis qu'il ne retourne quasiment pas dans le Paradis au cours de la guerre. Les armées ne stationnent pas dans le Ginnungagap, c'est juste un champ de bataille (comme le nom du lieu l'indique) : entre chaque affrontement, anges comme démons rentrent chez eux ^^

Un point assez important, malheureusement, pour l'épisode du Styx. Le Styx n'est pas un simple fleuve d'eau noire, c'est un fleuve de ténèbres, d'ombres, qui peuvent se tendre pour attraper les anges qui passent trop près. Et si un ange - ou même un démon - tombe dans l'eau, il meurt, dévoré par les ombres.

Quelques points concernant les déchus, maintenant. Traitement groupé de :
Citation :
finalement, après la guerre, une fois les déchus installé dans la vallée
avec les autres déchus, le plus près du styx possible
Mais les lois instaurés par les déchus, n’étaient pas les siennes.
Le premier déchu de la Vallée morte, La'aziel, y est arrivé au moment de la chute de Lucifer, et les suivants arrivent quelques siècles après, donc bien bien avant. Les déchus vivent loin du Styx, à la fois parce que c'est un fleuve dangereux et parce que, sinon, ils n'auraient pas été à l'abri des chasseurs d'anges. Et pour finir, les lois des déchus sont la base de la communauté, donc il ne peut pas vivre parmi eux sans les respecter.

Et enfin, dernier point !
Citation :
Passant ainsi la limite de la vallée morte, et profitant des « livraisons » régulière, pour glaner des renseignements dans la ville. Ainsi, il traina particulièrement souvent avec des marchands d’esclaves, des rabatteurs, et sans jamais se joindre à leurs parties de chasse, apprit leur métier. Et le sien au passage.
En fait, les déchus ne franchissent jamais le Styx, sinon ils redeviennent de simples proies pour les marchands d'esclaves. Et ceux-ci, tout comme leurs rabatteurs, n'ont plus le droit d'aller dans la Vallée morte depuis l'accord entre l'Ancien et Satan. Les anges capturés sont juste échangés au niveau de la frontière. En outre, les démons ne vont pas discuter amicalement avec un déchu, ils ne considèrent pas les déchus comme leurs égaux ^^

Voilà voilà, il me semble que c'est tout... J'espère que ça ne va pas te décourager ><
Si jamais tu as des questions ou que tu veux des précisions sur un point, n'hésite pas à le demander, nous sommes là pour y répondre ! ♥

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 681
Date d'inscription : 08/05/2012
Age : 24

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 25 ans environ
Pouvoirs: Ténèbres - Vent
Situation:
MessageSujet: Re: Fitz Rhapsody-The friend of Centipedes   Sam 7 Fév 2015 - 16:28

Bonjour !
Des nouvelles de cette présentation ? ^^

___________________

Signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beenfers.frbb.net
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Fitz Rhapsody-The friend of Centipedes   Sam 7 Fév 2015 - 16:32

Oui, excusez moi du temps que je met, c'était la dernière semaine des vacances, et j'ai été bombardée de contrôle ! >.<

Je me dépêche de la finir, et d'envoyer les modifications ! Excusez-moi encore !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 681
Date d'inscription : 08/05/2012
Age : 24

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 25 ans environ
Pouvoirs: Ténèbres - Vent
Situation:
MessageSujet: Re: Fitz Rhapsody-The friend of Centipedes   Sam 7 Fév 2015 - 19:01

Ahah, pas de problème ! ♥
Bonne chance pour les corrections ! o/

___________________

Signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beenfers.frbb.net
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Re: Fitz Rhapsody-The friend of Centipedes   Dim 15 Fév 2015 - 1:04

Alors j'up en espérant que c'est okay. J'ai fait de grosssseeeeeessss modificatifs, je m'en excuse. J'ai essayer de prendre en compte les remarques que l'on m'a faites. J'espère que ça ira, sinon je suis toujours là pour recommencer et peaufiner ça.

Désolé du temps que cela m'a pris. Je pense que cette fiche sera plus adaptée pour vous, autant que pour moi. ^^ Du moins, j'espère...
Revenir en haut Aller en bas

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 921
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Fitz Rhapsody-The friend of Centipedes   Dim 15 Fév 2015 - 22:53

Alors, ça va beaucoup mieux, effectivement ! Il n'y a que deux petits points qui me dérangent encore.

-L'âge. Comme je te l'ai dit, les guerres sont très meurtrières. Qu'un ange survive pendant quelques millénaires en combattant, oui, mais 23, c'est beaucoup trop. Il faudrait soit que tu réduises son âge, soit que tu lui donnes une autre activité que combattant pendant une partie de sa vie ^^

-Le Styx. Un ange ne peut pas tomber dans le Styx, les ombres de celui-ci le tueraient immédiatement. Le Styx est dangereux même pour les démons. Donc il n'a pas pu tomber dans le Styx, ni être emporté loin de la Vallée morte .__.

En dehors de ça, tout est bon, tu y es presque ! ♥

EDIT : Tout est bon, tu es validé ! /o/

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fitz Rhapsody-The friend of Centipedes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fitz Rhapsody-The friend of Centipedes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fitz Arthiew [Pouffy]
» Goodbye my old friend...
» Hey my friend [PV]
» Vegetarian Rhapsody... Queen revu et corrigé...
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-