La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Yoreth - Héritier d'un élémentaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar
MessageSujet: Yoreth - Héritier d'un élémentaire   Ven 27 Fév 2015 - 18:12





Yoreth Fenghen

Surnom :
Âge : 947 ans
Race : Démon
Classe : Démon Majeur
Préférence : Dominant

Rang personnalisé : Brasier de la IVème Légion

Description Mentale

Ah, mon cher amant... Toi seul pouvait me décrire, mettre des mots exacts sur ce que je suis réellement, comme tu savais si bien le faire. Mais à présent... Peu de personnes peuvent annoncer qu'elles me connaissent. Oh, bien sûr, les rumeurs ne mentent que peu sur mon compte. Je suis quelqu'un de colérique, je m'emporte facilement, surtout depuis que tu n'es plus là pour calmer mes ardeurs. D'un autre côté, le sourire que je porte continuellement montre bien mon côté moqueur. En effet, j'apprécie de lancer quelques piques et commentaires désobligeants, tout en faisant passer cela pour un compliment. Tu devrais t'en souvenir, de ces soirées à s'envoyer des défis, d'aller dire telle remarque à un-tel, tout en faisant en sorte que cela passe pour un compliment recherché... Qu'est-ce que nous nous étions amusés !
Être colérique et apprécier de jouer avec les autres ne m'aide pas apprécier les remarques sur mon compte. Je déteste effectivement ceux qui parlent de moi dans des termes péjoratifs. Et ils risquent de s'y brûler la langue... littéralement.
Tu t'amusais souvent à me comparer au feu, moi qui si tant lié à lui.
Lunatique, oui, je passe de la colère à la joie, je suis affreusement changeant... Avais-tu continuellement peur de moi, que je passe de la douceur à la violence sans réelle raison, moi qui suis incapable de bien contrôler mon feu lorsque mes émotions sont trop fortes, ou étais-tu trop fier pour cela ? Ah, fier... Je le suis, moi aussi. Comme beaucoup de démons, non ? Et cela ne s'est pas arrangé avec le temps, ta présence à mes côtés n'a pas changé grand chose, si ce n'est la renforcer encore un peu...  
Nous formions un beau duo, après tout. C'est grâce à toi, aux nuits que nous avons passé ensemble, au risque de te brûler, que j'ai peu à peu compris comment contrôler mes flammes lorsque mes émotions me submergent. La colère, la joie, la peine... Avoir été choisi par un élémentaire m'oblige à songer à mes sentiments, et tu en as fait les frais de nombreuses fois. Combien de fois me suis-je retrouvé à devoir éteindre un feu dans mes propres appartements ? Ah, cela te faisait rire, malgré tout.
Depuis ta mort, je n'ai pas réellement changé. Je suis peut être un peu plus refermé, et j'ai passé les siècles qui ont passé m'ont permis de contrôler au mieux le seul pouvoir que je possède. Si je peux paraître distant et antipathique à ceux que je ne connais pas, je me montre aussi chaleureux que les flammes qui brûlent en moi lorsque je suis avec des personnes que j'apprécie, tout particulièrement dans la sphère familiale, depuis que mon fils est né.

Description Physique

Mes doigts s'attardèrent durant quelques instants sur le pendentif que je portais autour du cou, alors que je restai encore quelques minutes couché sur mon lit. Par habitude, je soulevai le bijou pour le regarder, laissant mes yeux aux couleurs du métal, s'égarer sur les dorures et les entrelacs d'or pur qui entourait la gemme rougeoyante.
Le soleil darda finalement ses rayons au travers des rideaux de ma chambre, me décidant à me lever, laissant là les draps et les fourrures pour m'étirer soigneusement, encore nu, comme j'en avais pris l'habitude tous les matins depuis mon entrée dans l'armée. Mes muscles, bien dessinés, roulaient sous ma peau basanée par le soleil et les années passées à m'entraîner dans le désert.
Je passai ensuite dans la salle d'eau attenante pour me laver rapidement et me raser, prenant garde à la cicatrice qui me barrait une partie du visage, allant de ma joue droite à la gauche de mon menton, en passant par mes lèvres. Oh, ce n'était pas la seule cicatrice que j'avais, d'ailleurs. De nombreuses marques décoraient mon corps, souvenirs plus ou moins agréables des guerres qui s'étaient arrêtées bien trop vite à mon goût.
J'enfilai ensuite mon uniforme de Colonel, et m'apprêtai à sortir de la pièce lorsque des bras fins s'enroulèrent autour de ma taille. Je me retournai pour embrasser ma femme, laissant celle-ci se blottir quelques instants contre moi, avant qu'elle ne me fasse signe de m'asseoir pour me démêler les cheveux.
Je grognai pour la forme et alla m'installer, la laissant passer le peigne dans les mèches rouges sombres coupées inégalement, même si les plus longues n’excédaient jamais le haut de mes omoplates. Je profitai de ce moment en silence, avant d'entendre mon fils gratter à la porte.
Mon sourire réapparu sur mon visage alors que je me levai pour l'attraper alors qu'il courait vers moi, certainement heureux de s'être levé avant que je ne parte à la Légion. Du haut de ses 10 ans, il  courait partout depuis quelques mois et n'était pas bien grand, surtout que je dépassai les deux mètres de hauteur, et je le pris contre mon torse pour l'embrasser sur le front, avant de le passer à sa mère.
J'embrassai à nouveau celle-ci avant d'aller manger rapidement, prenant ensuite ma monture pour prendre la direction de ma Légion.

Histoire

Je suis né dans une famille de démon majeur sans réelle place importante dans la société. Mes parents, Dethar et Méada, avaient déjà un fils, Hargel, lorsque je vins au monde. Pourquoi vouloir un second enfant lorsque le premier n'avait que 20 ans de plus que moi ? Je ne leur ai jamais réellement demandé, et cela ne m'intéresse pas réellement. Je suis, c'est le principal, non ?
De plus, je ne suis pas un démon dans la norme. Il arrive, lors des premières années de la vie d'un démon, que celui-ci rencontre un élémentaire. Je ne comprends pas moi-même ce qui pousse les élémentaires à unir leur âme ainsi à un enfant, mais cela arrive, de temps en temps. Et je suis l'un de ces « élus », si je peux me permettre d'utiliser ce terme, bien sûr. Car oui, il arrive que parfois, un Esprit du Feu du Pyriphlégéton se lie à un démon. Le premier se fond alors dans l'esprit du deuxième, et seul reste le démon, bien que nous gagnons de nombreuses choses lors de cette fusion. Nul ne sait pourquoi certains élémentaires font cela, et moi-même, je ne pourrais l'expliquer. Il l'a fait, voilà tout.

Si, à ma naissance, mes cheveux étaient aussi noirs que ceux de mes parents, ils virèrent du jour au lendemain à un rouge sombre. Mes parents ne mirent pas longtemps à comprendre ce qui avait induit ce changement, puisqu'il me retrouvèrent dans mon landau en feu, riant et gazouillant, alors que les flammes me léchaient le corps sans me faire aucun mal.
Cet événement amena une autre nouvelle : cette étrange fusion avec cet élémentaire de feu m'avait à tout jamais privé de la possibilité d'utiliser les ténèbres. Seul le feu répondra à mon appel, lui seul sera toujours là pour moi.

Lorsque j'eus une trentaine d'années, mon père eu l'excellente idée de mourir d'une overdose. Mon frère n'étant pas encore majeur, c'est un homme de la famille de ma mère sans héritier, Garyuda Corvaem, qui nous récupéra dans son manoir pour nous éduquer, le temps que mon frère puisse prendre la tête de la famille.
C'est aussi à ce moment là que je rencontrai Ekuan pour la première fois. Le manoir de mon arrière-grand-oncle se trouvait à côté de celui de la famille Orneys. Je connu donc leur premier fils peu après la naissance de celui-ci, et nous sommes devenus assez rapidement de bons amis, alors que de l'autre côté, j'échappai avec succès aux quelques tentatives de meurtres de mon frère, qui voyait d'un œil mauvais la possibilité que j'avais d'être le prochain chef de famille.

Je songeai de plus à plus à essayer de le tuer pour prendre cette place, d'ailleurs, lorsque Garyuda me fit une proposition bien étrange : devenir son héritier, puisque lui n'était pas marié et n'avait pas d'enfants, et laisser la direction de ma famille à mon frère. Cela nous évitait donc de nous entretuer... J'hésitai cependant à accepter directement, puisque que l'héritage qu'il souhaitait me laisser, sa maison-close et son bordel, n'était pas des plus glorieux, et de l'autre côté... Il était déjà âgé. S'il ne lui arrivait rien, dans combien de temps allait-il se décider à me passer la main ?
C'est lors d'une discussion avec Ekuan, alors qu'il était tout juste adulte, que je me décidai à accepter cette proposition. C'est d'ailleurs à l'issue de cette discussion que nous sommes devenus de véritables amants. Oh, nous avions déjà eu quelques attouchements, ou quelques baisers, depuis que nous étions enfants, en particulier pour « faire comme les grands », mais nous n'étions jamais allé plus loin auparavant...

Je laissai donc Hargel retourner dans le manoir familial et devenir chef de la famille, alors que de mon côté, je devenais une sorte de second pour Garyuda, apprenant à gérer avec lui les bâtiments qui feraient mon héritage, sans cesser d'être l'amant de l’aîné des Orneys, durant environ deux siècles.

Cependant... J'appris un matin, en allant à la maison-close, toute l'affaire concernant la famille voisine. Les différents meurtres, l'histoire entre Zhran et Xyrh Orneys... Je ne parvins pas à m'empêcher d'entrer dans le manoir de mon amant, pour découvrir avec horreur le corps carbonisé d'Ekuan, dans sa chambre.
La douleur de sa perte fut bien plus forte que ce que je ne l'aurais voulu. Je le connaissais depuis sa naissance, quasiment, et il disparaissait brusquement de ma vie, détruit par le feu qui faisait de moi ce que j'étais. Ce feu que j'adorai... Je retrouvai cependant l'un de ses pendentifs préférés, non loin du corps, et allais le récupérer en frémissant, des larmes roulant sur mes joues avant que je ne me décide à rentrer chez moi.
Je passais plusieurs années à me remettre de sa mort, plus touché que je n'aurais voulu l'être. Je finis cependant par me reprendre, et demandai à Garyuda de m'aider à me payer mon propre manoir, pour faire ma propre vie et pour m'éloigner de la maison de mon ancien amant.

Je ne souhaitai cependant pas rester sans rien faire pour les siècles qui suivaient, et comme Garyuda ne semblait pas décidé à me laisser la main... Je me décidai finalement à entrer dans la Légion, arrêtant, pour le moment, de le seconder dans ses bordels. D'un autre côté, je me décidai à entrer dans sa Ligue, restant ainsi très proche de lui.
Les différentes batailles contre les Anges me permirent de grimper les échelons, que cela soit à cause de la mort de mes supérieurs ou grâce à mon habileté à contrôler mes flammes lors d'un combat.

Cependant, les guerres s'espacèrent, et je devins Colonel de la quatrième Légion à la suite de la dernière bataille. Je n'appréciai que peu cette nouvelle aire de paix, mais en profitai pour me décider à me marier. Walyrna, une jeune démone majeure avec qui je m'entends bien, et qui m'a permis une bonne alliance avec sa famille. Elle finit par me donner un fils, qui a à présent une dizaine d'années, Omereth.

J'en suis là, à présent. Je cherche encore un moyen pour monter en grade et devenir Général, puisque plus proche je serais du Seigneur de Guerre, plus simple il sera de le pousser à aller demander la reprise des Guerres au Seigneur Satan. Et si jamais cela ne fonctionne pas, et bien... Je trouverai bien un moyen pour me rapprocher de lui moi-même.

Derrière l'écran


Pseudo - Prénom : Crimi - Marie
Age : 21 ans
Comment as-tu découvert le forum ? Squeeee ~ ♥
Pourquoi t'être inscrit(e) ? Parce que Yoreth il est seksy ?
Code du règlement : Validééé ~ ♥
Autre chose à ajouter ? Piou ! °A°
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer
Revenir en haut Aller en bas

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 924
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Yoreth - Héritier d'un élémentaire   Ven 27 Fév 2015 - 18:19

Ca ne va pas du tout. Tu changes tout. Zou.

...

Comment ça, c'est pas crédible ? Rhoh.

Bref, tu es validé, bien sûr, amuse-toi bien avec ta petite torche ♥

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Yoreth - Héritier d'un élémentaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l'Héritier Malefoy
» L'héritier des Ténèbres || Forum RPG
» Eloane, fée élémentaire
» Type de sorcellerie † La magie élémentaire
» Patrick Lagacé propose la tutelle d'Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Anciennes présentations-