La guerre entre Anges et Démons a cessé récemment tandis que les Déchus pris en tenaille tentent de survivre. Mais un autre danger attend les anges qui tombent : le goût des démons pour les esclaves, distraction entre deux intrigues mortelles.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Fendryn Seren'Thar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Coeur Infernal
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 01/03/2015

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 20 ans
Pouvoirs: Ténèbres / Air
Situation:
Coeur Infernal
MessageSujet: Fendryn Seren'Thar   Dim 15 Mar 2015 - 17:29





Fendryn Seren'Thar

Surnom : Fen’
Âge : 102 ans – Une vingtaine d’années en apparence
Race : Démon – Semi-Infernal
Classe : Démon Mineur
Préférence : Ambivalent

Rang personnalisé :
Code:
[color=#ff9900]Coeur Infernal[/color]

Description Mentale


Espiègle, épuisant, fougueux, ce sont bien les premiers mots qui vous viendront à l'esprit. C'est d'ailleurs la première chose qui vous marquera en croisant ce jeune démon souriant et avenant.

La froideur et la mauvaise humeur ne font clairement pas partie de ses traits de caractère, ce qui lui vaut parfois de faire montre d'un dynamisme épuisant. Fen' aime aller à cent à l'heure et ne se prive pas de le démontrer. Fier de ses ailes et de la sensation de liberté qu'elles lui procurent, il ne sera pas rare de le voir faire montre d'innombrables acrobaties aériennes et de le voir s'amuser sans retenue. Ce sont ses petits moments à lui, des instants qu'il déguste avec un bonheur immense : la vitesse canalise aisément son énergie et apaise son esprit.

La liberté oui, voilà tout ce à quoi son coeur aspire au sein des Enfers, même si elle ne semble pas toujours être facile. Les barrières l'ennuient et l'enfermement tout autant. Difficile de l'arrêter lorsqu'il s'élance et ceci vaut autant pour son caractère vif. Trop de calme, très peu pour lui ! Cela vaut également pour sa patience qui n'est, hélas, pas très développée. Rester trop longtemps sur place lui vaut souvent de devenir nerveux et il déteste ne rien faire. Occupez-le un temps soit peu et il sera très agréable, laissez-le s'ennuyer et il n'en loupera pas une. Un Fendryn qui s'ennuie est un Fendryn dangereux.

Oh, il  n'est pas partisan de tout casser ou de commettre des bourdes, néanmoins, cela lui arrive bien souvent et ce n'est pas à négliger. Lorsqu'il ne sait pas quoi faire et tente de s'occuper, il peut lui arriver de se montrer maladroit et de se comporter avec autant de subtilité qu'une catastrophe naturelle. D'ailleurs, autant prévenir tout de suite : la subtilité n'est pas vraiment son fort, même s'il sait quelquefois en faire usage pour s'amuser un peu.

Impétueux et possédant un franc parler à toute épreuve, il lui arrive de se fourrer dans des situations plutôt dramatiques. Oh, il finit bien entendu par réaliser que ses actes ou ses paroles vont parfois trop loin, mais le fait de réfléchir après avoir agi n'aide en rien à faire acte de prudence, n'est-ce pas ? Cet emportement naturel lui vaut de se montrer courageux là où d'autres prendraient leurs jambes à leur cou et de faire preuve d'une attitude qui peut s'avérer provocatrice. Fendryn aime les défis et aime défier, cela va sans dire. La différence notable avec un provocateur bête et méchant est que ce jeune démon agit le plus souvent avec une franche camaraderie. Il n'a, par ailleurs, aucun souci avec le fait de donner un coup de main aux autres... sauf si la flemme le rattrape.

S'il est naïf ? Sans doute un peu, dans un sens. En revanche, s'amuser à trahir sa confiance n'est pas de très bonne augure. Si son caractère s'avoue être plutôt sympathique, il ne faut pas oublier que vous avez affaire à un démon. Et un démon au sang chaud. S'il est dynamique pour s'amuser, il l'est aussi lorsqu'il s'agit de sortir de ses gonds. Oh, il n'est pas spécialement puissant non-plus, mais sa colère peut être redoutable et mieux vaut ne pas plaisanter trop longtemps en le voyant montrer les crocs. Faire couler le sang ne lui fait pas peur et bien moins encore lorsqu'il s'agit de défendre son honneur. Il y tient, c'est quelque-chose de sacré pour lui et bien mal vous prendrait de le remettre en question. Dès lors qu'il ne sourit plus, autant se dire que rien ne va plus.

En dehors de ses propensions à faire le pitre et à chercher tous les bons prétextes pour échapper à toute forme de responsabilité, Fen' ne dit jamais non quant à profiter des petits plaisirs de la vie. Il peut aussi lui arriver de se montrer particulièrement charmant dans ses manières, ou même en démontrant une attitude tout aussi charmeuse. C'est tout de même un garçon difficile sur ce plan-là et ne pas lui plaire signifiera tout bonnement recevoir une plaisanterie moqueuse à la figure. Que les plus têtus s'accrochent donc, le jeu ne sera pas aisé.

Son sang demi-infernal étant ce qu'il est, Fendryn n'apprécie pas particulièrement la Géhenne et ses habitants, les trouvant un peu trop prétentieux et les qualifiants bien volontiers de vieux arrivistes. Il n'est pas particulièrement joyeux à l'idée de se lancer dans un tel débat, étant donné que c'est plus ou moins l'avis de sa famille infernale qui revient à la charge. De son point de vue, et même s'il y vit depuis quelques temps déjà, les démons de la Géhenne ont dérobé un territoire qui n'était pas à eux et il ne trouve pas naturel d'exploiter des anges. Il n'y a rien de plus contre-nature que cela. Les anges ont toujours été les créatures de la Lumière, "ceux d'en haut" comme disait l'ancêtre. Pourquoi les réduire en esclavage alors que les deux espèces n'ont pas à s'entremêler ? Cela lui est incompréhensible. Il n'a pas appris à les apprécier non-plus d'ailleurs. Ca va pas, non ?!

Pourtant, devinez un peu quel est le rêve qui lui vaudrait de se faire arracher la tête par ses frères ? Voler plus haut que le Paradis, pardi ! Malgré sa réticence envers la maison de Dieu et de ses anges, Fendryn rêve secrètement de pouvoir franchir la frontière des Enfers et de s'élever au-dessus du Paradis pour contempler le ciel d'un bleu azuré et les étoiles scintillantes dont parlent les livres. Le jeune démon est fasciné par ces descriptions fantastiques et espère un jour avoir le privilège de les admirer de ses propres yeux.

Entre son sang infernal et son sang démoniaque, Fen' ne sait pas vraiment à quel peuple il appartient. Certes a-t-il reçu une éducation auprès de ses pairs, loin des affres et des complots de la Géhenne, mais il n'a jamais eu sa place quelque-part à proprement parler. Bien qu'ayant décidé de faire ce qu'on lui demandait pour prouver sa loyauté et de s'infiltrer tranquillement auprès des démons, le jeune homme est bien conscient que cet acte visait en partie à se débarrasser de lui. Si cette impression de ne pas avoir de vraie place lui fait mal, il a appris à vivre avec et à faire comme si tout allait bien. Ce n'est pas comme s'il allait se laisser abattre, n'est-ce pas ?

Description Physique


Athlétique. À première vue, c'est ainsi que l'on le décrirait, même s'il n'est pas aussi large qu'une armoire à glaces. Fendryn bouge beaucoup et aime bouger, ce qui explique qu'il possède tout de même une certaine musculature, : ce qu'il faut, là où il faut en somme, le tout dissimulé ou presque sous une peau claire. Il ne fait pas partie de la catégorie des plus grands démons, ne mesurant qu'un petit mètre quatre-vingt cinq. Hormis sa tenue de garde, le jeune démon n'apprécie pas spécialement de se voir entraver par des vêtements trop amples, préférant de loin des tenues plus moulantes pour une meilleure capacité de mouvements.

Difficile pour vous de louper un autre détail lorsque vous l'apercevrez. Fen' possède une paire d'ailes membraneuses, signe le plus évident de son petit côté wyverne, mais qu'il exécrerait à devoir dissimuler, cela ne fait aucun doute. Si l'extérieur des membranes se trouve être noir, l'intérieur, en revanche, est pourvu de reflets rouges. Ses ailes sont sa plus grande fierté : suffisamment puissantes pour le soulever et l'emporter dans des acrobaties dont il ne se passe que rarement, il serait bien malheureux d'en être séparé, ou de ne pas pouvoir en profiter lorsqu'il le peut.

Son visage est bien loin d'avoir la forme d'un visage carré, ou trop massif. Il est au contraire pourvu de traits plutôt fins et d'une expression plus douce que froide. Nul doute que les émotions les plus courantes qui l'habitent sont avant tout les sourires, voire ces quelques lueurs de défi qui font parfois briller son regard. Son regard, parlons-en, autre héritage de son petit côté infernal. On pourrait facilement se méprendre sur ses origines à cause de ses prunelles d'un doré saisissant, couleur habituellement attribuée aux yeux des plus hautes castes démoniaques.

Son regard généralement espiègle et frondeur se trouve encadré par quelques mèches à la fois blanches et noires, tombant sur son front. Ses cheveux sont coupés courts, mais si le blanc et l'argenté domine, le noir se situe principalement en-dessous, donnant l'impression que sa tignasse sauvage présente un dégradé plutôt étrange. Dans le registre des étrangetés d'ailleurs, son autre héritage de wyverne se laisse entrevoir sous la forme de deux cornes noires, situées de part et d'autre de sa tête et légèrement recourbées vers l'avant.

Histoire


Tout n'aurait pas été possible si, lors d'une journée banale, un démon mineur n'était tombé sous le charme des courbes voluptueuses d'une ravissante créature. Et quelle créature ! Il n'aurait jamais songé en trouver de pareille à se mettre sous la dent ! Pourtant, ne l'avait-on pas averti des dangers qu'une telle rencontre pouvait engendrer ? Ne lui avait-on pas dit que des êtres cruels se trouvaient entre les arbres de la Forêt des Pendus, déchirant la chair des démons sans la moindre pitié ? Si si, on le lui avait dit. Maintes fois. Sans doute aurait-il pris le temps de fuir, s'il n'avait pas été entravé par un collier inhibiteur et quelques liens supplémentaires pour le rendre aussi docile qu'un petit chat.

Tomber sous le charme ? Au début oui, mais ça, c'était avant de savoir que la dame de ses pensées ne fût-ce une wyverne. D'ailleurs, il ne s'attendait pas à la voir déambuler et ainsi l'appâter jusque là. Il faut dire que ce pauvre Orthasius était assez idiot pour se penser intouchable, voyez-vous. Se rendre sur ces terres était une broutille, quelque-chose qu'il pouvait aisément faire : il avait fait la guerre, messieurs dames ! Parfaitement oui, la guerre. En revanche, entre des anges et des créatures sanguinaires se fichant éperdument de prendre sa vie, la marge était tout de même conséquente et sûrement aurait-il dû en mesurer l'impact. Enfin, il l'avait mesuré... dès l'instant où la belle s'était métamorphosée et l'avait arraché à sa monture. Traitresse ! Scélérate ! Bougresse ! Lui qui n'avait pour autre but que de passer un bon moment en sa compagnie... la voilà qui se changeait en homme et, comble de l'horreur, le conduisait chez son peuple.

D'Orthasius l'on n'entendit plus parler à la Géhenne. La légende dit que le malheureux aurait fini sa vie dans l'ivresse la plus totale, avant de tomber dans les entrailles du Styx. S'ils avaient su. Faute de passer du bon temps en compagnie d'une belle conquête, le bonhomme eut tout le loisir de s'accommoder d'une expérience de reproduction. L'on raconte à Hellheim qu'il fit l'une des plus belles guirlandes pour l'un des arbres de la forêt.

Ce qu'il engendra ? La naissance d'un gamin, bien entendu. Faute de pouvoir envoyer des troupes espionner les faits et gestes de Satan, il n'était pas exclus de créer des enfants capables de s'en charger. L'aura d'un infernal n'aurait jamais pu pénétrer dans le fief du Seigneur des Ténèbres. Il fallut donc créer des créatures capables de le faire. Un infernal à moitié démon et possédant l'aura ténébreuse de ces derniers : voilà ce que fut officiellement le jeune Fendryn Seren'Thar pour ceux qu'il considérait comme les siens. L'on ne lui parla jamais de son géniteur et il ne chercha pas non-plus à en savoir trop.

Dès son plus jeune âge, Fendryn fut élevé en tant qu'infernal, bien qu'apprenant tout ce qu'il avait à savoir sur le peuple démoniaque. Ces créatures, anciennement des anges bannis de leur propre royaume, avaient volé des terres qui ne leur appartenaient pas. Il fallait à tout prix trouver une faille et l'exploiter pour les chasser. Enfance de bourrage de crâne, mais enfance aussi très difficile pour le petit, qui se demanda toujours pour quelle obscure raison il ne pouvait demeurer auprès des siens. Après ce qu'il en apprenait, il n'avait guère envie de se rendre chez les démons... Malgré sa différence et ce sang qui coulait dans ses veines, Fen' était très attaché à sa famille et à ce petit royaume.

Autant dire que le départ fut assez douloureux pour lui. C'était tout un travail et il n'y avait rien de bien facile à l'idée de ne plus revoir ses proches. Zalnyrh, son géniteur, pour commencer. Fendryn savait bien que sa moitié démoniaque ne serait jamais à la hauteur des espérances de son peuple. S'il s'en allait en espérant parvenir au but donné et ainsi gagner leur respect, il n'en demeurait pas moins... qu'il serait bien resté à la maison, même si à leurs yeux, il n'était pas tout à fait infernal. Malgré tout, le voilà qui se retrouvait prisonnier d'une spirale infernale, jonglant entre le royaume des démons et les contacts pour offrir ce que l'on attendait de lui.

La mascarade dura d'ailleurs quelques années ainsi, sans qu'il n'éveillât les soupçons : au fond, peut-être n'était-il pas si mauvais que ça pour faire son travail. Il connaissait la culture de la Géhenne sur le bout des doigts, il ne pouvait décemment pas faillir à son devoir. S'intégrer fut plutôt difficile au début, tout de même. Il avait été plus aisé de se prétendre tout droit sorti des bas fonds. Personne n'irait chercher ses origines ainsi, non ? Démon Mineur, c'était ainsi que l'on appelait les pauvres par chez-eux. Les pauvres pas tout à fait pauvres. Enfin, ce n'était pas très glorieux.

Ce fut avec la ferme intention de ne pas tomber dans les travers réservés aux Diablotins que Fendryn décida d'intégrer la garde de la Géhenne. En simple troufion, il ne lui restait plus qu'à tendre l'oreille et à recueillir les informations qui passaient près de lui. Il ne se savait pas seul entre les murs de la Géhenne, mais comment trouver les autres ? Il ne chercha pas véritablement : se rassembler pouvait s'avérer dangereux et éveiller les soupçons. En revanche, son caractère amical lui permit de se faire quelques bons amis parmi les démons travaillant avec lui, chose qu'il n'aurait pas cru possible. Lui qui s'attendait à devoir jouer la comédie, se retrouva donc pris à son propre piège et sans doute appréciait-il cette camaraderie plus qu'il ne voulait bien l'affirmer.

Douze ans passèrent ainsi. Le présent n'est pas si mal en ce qui le concerne : Fendryn n'a pas eu autant de mal que cela à s'intégrer, même s'il repense parfois à ses proches et apprécierait bien de pouvoir retourner à Hellheim. Il est néanmoins toujours fidèle à sa mission... même s'il a le sentiment de se laisser aller dernièrement. La jeunesse étant ce qu'elle est, comment reprocher à un jeune démon de vouloir profiter un peu de la vie, lui aussi ? Avec le contact des démons, il se trouve plutôt à bonne école pour cela, d'ailleurs.

L'incident entre Satan et le Roi des Infernaux, auquel les informations qu'il donnât par le passé ont certainement dû contribuer, l'a conforté dans l'idée de se tenir tranquille durant quelques temps, même s'il s'inquiète vraiment de ce qu'il a pu advenir de ceux s'étant battus pour la reprise de leurs terres. Parmi les sacrifiés, ce sont aussi quelques amis qui sont tombés. Des soldats que le jeune homme connaissait. Il pensait pouvoir supporter n'importe quelle tâche, voire n'importe quel sacrifice pour oeuvrer en faveur de son peuple. Néanmoins ces évènements le poussent à avoir quelques doutes sur les bienfaits des complots auxquels il participe. Plus encore, il préfère de loin se faire tout petit depuis tout ça. Il déteste profondément Satan, mais n'aurait pas dans l'idée de le défier en personne s'il devait être découvert...

N'ayant pas déserté son poste, ni même la quête pour laquelle il quittât sa famille quelques années plus tôt, Fendryn est donc toujours soldat à l'heure actuelle. De ceux qui surveillent les murs de la Géhenne, voire patrouillent en ville.

Derrière l'écran


Pseudo - Prénom : Nith, ou Fen, au choix ♪
Age : 27 ans
Comment as-tu découvert le forum ? C’était il y a fort fort longtemps…
Pourquoi t'être inscrit(e) ? Il était une fois…
Code du règlement : Validéé ~ ♥
Autre chose à ajouter ? Ceci est le double-compte de Nith Haiah / Bannière fiche par Irenbee et petite icone par Piksi.
Codage par Voly'an, Bienvenue en Enfer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître de cérémonie de Satan
avatar
Messages : 909
Date d'inscription : 09/05/2012

• Feuille de Personnage
Âge apparent: Un quart de siècle ~
Pouvoirs: Ténèbres, Foudre, Dégénérescence
Situation:
Maître de cérémonie de Satan
MessageSujet: Re: Fendryn Seren'Thar   Dim 15 Mar 2015 - 17:43

Re-bienvenue sur le forum, mon cher ♥

Et je n'ai rien à redire à ta fiche, donc te voici validé ! Amuse-toi bien sur le forum ! o/

___________________


Autres:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Coeur Infernal
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 01/03/2015

• Feuille de Personnage
Âge apparent: 20 ans
Pouvoirs: Ténèbres / Air
Situation:
Coeur Infernal
MessageSujet: Re: Fendryn Seren'Thar   Dim 15 Mar 2015 - 17:46

Merci pour la validation =D !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fendryn Seren'Thar   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fendryn Seren'Thar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PLIZYÈ MILYON DOLA FÈ NWA AP SIKILE NAN SISTYÈM BANKÈ AYISYEN: VEYE KOKEN YO
» Dessins pourraves de Tata Séréna.
» Seren • oui pardon, vous me parliez? •
» L'invité aux dents longues [PV Seren]
» [#1250] Can you meet me halfway ? | Cooper & Seren

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue en Enfer :: Premier Passage :: Registres :: Présentations :: Présentations Validées-